Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 5. Episode 1.

30 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

vlcsnap-2013-09-30-02h47m23s26.png

 

The Good Wife // Saison 5. Episode 1. Everything is Ending.


Robert King, le co-créateur de la série a réalisé cet épisode. Certainement l'une des meilleures idées que The Good Wife ait pu avoir. "Everything is Ending" était un modèle de ce point de vue là. Au-delà de la réalisation, c'est aussi toute la musique qui rend à l'épisode sa beauté instantanée. La musique rythmant l'épisode, très soap-esque sont d'une ingéniosité brillante. J'adore toujours autant la mise en scène de The Good Wife. Que cela soit ces musiques ou encore les gros plans face caméra. Cela prouve aussi que la série sait se renouveler sans problème. Si la mise en scène de l'épisode, en plus d'être originale était particulièrement réussie, cet épisode l'est tout autant d'un point de vue scénaristique. Robert et Michelle King ont vraiment mis le paquet pour nous surprendre et nous offrir un épisode passionnant, drôle et à l'égal de ce que l'on est en droit d'attendre de la série (et même plus). Le jeu du chat et de la souris fonctionne à merveille. Si Alicia a accepté l'offre de Cary de monter leur propre firme, Diane, Lee et Will ont découvert que quelque chose se tramait dans leur dos.

J'ai adoré cette scène où Alicia entre dans le bureau de Diane et trouve tous les associés de la firme la regardant. On se serait cru dans les Tommykockers. Et la mise en scène aide encore une fois énormément. Je pense que le fait que cela soit Robert King qui ait réalisé l'épisode a permis de mettre en image au mieux son script. Au fond, on n'est jamais mieux servis que par soi-même vous ne pensez pas ? Et puis il y a cette scène d'ouverture entre Alicia et Cary qui échangent de bons moments. C'était mignon comme tout et cela me donne déjà envie de voir les deux personnages travailler ensemble. D'autant plus que l'on ne sait pas si Alicia va réellement quitter Lockhart / Gardner ou non avant la fin de l'épisode. "Are you having second thoughts". Alicia a la meilleure place dans cette histoire dans le sens où elle peut encore changer d'avis, dénoncer tout le monde et finir comme la grande héroïne de la firme. Mais cela ne l'aiderai pas à monter sa propre firme. Il est difficile de savoir quoi attendre de la suite de The Good Wife mais en tout cas je suis terriblement excité par cet épisode.
vlcsnap-2013-09-30-02h48m41s40.pngJ'ai bien aimé la petite réunion d'équipe dans le parking sous terrain. Là aussi c'est ce genre de petits moments que l'on pourrait croire insignifiants et qui font le réel intérêt de cette série et de cet épisode en lui-même. Cela m'a rappelle un peu Le Cercle des Poètes Disparus et ces réunions secrètes. Il faudrait que ces petites réunions durent encore quelques temps, que tout le monde se cache et montent Florrick / Agos sans que personne ne s'en rende compte, sous les yeux de leurs patrons. Le plus intéressant dans cet épisode est bien évidemment le personnage d'Alicia. C'est elle qui sert de lien à tout l'épisode de façon intelligente et maligne. Que cela soit au début, ou encore quand elle fait face à Will devant l'ascenseur (un grand classique de la série), ou encore quand elle fait face à Will à la fin de l'épisode hésitant à lui avouer ce qu'il se trame dans son dos. Forcément qu'elle n'allait pas le dire, elle ne peut pas perdre cette opportunité. L'opportunité d'une vie.

Dans les intrigues pivots, nous avons Grace Florrick qui se trouve être la 4e fille de politicien la plus attirante du pays d'après un classement, après Bristol Palin. Pas mal non ? Je suppose que cela va permettre à Grace d'attirer tout les garçons qui l'entoure et j'ai hâte de voir comment cela va évoluer. Cela pourrait devenir une excellente intrigue comme une très mauvaise. Mais pour le moment je suis tenté de faire confiance aux scénaristes de la série qui ne m'ont jamais déçu avec les intrigues des enfants de la série. Pendant ce temps, nous sommes introduits à Marilyn incarnée par Melissa George (Hunted). Le choix de son prénom est assez étonnant mais certainement pas anodin. On sent que Peter est déjà tenté de mettre la main sur elle et je suppose que cela arrivera probablement durant la saison (à moins d'une surprise ?). Le jeu de séduction que l'on nous prévoit est peut-être prévisible au premier abord mais je suppose que je dois me faire des idées et il sera totalement différent.
vlcsnap-2013-09-30-02h48m35s235.pngMais ce que j'aime avec The Good Wife c'est justement ce sens de la surprise qui animera la suite de la saison. Dans le reste des guests nous avons également Carey Zepps incarné par Ben Rappaport (Outcourced) que j'aime beaucoup (même si le pauvre n'a qu'une seule réplique). Le premier cas de la saison est celui d'un homme qui est sur la table, prêt à être tué pour meurtre. Sauf qu'ils ont mis deux heures à trouver une veine et n'arrivent pas à le tuer correctement. Car bien que l'homme mérite la peine de mort, le 8ème amendement des Etats-Unis prévoit que l'on puisse mourir dans les bonnes conditions. L'occasion de nous offrir quelques scènes de tribunal efficaces avec Jeffrey Tambor dans le rôle du juge. Ce n'est pas le truc le plus intéressant de l'épisode, clairement mais cela ne veut pas pour autant dire que l'on s'ennui. Au contraire, les rebondissements (Kalinda par exemple) parviennent à rendre l'épisode particulièrement palpitant même du point de vue de son histoire indépendante. Finalement, ce retour va au-delà de mes attentes. Je suis un fan comblé.

Note : 10/10. En bref, comment mieux ouvrir la saison que de cette façon ?

Commenter cet article