Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Gates. Saison 1. Episode 11. Surfacing.

13 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-09-13-21h26m47s140.png

 

The Gates // Saison 1. Episode 11. Surfacing.

 

Plus la saison avance, plus j'ai envie de voir ce que l'épisode suivant va me réservé. C'est devenue, par la force des choses, un petit guilty pleasure de l'été et j'espère sincèrement qu'il sera renouvelée pour une saison 2 si un miracle vient a se pointé. Bref, cet épisode a réussit une nouvelle à me prendre dans son intrigue. Alors certes, la série a le défaut d'être cheap et de manquer de moyen, mais on s'en accommode facilement au fil du temps. Cette fois, la folle que Dylan avait tué pour sauver Nick Monohan refait surface pour la mauvaise santé mental du shérif de The Gates.
J'ai trouvé cette intrigue de possession de la femme de Nick, Sarah jouée par Marisol Nichols (qui n'avait pas menti en disant qu'elle attendait cet épisode avec impatience, vu l'intrigue qu'il donne à l'intéressée) assez bien amenée. On s'y attends pas forcément, ça tombe sur le coup d'une découverte dans le broyeur, un pendentif qui va la rendre folle. Ca n'a pas durer longtemps, c'est bien ce que je reproche quand même à l'épisode, c'est l'avoir été trop long avec la folie naissante de Nick et puis on accélère la fin. Mais je ne suis pas totalement déçu car les scènes avec un Nick en proie à ses pires frayeurs dans son bureau ou encore une fois chez lui quand sa femme possédé lui pointe son arme pour le tuer. Satisfaisant.
L'intrigue avec la petite Amanda, fille Radcliff l'est tout autant surtout quand on voit la fin de l'épisode que j'ai tout simplement adorée. Cette petite révélation qui saute aux yeux de Claire et Dylan était tout simplement géniale. On s'y attends pas, car on s'attends à l'inverse justement, que les deux vampires fassent leur petite révélation d'identité mais non, la fille sait déjà pour les deux. Intéressante qu'elle est la chose car cela impose juste le fait que maintenant, la fille est de leur côté et pas de la tante qui semble devenir de plus en plus présente. Personnellement, je sens que derrière cette révélation il y a encore un petit peu de Christian. Enfin, je dis ça, je dis rien.
Bref, dans le reste de l'épisode, la partie Charlie / Andie n'avance pas d'un poil et là, c'était vraiment d'aucun intérêt. J'aime pas trop Andie, je trouve l'actrice trop fade pour être passionnée, on a vraiment l'impression qu'elle est là pour nous faire le service minimum et ça m'embête bien. Pour ce qui est de Charlie, il se fait chaperonné par sa soeur, et là, on voit que du côté de cette intrigue on touche le fond au final. Mais bon, l'épisode, grâce à l'intrigue de Nick était assez prenant, horrifique si on craint l'horreur et les petites surprises derrière une porte, sinon un épisode dans la lignée d'une série qui arrive de plus en plus à me prendre par le cou, dans ses filets.

Note : 6/10. En bref, un épisode sympathique d'une série estivale façon "guilty pleasure".

Commenter cet article