Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 2. Episode 1. Things Unknown.

22 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-18-23h52m05s128.jpg

 

The Fosters // Saison 2. Episode 1. Things Unknown.


Après une première saison réussie et agréable (malgré quelques épisodes pas toujours très bien gérés dans la seconde partie), j’étais heureux de retrouver The Fosters pour une seconde saison. C’est le genre de séries familiales avec lesquelles on a envie de faire plein de câlins aux gens. Et cela fonctionne même très bien d’ailleurs si l’on se rend compte sauf que « Things Unknown » n’était peut-être pas l’épisode dont je rêvais pour le grand retour de la série. Cet épisode ne change pas vraiment l’ambiance de la série mais disons que les intrigues sont un peu plus futiles et donc beaucoup moins passionnantes que celles que l’on avait pu voir auparavant. Le futur de Callie est donc en danger. C’est une bonne idée de redonner à Callie une nouvelle histoire tout de suite. C’est l’un des meilleurs personnages de la série alors forcément, j’ai hâte de voir que cela va donner. Surtout qu’avec la révélation sur son père, cela va sans problème permettre aux scénaristes d’épiloguer sur le problème que Callie peut avoir avec les autres tout cela à cause de sa propre famille. Je sais bien également que j’attendais peut-être autre chose de ce retour, quelque chose de beaucoup plus fort émotionnellement et ce n’est pas ce que j’ai eu.

Bien au contraire, la série donne l’impression qu’elle a plus ou moins oublié une grande partie de son histoire pour se reconcentrer sur d’autres choses beaucoup plus joyeuses. Je ne dis pas que l’aspect joyeux de la série n’est pas une mauvaise idée, au contraire, mais peut-être que j’aurais aimé reprendre les choses de façon légère avec une bonne dose de bons sentiments. Surtout que l’une des choses que The Fosters sait le mieux faire c’est réparer ce qui est cassé. Généralement j’entends bien. Car c’est quelque chose de tellement récurrent dans la série que l’on a parfois l’impression qu’ils ne parlent que de ça. Pour ce qui est de Brandon et de ses problèmes avec ses doigts, je dois avouer que je suis un peu moins réceptif. C’est tout ce que j’aurais pu attendre pourtant dans l’émotion mais il y a quelque chose de cassé là dedans qui ne parvient pas à prendre tout de suite forme. C’est dommage car il y avait vraiment un truc à faire avec Brandon. Je sais que ce n’est que le premier épisode mais une introduction médiocre est beaucoup plus difficile à rattraper. L’avantage est qu’ils ne peuvent faire que mieux dans le prochain épisode. C’est en tout cas ce que je suppose.
vlcsnap-2014-06-18-23h49m58s136.jpgD’un point de vue plus structurel, l’épisode n’était pas mauvais. Il est d’une fluidité assez intelligente et ne cherche pas à rendre ses personnages crétins. C’est toujours intelligent et j’aime tout le monde mais voilà, il va falloir qu’ils se mettent un vrai coup de pied au derrière s’ils veulent que je ne m’ennuie pas devant cette seconde saison car il y a encore 19 épisodes à venir si je compte bien et ils ne vont pas se remplir tout seul. Surtout que j’ai peur que The Fosters tombe dans le syndrome Switched at Birth, une série agréable en première saison qui petit à petit s’est effritée afin de tomber dans des histoires plus ou moins simplistes pour étirer le tout en longueur. Mais le potentiel de The Fosters est différent, notamment car la série ne parle pas de la même chose et que son sujet est beaucoup plus porteur d’émotions et de moments où les personnages peuvent plus ou moins changer. Car après tout, c’est sensé être plus ou moins une sorte de refuge (même si Lena et sa femme font tout pour que justement ces enfants aient l’impression de vivre dans une grande famille, leur propre grande famille). Après tout, c’est bien ce que l’on peut attendre d’une série comme celle-ci.

Note : 5/10. En bref, retour correct.

Commenter cet article