Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 1. Episode 7. The Fallout.

16 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-16-13h17m05s21.png

 

The Fosters // Saison 1. Episode 7. The Fallout.


Traiter des abus sexuels n'est pas la chose la plus facile à faire dans une série et pourtant, The Fosters s'y pique. Et avec réussite. Après la sexualité, l'homosexualité et la place de la religion, The Fosters se frotte donc à un tout autre sujet épineux. Je ne m'attendais pas du tout à ce que cela soit traité de cette façon mais en tout cas je suis ravi. C'est à la fois touchant et étrange. Et puis je me sens bien au milieu de ces personnages à qui il est arrivé quelque chose de terrible. Car au fond, on enchaine les terribles nouvelles mine de rien. Avec toute son innocence et sa sincérité, la série nous raconte le lien de cause à effets qu'il y a entre les erreurs que l'on fait et les conséquences auxquelles l'on doit faire face. Même si au fond tout cela n'est pas notre faute. Ce qu'il y a d'étonnant dans The Fosters et qui rend finalement la série encore plus agréable c'est ce sentiment d'authenticité qu'elle semble cacher. Si beaucoup de séries parlent de tous ces sujets, elles sont rarement aussi bonnes que The Fosters. En seulement 7 épisodes, cette série a déjà démontré qu'elle avait tout d'une grande et je suppose qu'il ne faudra pas longtemps (vu les audiences) à ABC Family pour la confirmer pour une saison complète.

L'histoire de Callie est vraiment touchante et je suppose que tout cela va réellement prendre une forme différente dans le prochain épisode. Liam, 20 ans, va confronter Callie à l'école alors qu'il pense qu'elle parle de lui. Ce que j'aime bien c'est la manière dont la série tente de faire en sorte que Callie et Wyatt se rapprochent. C'est fait de façon très intelligente en tout cas et j'aimerais bien en voir beaucoup plus encore. Le conflit permet donc à Callie de confesser ce qu'elle a sur le coeur et surtout ce qu'elle a subit par le passé. Liam a donc abusé d'elle dans sa précédente famille d'accueil et tout cela, elle va le dire un peu facilement. Elle s'est tût et maintenant grâce à Wyatt elle parle. C'est un peu facile comme scénario mais aussi très juste dans le sens où la série parvient à rendre tout cela touchant et authentique. Le fait que Liam ait volé la virginité de Callie, par la force, me plait. Cela permet vraiment de changer la donne autour de la série. Maintenant, d'un côté Callie évolue drastiquement et de l'autre sa relation avec Wyatt parvient à devenir réellement touchante.
vlcsnap-2013-07-16-13h26m55s31.pngPendant ce temps, le reste des intrigues de The Fosters parviennent à se faire une petite place. Comme par exemple l'histoire de Jesus et Lexi. J'aime bien ces deux personnages qui apportent sans que l'on ne s'en rende réellement compte une vive légèreté à la série. C'est plaisant et j'aimerais bien que l'on aille un peu plus loin encore de de ce point de vue là. Par ailleurs, Brandon joue un rôle assez prédominant dans l'histoire de Callie bien que tout ne soit pas réellement tourné autour de ce personnage (Wyatt étant bien plus important dans l'histoire de Callie finalement). Du côté de Mariana, je dois avouer, que le personnage et sa relation avec Lexi me plait également. Cela permet encore une fois d'apporter un peu de profondeur aux personnages de The Fosters et la série en avait bien besoin. Sans pour autant forcer les traits. Et puis de toute façon, cette série n'a pas pris l'habitude de forcer les traits ce qui est réellement très plaisant. Ainsi, j'ai déjà hâte de voir ce que nous réservent les trois derniers épisodes. Les sujets sont traités avec une telle légèreté, sans peur de redondance (et sans être rendondant), tout en restant très authentique. J'aime.

Note : 6.5/10. En bref, encore un très joli épisode qui m'a même fait fondre en larmes.

Commenter cet article

Morning Madness 16/07/2013 20:55


Toujours aussi fan de cette petite série. Comme tu le dis si justement dans ta review c'est vraiment son authenticité qui la différencie d'autres séries du style qui se sont essayées à ce genre
de sujets et s'y sont cassé les dents. Les personnages sonnent vrais, ils n'en font pas des tonnes. Et même si la morale reste gentillette on a jamais l'impression d'être dans le sermon
dégoulinant à la sauce "7 à la maison". Vu les audiences qui vont crescendo je pense qu'on peut espérer une saison 2. Ca serait amplement mérité !