Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 5. Episode 6.

4 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

vlcsnap-2013-11-04-02h47m23s230

 

The Good Wife // Saison 5. Episode 6. The Next Day.


Après « Hitting the Fan », il était à mon humble avis difficile de faire mieux avec « The Next Day » mais la série s’en sort royalement bien alors que le nouveau The Good Wife est en marche, à base de coups bas et de moments jouissifs où tout se met en place afin de donner un ensemble encore plus impressionnant. Je me demande vraiment comment la saison va évoluer étant donné que tout ce que l’on a vu pour le moment sonne comme une grande réussite. Le risque avec cet épisode était de faire retomber la crème après nous avoir offert un plat exquis. C’est souvent le problème de choisir le bon dessert au restaurant. Quel dessert pourrait être mieux que l’autre afin de rester sur la meilleure impression qu’il soit du lieu dans lequel nous nous sommes restaurés. C’est un peu la même cause avec cet épisode de The Good Wife qui aurait très bien pu être décevant. J’ai fait confiance aux scénaristes de la série et je n’ai pas été déçu une seule seconde. L’idée est donc de remettre les affaires le jour suivant tout ce qu’il s’est passé dans l’épisode précédent. Une brillante idée qui va donner lieu à quelque chose d’assez singulier. Notamment d’un point de vue de la mise en scène toujours aussi inspirée ou encore des dialogues millimétrés.

Mais The Good Wife n’oublie pas pour autant de toucher le téléspectateur. Cela passe par l’éviction de Diane Lockhart de sa place de juge à la Cour Suprême. J’ai trouvé Christine Baranski bouleversante alors qu’elle part pleurer quelques minutes dans les toilettes. Cette scène me rappelle le moment où Bree Van de Kamp dans la saison 1 de Desperate Housewives s’en va pleurer dans la salle de bain pendant que son mari est sur son lit d’hôpital. Bien que l’intensité soit très différente, je dois avouer que les scénaristes ont réussi à faire briller quelque chose au travers de cette scène. Cela permet aussi de casser quelque chose et de faire le contraste. La première partie de l’épisode laisse une Diane qui prépare la dernière affaire de sa carrière en tant d’avocate, stressée mais avec l’envie de passer à autre chose, de tourner la page. Et puis ensuite, la seconde partie de l’épisode nous présente une Diane conquérante, comme à l’époque des débuts de Lockhart / Gardner d’après Will. Et je dois avouer que j’aime beaucoup l’idée que Diane ne soit plus du tout conciliante et redevienne une vraie charognarde.
vlcsnap-2013-11-04-02h20m37s41.png
Diane - « Florick and associates »
Cary - « Florick / Agos »
Pourquoi ai-je relevé cet échange de dialogue ? Tout simplement car au fond, Diane pense que tout ce qu’il ce passe est la faute d’Alicia. D’un côté ces vrais mais d’un autre côté elle ne voulait pas que cela se passe de cette façon, elle voulait faire les choses bien et permettre à Diane et Will de les laisser voler de leurs propres ailes sereinement. Surtout que Diane prononce ça sous le coup de l’énervement et c’est très drôle. Car The Good Wife n’a pas perdu de son humour et nous prouve encore une fois qu’elle peut très bien satisfaire ses téléspectateurs avec quelque chose de plutôt classique. Ce qui m’a surpris avec cet épisode et dans sa construction c’est le fait qu’il tente de faire entrer en 45 minutes tellement choses qu’il faudrait voir les épisodes de la série plusieurs fois pour en cerner toutes les dimensions et tous les dialogues. « The Next Day » permet donc en grande partie de se concentrer sur Diane et la manière dont sa vie se gère désormais.

Je ne suis pas un grand fan de Gary Cole (son mari dans The Good Wife), mais je dois avouer que le duo fonctionne bien et qu’il va même bien au-delà de mes espérances. Comme quoi. Cet épisode débute avec l’entrée en piste d’une cliente de Lockhart / Gardner qui vient voir Florrick / Agos car elle aimerait bien que Alicia (qui a suivi son dossier depuis le début) soit là pour l’aider à sauver son affaire et lui permettre de la gagner. Bien entendu, l’épisode ne s’arrête pas à cette histoire d’affaire judiciaire puisque celle-ci n’est qu’un prétexte pour jouer encore une fois le jeu des chaises musicales. Disons qu’il y a tellement de bonnes choses dans cet échange de firme à la tête d’une affaire. Même le juge trouve ça complètement ridicule. A la défense nous avons Mamie Gummer qui est elle aussi de retour spécialement pour l’occasion. J’aime beaucoup l’actrice et son personnage. J’aimerais bien que l’on puisse revoir Louis Canning également mais j’ai l’impression que cela ne sera pas avant un bout de temps (si tant est qu’il y ait une saison 6 de The Good Wife, ce en quoi je crois fortement).
vlcsnap-2013-11-04-02h41m52s248.pngL’épisode permet également à Florick / Agos de tenter de trouver des locaux. Ils doivent s’y installer le plus rapidement possible, afin de permettre à la famille Florick de reprendre ses droits mais également à Alicia d’éviter de voir surveiller sa fille Grace qui semble faire des yeux doux à Cary (pas Agos mais l’autre). Le coup de poignard de Will à la fin de l’épisode je ne l’ai pas vraiment vu venir mais je dois avouer que cela va permettre de remettre un peu d’ordre dans The Good Wife. La série va permettre à notre nouvelle firme de ramer mais je pense qu’au contraire, quand l’on rame on est encore plus combatif. Je sens que Florick / Agos va connaître quelques problèmes au début mais va rapidement décollé. Pendant ce temps, Lockhart / Gardner prépare son offensive et son plan ? Racheter des petites firmes judiciaires afin d’écraser Florick / Agos. Je dois avouer que c’est un plan de génie mais quand l’on sait que L/G était au bord de la banqueroute l’an dernier, c’est presque impétueux de la part des scénaristes que de faire ce genre d’intrigues.

Cette saison semble être celle du retour aux sources de tout ce à quoi The Good Wife a pu toucher. Notamment la commission qui s’était chargée de l’affaire de Will durant la saison 2. Alicia va faire appel à eux afin que L/G leur donne les dossiers de l’affaire en cours qu’ils tentent de défendre. Par ailleurs, j’aime bien la place de Grace dans cette histoire. Elle est à cheval entre la firme de sa mère et puis ses études. Je me demande sincèrement ce que cela va amener par la suite, surtout si Grace et Cary sortent ensemble (ce que l’on voit venir gros comme une maison). The Good Wife se permet aussi d’intégrer à son épisode la problématique du port d’armes. C’est un sujet qui fait débat actuellement au Etats-Unis. The Good Wife prouve donc qu’elle est encore une fois très proche de l’actualité. C’était là aussi très réussi, notamment car Grace va pouvoir elle aussi y aller de son petit mot. Et puis notre avocate de la défense va en rajouter une couche. J’ai beaucoup aimé tout cela également. Finalement, ce nouvel épisode de The Good Wife a su démontrer à quel point la série jouit de tout un tas de bonnes choses et que malgré le fait que cet épisode ne soit pas aussi jouissif que le précédent, il n’en reste pas moins très bon.

Note : 9.5/10. En bref, un très bon épisode faisant suite à un épisode monumental.

Battlefield 4™

Commenter cet article