Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 1. Episodes 18 et 19.

13 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-13-01h27m09s170.jpg

 

The Fosters // Saison 1. Episodes 18 et 19. Escapes and Reversals / Don’t Let Go.


The Fosters continue d’être cette petite série toute gentillette qui ne fait de mal à personne.  Elle s’inscrit donc parfaitement dans la ligne éditoriale du lundi soir de ABC Family. Bien que la seconde partie de la saison ne soit pas aussi efficace que la première partie, il y a toujours de bons moments et surtout quelques scènes assez touchantes. Durant ces deux épisodes on retrouve encore une fois tout l’intérêt de The Fosters et de ce qu’elle nous raconte. Tout commence avec « Escapes and Reversals ». Cet épisode se concentre avant tout sur Jesus. Ce dernier doit faire un choix difficile. Sa relation avec Lexi et Emma est très soignée. En effet, Jesus apprécie Emma, donc il décide de quitter Lexi. Sauf que cette dernière débarque et il va donc supprimer le mail qu’il avait envoyé pour se séparer d’elle. Jusqu’à ce que Emma et Lexi se rencontre et que tout cela créé une ambiance assez peu propice au sourire. La rupture en bonne et due forme à la fin de « Escapes and Reversals » était terrible mais magnifique. On ressentait le moment et son côté particulièrement difficile. J’ai toujours aimé l’aspect plus touchant de cette série. Du coup je suis ravi.

Même la scène finale de l’épisode avec Lena et Stef toujours aussi tendre l’une envers l’autre. Leur relation me touche toujours autant et je dois avouer que chacune des scènes partagées entre ces deux personnages était parfaite. Pour en revenir à Jesus, ce que j’aime bien chez ce personnage c’est le fait qu’il n’est pas toujours très stable. La manière dont il a du mal à se concentrer lors de son match de lute était une autre bonne idée. Cela permet de mettre en avant un personnage que j’aime beaucoup dans cette série et qui mérite amplement sa place. Surtout après que The Fosters se soit concentrée de trop sur Callie, les autres personnages commencent à prendre un peu plus de place. Si ce n’est pas Jesus, c’est Mariana et Brandon. Pourtant, Callie n’est pas oubliée. En effet, dans « Don’t Let Go » elle va partir à la rencontre de son père. Oui, son père biologique. La confrontation n’est pas celle qu’elle espérait mais elle a compris que finalement son père les avait abandonné pour de bonnes raisons et pas nécessairement les mauvaises. Il voulait seulement le bonheur de ses enfants et éviter de les laisser vivre dans un taudis.
vlcsnap-2014-03-13-01h48m24s114.jpgCallie était pile poil à sa place et les deux scènes qu’ils vont réellement partager ensemble dans cet épisode étaient d’une redoutable efficacité. Surtout quand Callie explique à son père ce qu’il s’est passé pendant son absence et comment tout cela n’a pas été facile tous les jours. Le père de Callie et Jude n’est pas nécessairement quelqu’un de mauvais mais d’un autre côté il n’a pas forcément été toujours là pour ses enfants. C’est difficile de cerner le personnage. Ces deux épisodes étaient donc assez simples mais c’est ce qui réussi le plus à The Fosters. Du coup, j’ai beaucoup aimé aussi ce que la série tente de développer autour de Mariana ou encore de Brandon. Pour ce qui est de ce dernier, je me demande vraiment où la série veut en venir. Surtout quand il commence à faire la leçon de morale à Callie sur sa rencontre avec son père. Brandon n’est pas le personnage le plus clair de The Fosters de toute façon. Mais j’aurais bien aimé qu’il le soit un peu plus. Et puis finalement je me moque un peu de Brandon. Ce n’est pas mon personnage préféré dans la série.

De leur côté, Stef et Lena prennent toujours des décisions de couple assez intéressantes. Cette fois c’est celle d’avoir un bébé ensemble. Il fallait s’y attendre de toute façon à ce que cela arrive un jour dans la série et ce jour est arrivé. Timothy dans fout ça m’a beaucoup fait rire. Que cela soit au moment où il tombe sur Jesus et puis quand ce dernier découvre la petite boîte en plastique pleine de sperme de… Timothy. Enfin, il y a Mariana qui va recevoir une invitation de la part de la mère de Zac. Ce n’est pas ce que The Fosters a fait de plus réussi mais c’était malgré tout intéressant de voir Mariana évoluer un peu plus. Surtout qu’à la fin de l’épisode, je dois avouer que je ne savais pas du tout quoi attendre de la suite. Finalement, ces deux nouveaux épisodes de The Fosters étaient globalement plutôt réussis, comme toujours dans la série. C’est donc deux épisodes assez simplistes mais bons. C’est tout ce que l’on peut attendre de la part d’une telle série. Sans parler des émotions qui sont présentes dans les deux épisodes.

Note : 6.5/10. En bref, toujours aussi touchante et mignonne cette petite série.

Commenter cet article