Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Gates. Saison 1. Pilote.

22 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-4944514.png

 

The Gates // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

C'était dimanche soir sur ABC, ils lançaient une nouvelle série estivale et je n'ai rien trouvé de mieux que de regarder ce premier épisode. Alors que beaucoup s'accordent à trouver que des défauts à cette nouvelle série, moi, je trouve que ABC s'en sort finalement pas trop mal même si cela reste un peu cracra sur les bords et trop vite amené. Alors, certes, on est loin de True Blood car d'une part on à plus l'air de voir du Desperate Housewives avec un casting un peu cheap et de bons petits vampires, loup garous ou encore et j'en suis pas sûr sorcières. Certes, ça décroche pas la lune mais c'est totalement regardable, sans se forcer.

Le pitch de cette série m'avait accrocher, les trailers aussi. Et je ne me suis pas trompé, j'ai plutôt apprécié, pas plus ni moins. Si le côté Desperate Housewives de la série, histoire d'une banlieue paisible où tout le monde se sent en sécurité, qu'il n'y a que les ragots pour nous faire survivre, ... est un peu balayé et mériterait d'être un peu plus exploité, là où le bas blesse c'est tout simplement que l'intrigue est trop survolé, on passe du coq à l'âne, on nous dit qui est qui dès le premier épisode. C'est dommage de ne pas garder de suspens. Et puis alors c'est vraiment du ABC tout cracher cette série car tous ce qu'on voit dans les séries de ABC, y est en quelques sortes réprésenté. J'ai cru à une nouvelle version plus sombre avec le côté vampiresque, loup garouesque et sorcièresque de Big Shots, la malheureuse série de Michael Vartan en 2007 qui n'était pas une sinécure d'ailleurs. Bref, du sous ABC pour l'été, on n'en attends pas moins et ça comble à 100% mes attentes.

Le côté ado de la série est un peu trop Smallvillien à mon goût. On a l'ado qui est amoureux, on a l'ado qui cache son amour jusqu'à ce qu'un détecteur de mensonge dise le contraire, tadadadadadadada, bref, on s'ennui un peu même si ce triangle amoureux ressemble un peu à Twilight sauf que l'autre ce n'est pas Edward. On s'y perd dans les pensées, on fait du scénario une vraie éponge à misères. En effet, on raconte un peu tout et rien, sauf que tout ce qui est dit à obligatoirement un rapport avec le sujet général de la série. C'est bien dommage.

Le côté vampire de la série est amené de façon cheap, franchement, j'ai cru que l'on avait droit à un monde où The Gates était diffusée sur CW et Vampire Diaries sur ABC. Dans un monde, ce serait possible sauf que là, ce n'est pas le cas. The Gates ressemble vraiment à ce que CW peut faire, comme Hidden Palms il y a quelques années par exemple, loin de moi de faire la comparaison avec cette stupide série, non non non, The Gates est bien mieux c'est juste l'ambiance qui reste la même. Dommage. Cependant, moi je suis fan de séries de ce genre, de guilty pleasure comme on aime bien les appelés. Et puis pour l'été, ça ne fait de mal à personne de se faire plaisir, de prendre son pied avec une série toute simple et complètement vide de sens ou de scénario. C'est pas le cas de The Gates, enfin, pas totallement.

Bref, j'ai été emballer par ce premier épisode mais bon, j'attendais pas plus de cette série. Mes attentes sont comblées. Totalement comblées. J'espère maintenant que l'histoire fonctionne sur les 13 épisodes qui compose cette première et certainement unique saison.

 

Note : 7/10. En bref, d'une série où l'on a pas de grandes espérances, on est pleinement comblé. Je le suis pas pleinement mais je suis correctement en tout cas.

Commenter cet article