Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Guilty. Mini-series. BILAN (UK).

20 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-09-20-10h33m18s12.png

 

The Guilty // Mini-series. 3 épisodes.
BILAN


Dans une énième tentative de la part des chaînes anglaises de nous proposer un drame policier en quelques épisodes, The Guilty est une tentative intéressante. En effet, en trois épisodes elle a prouvé le meilleur et le moins bon. A commencer par le premier épisode qui était particulièrement prometteur. J'avais l'impression que l'on pouvait tomber face au Broadchurch de ITV (la chaîne anglaise qui diffuse la série) mais ce n'est pas le cas. En effet, on se rend bien vite compte que The Guilty n'en a pas la carrure. D'une part car trois épisodes c'est bien trop court et d'autre part car je ne sais pas vraiment ce qu'il fallait en attendre. The Guilty c'est l'histoire de la disparition d'un enfant. Une enquête assez classique mais c'était sans compter les problèmes personnels de l'inspectrice en charge de l'affaire, DCI Maggie Brand incarnée par Tamsin Greig. Cette dernière, beaucoup plus convaincante ici que dans Episodes, nous plonge un peu plus facile dans l'enquête et donne envie de revenir semaine après semaine. Ce qui fait la force de ces trois épisodes malgré tout c'est le fait qu'ils ne restent pas dans la même direction artistique. On sent que la manière de raconter les choses évolue.

Cela permet donc de voir quelque chose de différent derrière The Guilty et peut-être même bien quelque chose d'un peu plus ambitieux. Au-delà du côté ultra classique de l'enquête, surtout que tous les poncifs du genre passent par ces épisodes de The Guilty. Si dans le premier ce n'était pas très visible, ça l'est bien plus par la suite. A mon grand damne d'ailleurs car j'aurais bien aimé qu'ils évitent de jouer sur les classiques de la série policière et de l'enquête. On a donc des dialogues un peu téléphonés (notamment sur le second épisode). Même si Maggie est là pour faire le show dans ce second épisode (j'ai beaucoup aimé la scène dans le parking sous terrain), on aurait clairement pu espérer un peu mieux. Et puis tout d'un coup, The Guilty s'est rattrapé dans sa conclusion. Une fin plutôt correcte dans son ensemble, inattendue, prouvant donc que The Guilty pouvait être douée d'une certaine originalité. Et encore une fois c'est grâce au talent de Tamsin Greig. Bizarrement, je n'ai jamais accroché à cette actrice dans Episodes mais ici elle me rappelle un peu plus ces femmes flics des séries policières anglaises et notamment Olivia Colman de Broadchurch.
vlcsnap-2013-09-20-10h35m49s248.pngBien que le style des deux actrices soit assez différent, on les retrouve sur certains points ce qui rend le tout d'autant plus intéressant finalement. Et puis il y a Darren Boyd (Spy) qui sous les traits de Daniel Reid parvient à surprendre elle téléspectateur. Lui que j'avais vu il n'y a pas si longtemps que ça dans le registre comique aussi bien au cinéma qu'à la télévision anglaise, se permet donc de me surprendre. J'aime bien les acteurs anglais un peu caméléons qui peuvent faire tous les genres. C'est aussi la preuve qu'ils sont bons dans leur domaine. Finalement, le gros souci de The Guilty est seulement que l'on a déjà l'impression d'avoir vu ça plusieurs fois. Fort heureusement qu'il y a des personnages annexes pour nous raconter des choses différentes. Notamment Maggie et son fils. C'est des intrigues bien moins prévisibles et surtout beaucoup plus intéressantes. La force des anglais aurait peut-être été de créer des séries policières avec un aspect personnel plus poussé.

L'autre problème c'est bien évidemment le nombre d'épisodes. Seulement trois ? C'est trop court pour développer clairement le sujet et tout ce qui est montré à l'écran n'est donc qu'un résumé de ce qui aurait clairement pu devenir une sorte d'ersatz réussi de Broadchurch. Surtout que la vie de ce petit quartier paisible était intéressante à développer mais l'on n'a pas le temps de voir les voisins, les secrets de chacun, sans que cela ne prenne trop de temps. The Guilty s'est donc sauvée sur tous les ponts que j'ai pu citer plus haut du casting aux aspects personnels développés tout au long. On aurait tout de même pu rêver mieux Les fans de séries anglaises auront par ailleurs reconnus Arsher Ali, A-Rab de Beaver Falls dans le rôle du DS Vinesh Roy et puis Tom Beard le Bingham de Hunted sous les traits du DSI Alan Reece. Deux personnages secondaires. The Guilty ne restera donc pas dans ma mémoire comme une brillante surprise mais comme un écrin mal ouvert.

Note : 5/10. En bref, dommage que cela soit aussi médiocre.

Commenter cet article