Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 4. Episode 13.

28 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

vlcsnap-2013-01-28-06h51m02s187.png

 

The Good Wife // Saison 4. Episode 13. The Seven Day Rule.


"Oh God" - Diane Lockhart
Cette petite citation de Diane Lockhart n'aura surement pas marqué grand monde et pourtant, elle résume pour moi très bien l'une des parties de cet épisode en plus d'être une interjection rigolote aux agissements toujours aussi fantastiques de Mr Canning. Les apparitions de Michael J. Fox c'est un peu comme si The Good Wife était une boite de chocolat et que l'on tombait sur un chocolat à la texture et au goût différent. Je n'ai jamais trouvé les épisodes de Michael J. Fox si différent des autres au fond, mais l'acteur apporte un truc en plus. Peut être est-ce l'auto-dérision dont il fait preuve vis à vis de sa maladie. Il en fait un atout excellent qui permet d'en rire sans se sentir coupable. Entre le coup des médicaments ou encore la clémence qu'il semble demander au juge au début de l'épisode (et qui a fait réagir Diane de cette façon). Mais The Good Wife est une série judiciaire si perspicace. Elle n'a peur de rien et elle se permet tellement de choses intéressantes. On est assez loin de beaucoup de séries qui n'iront jamais là où The Good Wife veut aller.

Cette semaine encore l'affaire de la semaine était unique. Comme si tout ce que l'on avait vu depuis le début de la série était différent. Il n'y a pas d'épisodes qui se ressemblent et c'est bien évidemment l'une des plus grandes réussites de cette série. Encore plus pour une série judiciaire. Depuis quelques temps maintenant nous suivons les problèmes financiers du cabinet et ses retombées sur les employés. Diane et Will doivent donc passer devant le juge avant de demander cinq nouveaux mois de deadline afin de payer leur dette. Surtout que Diane et Will ont trouvé une astuce intéressante pour commencer à rembourser leur dette : demander à 5 de leurs associés de devenir partenaire équitable. Ils pourraient donc avoir le même pouvoir que Diane et Will au conseil d'administration. Sauf que cette place coûte 600 000 dollars. J'ai trouvé assez vicieux ce petit jeu auquel les deux personnages vont joués. Surtout qu'ils présentent cette opportunité de carrière à Alicia tout en ne lui disant pas le pourquoi du comment (et surtout que quatre autres personnages sont en lice).
vlcsnap-2013-01-28-06h54m11s36.pngJ'ai adoré le cri de joie d'Alicia. La preuve qui est faite encore une fois dans The Good Wife c'est que Julianna Margulies est une actrice fantastique. Pour les prochains Emmy elle va pouvoir proposer cet épisode. Mais ce que j'ai adoré également c'est tout le petit jeu d'Alicia par la suite qui va passer de la joie à la déception, se rendant compte que finalement cette belle promotion n'est qu'une façon pour son cabinet de rembourser sa dette. L'actrice met assez bien en lumière ces différents états. Rien à redire, ils trouvent le moyen de me surprendre chaque semaine. Je ne m'attendais pas du tout à ce que cela ait un quelconque lien avec la dette du cabinet au premier abord. Bien au contraire, je ne savais pas qu'il fallait qu'Alicia investisse autant d'argent. Mais tout cela ne s'arrête pas là. Alicia n'a jamais été une femme qui aime qu'on lui dise ce qu'elle doit faire et le sentiment que lui laisse cette promotion c'est un peu cela. Pour l'honneur elle a voulu refuser mais je suppose qu'elle trouvera un moyen de faire payer à Diane et Will cette petite trahison arrogante de leur part.

Car finalement, les scénaristes sont très malins et la dernière scène de l'épisode laisse espérer le meilleur pour la suite. Alicia va jouer une autre carte. Elle n'aime pas que Eli et le staff de son mari lui dicte sa conduite et quand il s'agit de parler de religion, la question est assez étrange. Si Maddie est athée, la grande question pour Eli est de savoir quelle est la croyance d'Alicia. Son annonce à la fin de l'épisode "I am atheist" était géniale. Preuve encore une fois qu'elle est une femme à contre courant qui déteste se laisser marcher sur les pieds. Tout cela se poursuit autour de l'intrigue de la semaine et celle de ce contrat prénuptial. Neil Gross est de retour et cette fois ci il n'est plus accusé, il va se marier et aimerait bien un contrat prénuptial en béton armé sauf que sa fiancée a choisie Lockhart / Gardner et ces derniers ne sont pas prêt à se laisser marcher sur les pieds. Le petit jeu qu'il se joue de façon sous jacente était excellent, brillant même. Bien joué les scénaristes une nouvelle fois.

Note : 9.5/10. En bref, un épisode brillant qui aurait surement été meilleur sans le cas de la semaine. Mais peu importe le plaisir est entier.

Commenter cet article

Moony 29/01/2013 01:02


Très bon épisode. J'aimerai vraiment qu'Alicia commence à leur voler dans les plumes. Parce que je commence à trouver qu'elle est un peu prise pour une cruche par moments, et qu'elle est un peu
molle du genou parfois. Carry est beaucoup plus pragmatique, ça m'a bien plus.


J'ai adoré le regard de Diane à la fin, qui semble quand même avoir un peu peur de la bombe à retardement qu'elle vient peut-être de déclencher. Mais bon, autant il ne se passera rien, comme la
Alicia vengeresse après la découverte de la coucherie Peter-Kalinda : ça a duré un épisode. 


Je peux me tromper, mais il me semble qu'actionnaire égalitaire, ce n'est pas le grade de Diane et Will, mais plutôt celui de Lee ou Julius. C'est ce que j'ai compris du moins.