Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Gates. Saison 1. Episodes 12 et 13.

20 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2010-09-20-21h53m36s90.png

 

The Gates // Saison 1. Episode 12. Bad Moon Rising.

 

The Gates c'est pour moi la meilleure nouveauté d'ABC cet été indéniablement. Plus l'on avance plus je me prend facilement au jeu. Cette fois, pas d'ennui possible, on avance à grand pas et les intrigues de complètent. D'un côté Devon Buckley, la sorcière et son thé maléfique, de l'autre les vampires et Buckley, le grand manie-tout de The Gates a décidé de se faire transformé en vampire, ce qui a pour compte de réunir toutes les créateurs pour cet événement. Globalement, pour un post-season finale c'est réussit, rien à redire.
Tout d'abord les loup garous et ce triangle amoureux cela reste insupportable. C'est bien la pire intrigue de la série. Je déteste Andie, je la trouve vraiment froide et puis Skyler Samuels, l'actrice qui l'interprète est vraiment détestable. Voilà pourquoi cette partie est toujours décevante. Entre je choisie Charlie et je choisis Brett le loup garou ou l'humain, faut savoir. Ca tourne toujours en rond bien que le cliffangher de cette intrigue pour le season finale nous lance sur des pistes intéressantes qui j'espère seront bien exploités avec la mise en danger forcée d'un personnage. Mais qui ?
Et puis il y a l'intrigue vampire. Je dois le dire, j'adore Marisol Nichols. Non mais c'est vrai, ses regards dans le vide font froid dans le dos et donne à Sarah Monohan une sorte d'intérêt tout particulier. Alors que ce personnage ne servait qu'à boire les thés de Devon au début de la saison, maintenant et ce depuis l'épisode précédent, le personnage à pris de l'ampleur. J'ai d'ailleurs adoré le passage où elle ne se souvient plus de la fête de la veille, du thé qu'elle a bu, etc... et que son mari tente de la persuadée du contraire. J'en viens ainsi à Nick, le shérif tout gentil qui a découvert par mégarde les problèmes à The Gates. Cette fois Buckley veut se changer en vampire, il l'a décidé et ce sera sa femme qui lui fera cet honneur. Ce n'est pas du goût de tout le monde et notamment des loups garous qui voient ça d'un mauvais oeil pour leur communauté.
Et on les comprends. Bref, c'était assez dégoûtant la partie où la femme de Buckley se transforme en squelette vieux de cent ans. J'avais presque envie de jeter ma glace à la poubelle mais j'ai finalement résister et repris l'épisode de plus belle. Claire qui annonce à son mari qu'elle a donné son sang à Devon, Dylan qui tente de sauver les apparences et de trouver ce qui a causé la mort d'un des leurs. Un épisode qui mêle l'action au désespoir à merveille, j'en aurait bien oublié les quelques passages avec les loup garous, peut intrigants et intéressants. The Gates pourrait ne parler que de vampire mais elle n'aurait plus d'intérêt car loup garous et sorcières leurs donnent des intrigues a percer. Je me lance donc à coeur ouvert dans le season finale.

Note : 7/10. En bref, en jouant à un jeu plutôt judicieux, la série s'épaissit au fur et à mesure, ce qui est loin de me déplaire.

vlcsnap-2010-09-20-22h59m31s213.png

 

The Gates // Saison 1. Episode 13. Moving Day. SEASON FINALE.

 

Et voilà, c'est fini. Mais pour vous dire mon engouement, j'en veux encore, encore et encore plus. En effet, la fin de l'épisode final de la saison était magistral, le meilleur que la série ait pu offrir à ce jour. Les intrigues se croisent et se terminent et même les loup garous Brett et son amie ont réussit à ne pas m'ennuyer. Voilà ce que je recherchais dans The Gates et là, j'ai pris mon pied.
Pas vraiment d'intrigues séparés dans cet épisode bien que Leigh et Marcus se la jouent solo. Tiens je vais commencer par Leigh. Son intrigue et son coeur dans la boîte c'est pour la prochaine saison. En effet, on apprend que quelqu'un l'a trouvée, qu'il la cherche et ce ne semble pas être pour les bonnes raisons. Mais bon, c'est loin d'être la partie la plus intéressante car le mini combat entre vampires n'était pas mauvais du tout, je dirais même bravo car pour une série d'été on pouvait facilement s'attendre au pire. Au final, c'est correct et plutôt pas mal réalisé. Et puis Rhona Mitra avait un regard de tueuse que j'ai adoré, magnifique moment. Bien sûr il y a également la famille Monohan. Charlie et Andie dont décidés de passer à l'acte, de coucher ensemble sauf que Brett avait changer le médicament d'Andie. A cause de ça, Charlie est malade et Sarah et Nick ont besoins de Devon pour sauver leur fils.
Un sauvetage assez cinglé car il mène au cliffangher final de la saison et lance donc l'intrigue de la saison 2, une intrigue que j'adorerais pouvoir suivre. Malheureusement j'ai bien peur que cela ne soit pas possible. L'épisode débute tranquillement l'ambiance s'épaissit de plus en plus au fur et à mesure sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. Marisol Nichols et Frank Grillo, les parents Monohan était de toute splendeur, à la hauteur de leur niveau dans la série. Ainsi, je pense que The Gates est une série qui aura pâti d'un début chaotique que je regrette car si les gens avaient voulu voir un peu plus loin ils auraient vu l'émancipation flagrante de la série et ses changements pour son bien.
Devenue malgré moi un guilty pleasure estival, The Gates en viens donc a me prendre les tripes et j'ai bien peur que je ne vais pas pouvoir survivre sans ma dose l'été prochain à moins que je sois rassasier avec une autre série mais il faudra alors frappé fort car ce season finale, pas ridicule pour un sou prouve que même avec peu de moyen, des bons décors assez idyllique ont peur faire une série sympathique à suivre.

Note : 7.5/10. En bref, la série d'ABC termine sur une excellente note, dommage qu'il n'y ai presque aucune chance qu'il y ai une seconde saison. Mais je vous la conseille quand même.

Commenter cet article