Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Gates. Saison 1. Episode 7. Digging the Dirt.

25 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-08-25-11h30m53s209.png

 

The Gates // Saison 1. Episode 7. Digging the Dirt.

 

C'est l'histoire d'une petite ville, isolée par des grandes grilles, la protégeant de toute intrusion malveillante. Voilà en gros comment on nous a vendu The Gates avant de nous dire qu'il y aurait vampires, loups garous, succubes ou encore sorcières. Au final, cet épisode je l'ai apprécier en simple divertissement car c'est malgré tout ridicule parfois (mais bien mieux que Scoundrels ou Rookie Blue).
Alors cette fois, du côté des dames on a la pauvre nouvelle, Sarah Monohan, qui fait une petite fête autour de sa piscine et invite les meilleures ennemies : Claire, Devon et l'autre dont je n'arrive pas à distinguer l'origine. Bref, c'est la guerre des tisanes, des soins du visage, de la purification du sang et des grosses griffes de loups. Alors bon, c'était juste correct bien sûr cette intrigue mais la série s'enfonce et se développe tranquillement à son rythme, de quoi me donner envie de voir la suite au final. Car à la fin de l'épisode, quand on découvre une Sarah complètement accroc au thé maléfique de celle qui collection des masques en latex dans son arrière boutique et fait joujou avec du sang de vampire, des yeux de loup garous (qui a récupérer dans l'épisode, je la hais d'avoir liquider ce pauvre loup garous sans défense trouvé sur Internet) et son sang de mégère instantané. Alors, que prépare t-elle, il faut attendre le prochain épisode.
Ensuite, retour du loup garou Brett, de Charlie Monohan et de Andie Bates. Ce triangle amoureux très Twilight-esque était de retour et plus de peur que de mal. Au début je me suis dit oh non ! Voilà que revient cette intrigue sans forme ni fond mais là, ils ont lissés les angles et c'est parfait. Entre le combat intéressant de quelques secondes entre Brett et Charlie (j'étais hilare) ou encore le moment où Charlie révèle ce qu'il est aux yeux d'Andie. La série s'ouvre et sympathise avec ses jouets, j'espère simplement qu'on ne va pas se noyer dans le ridicule car la série en fait aussi preuve dans ses histoires, parfois très peu crédible, mal jouées (comme ce trio d'ados), ...
Et enfin, Nick et Dylan traînent ensemble encore une fois dans cet épisode. Afin de faire taire le maire de The Gates. Ils vont alors enquêter sur la mort du co créateur de The Gates, une mort suspecte qui va les menés vers un meurtre. Nick va donc découvrir le meurtrier à la fin de l'épisode et c'était prévisible dès qu'on a vu ce personnage entrer en jeu. C'est pas totalement pathétique mais c'est loin d'être la meilleure partie de l'épisode bien qu'elle fasse avancer l'histoire. Ainsi, cet épisode se termine sur la touche Housewives-ienne avec une voix off qui parle (petite différence, dans The Gates cette voix off est une personnage vivante), le tout couplé avec des plans poubelles qui m'auraient presque fait éclater l'estomac (un plan qui dure quand même plus de 5 secondes).

Note : 6/10. En bref, quoi de mieux qu'un épisode BCBG pour séduire le public de The Gates.

Commenter cet article