Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 1. Episode 5. The Morning After.

4 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-02-18h05m32s37.png

 

The Fosters // Saison 1. Episode 5. The Morning After.


The Fosters est la petite surprise de l'été. Plus les épisodes passent et plus je tombe sous son charme. Il est indéniable de voir que derrière cette petite série se cache quelque chose de réellement touchant. Pour certains, The Fosters sera une série pour adolescents plus matures que les autres, mais pas forcément exceptionnelle. Alors certes, je suis d'accord qu'il n'y a pas grand chose de nouveau sous les cocotiers, mais les personnages sont tellement attachants que finalement on a constamment envie d'en voir un peu plus. L'épisode porte sur l'implication sexe chez les adolescents, et l'évolution des moyens dont les parents disposent pour traiter la question aujourd'hui. Dans la société américaine puritaine, on a déjà vu à plusieurs reprises le sujet traité de façon un peu niaise ou bien de la même façon. Sauf que dans la configuration de The Fosters tout est différent. Nous sommes dans une série où la famille est homoparentale. Ce n'est pas la famille que l'on croise à tous les coins de rues. C'était donc l'occasion de briser en partie les codes.

Mais cet épisode va bien plus loin que le sexe chez les adolescents, il s'intéresse également aux relations d'une manière générale mais d'une manière pas du tout mélodramatique. On se retrouve donc avec une série bien plus guillerette qui tente de nous en apprendre sans pour autant fondre dans le drama pâteux qui ne m'intéresse pas. The Fosters a une approche beaucoup plus naturelle que la plupart des dramas pour adolescents. C'est d'ailleurs l'une des plus belles choses dans cette série. Mon seul problème était Steff qui prend son temps afin de savoir comment aborder le sujet de la pilule du lendemain. Bien que tout cela soit bien écrit, on est malgré tout en droit de demander quelque chose de différent. Enfin, c'est en tout cas de cette façon que je l'entends. La relation entre Jesus et Lexi permet justement d'ajouter un peu de piment dans l'histoire. Je me demande réellement comment tout cela va évoluer dans les prochains épisodes car c'est plutôt bien fait et je ne voudrais pas qu'ils gâchent tout le beau travail fait jusque là.
vlcsnap-2013-07-02-17h03m07s220.pngJ'ai également bien aimé l'histoire de Mariana dans cet épisode alors qu'elle tente d'impressionner le garçon qu'elle n'avait pas vu depuis un an. The Fosters s'amuse avec une certaine intelligence. En tout cas, je suis ravi. J'aimerais bien que tout cela prenne une ampleur beaucoup plus importante dans les prochains épisodes. Nous avons également Jude qui cherche à être accepté. Le petit incarné par Hayden Byerly est touchant à sa manière. C'est le côté plus bon enfant de The Fosters. Je ne sais pas vraiment comment tout cela peut évoluer dans les prochains épisodes. Il cherche simplement à être compris et cet épisode manie les intrigues avec les bons mots. Finalement, ce nouvel épisode de The Fosters prouve encore une fois toute l'énergie de la série et surtout qu'elle est une très bonne et belle petite surprise. Moi qui n'avait pas du tout été convaincu par l'épisode pilote, je me suis surpris à trouver la suite réellement à mon goût. Comme quoi…

Note : 6/10. En bref, un joli petit épisode.

Commenter cet article

delromainzika 04/07/2013 17:43


Oui c'est une série intelligente pour le coup. Loin des clichés

Morning Madness 04/07/2013 17:35


Je continue à apprécier cette série de plus en plus. C'est frais, touchant, émouvant sans sombrer dans le mélo. Ca n'a rien de nouveau dans le fond mais je trouve que dans la forme ça change des
autres séries du même genre.

J'ai été particulièrement touchée par l'intrigue de Jude (qu'on devine en pleine interrogation concernant sa sexualité ?). J'ai trouvé intelligente la façon dont sa personnalité a été traitée
dans cet épisode, la scène finale avec l'autre garçon qui vient également à l'école avec les ongles vernis de bleu était très jolie. Et puis si jamais on devait se diriger vers une homosexualité
du personnage je trouverai ça intéressant dans le sens où je n'ai pas souvenir d'avoir vu déjà traité le sujet chez des "pré-ados" dans une série (du moins rien qui ne m'ait marqué en tout cas).


Définitivement une belle surprise cette série donc :)