Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 1. Episode 17. Kids in the Hall.

3 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-28-22h34m36s63.jpg

 

The Fosters // Saison 1. Episode 17. Kids in the Hall.


The Fosters n’est pas la série la plus originale du monde mais je pense que ce qui fait son originalité avant tout c’est l’originalité de sa famille. Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de suivre les aventures d’une famille homoparentale qui en plus de ça n’a pas adopté un ou deux enfants mais toute une fratrie. J’ai beaucoup aimé ce que la série a tenté de construire autour d’Emma et Jesus. C’était une bonne idée de confronter les deux personnages mais en plus de ça de creuser aussi l’intérêt de chacun pour l’autre. Car ce petit baiser échangé n’était pas anodin et prépare quelque chose que je trouve d’assez mignon. C’est un grand classique de série pour adolescents que cette intrigue et pourtant, dans l’environnement de The Fosters, je n’ai pas ressenti de non originalité ou même d’ennui. Bien au contraire, j’aime beaucoup le personnage de Jesus et la manière dont il est en train d’évoluer dans cette seconde partie de saison. Son histoire de lutte n’est pas ce que je préfère et pourtant, cela a permis d’apporter parmi les meilleures choses de l’épisode. Ce qui complexifie un peu les choses c’est que Jesus a une petite amie, Lexi.

Si Jesus assure que lui et Emma ne sont que des amis, on sait déjà très bien ce que The Fosters a prévu pour eux par la suite. Je ne pense pas que la série va louper l’opportunité de caser une petite relation amoureuse entre Emma et Jesus. Surtout que c’est presque beaucoup plus palpitant et intéressant que la relation entre Jesus et Lexi. Je me demande cependant qui est ce que Jesus va choisir. Il y a deux filles, deux opportunités très différentes. L’autre grande intrigue importante de cet épisode est celle de Stef et Lena. De toute façon, sans elles la série ne serait pas aussi charmante. Elles font le lien entre tous les personnages et toutes les intrigues. Du coup, dès qu’elles doivent faire un choix, ou bien que leur famille évolue, elles sont essentielles. En tout cas, The Fosters fait de très belles choses autour de ces personnages, tout ce dont je pouvais rêver. La série ne s’arrête pas à Stef et Lena non plus, surtout que « Kids in the Hall » avait également l’occasion de s’attarder sur Brandon et Callie. Oui, encore une fois. Mais moi j’aime bien Brandon et Callie.
vlcsnap-2014-02-28-22h30m37s229.jpgJ’aime surtout le personnage de Callie mais c’est tout de même grâce à Brandon que tout est arrivé autour de Callie depuis la fin de la première partie de la saison 1. Mais ce qui nous intéresse dans cet épisode c’est l’histoire de Callie et de la photographie. Ce n’est pas ce que The Fosters a fait de plus passionnant mais cela permet avant tout de tourner une page. Il est vrai que cela commençait à tirer un peu en longueur les problèmes de Callie. Du coup, la série trouve aussi le moyen de rendre Callie un peu plus heureuse et de lui changer les idées. C’est une très bonne idée. Enfin, il y a Mariana. Cette petite histoire avec Chase et sa tentative de gagner son affection était mignonne comme tout. Car oui, The Fosters est aussi une série mignonne et ce de partout. Je ne regrette jamais de voir un épisode de cette charmante série, tant celle-ci sait justement appuyer où il faut pour que le téléspectateur se sente bien. Et moi je me sens bien. Pourtant, The Fosters n’a rien de la série parfaite. Mais peu importe non ?

Note : 6/10. En bref, toujours bourrée de bons ingrédients.

Commenter cet article

moi 27/08/2014 14:30

Je suis tout a fait d'accord ce n'est pas le meilleure série du monde mais sincèrement je l'adore.