Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Hard Times of R.J Berger. Saison 1. Episode 6.

16 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-8603821.png

 

The Hard Times of R.J Berger // Saison 1. Episode 6. Over the Rainbow.

 

Les travers de la série refond surface dans cet épisode, c'est donc l'humour braguette et gras qui refait son apparition au milieu d'une histoire semi réussie. Finalement, je crois bien que les producteurs ont compris ce qu'est American Pie, ce qu'est cet humour qui a fait le succès des 7 volets de la saga mais bon, je croyais que la série tombait dans quelque chose de plus doux et sympathique. Cependant, ce n'est pas le cas, ici, on a droit à des blagues graveleuses sur fond de chants grégoriens. Pas forcément de mauvais goût mais un peu trop.

On débute l'épisode et on est directement mis dans l'ambiance de ce que va se dérouler après. Le père d'R.J lui donne des conseils et j'ai retenu cette phrase "Hump a clunker before handle a Ferrari". En gros, il conseille à son fils de sortir avec quelques filles pas très belle avant de sortir avec la plus belle, alias Jenny Swanson. Et le hasard fait bien les choses dans ce genre de séries : une "clunker" vient juste de s'installer en tant que voisine d'R.J. C'est minable il faut se l'avouer cette facilité avec laquelle les scénaristes prennent leurs jambes à leur coup.

Bref, on a donc droit à des blagues assez graveleuses notamment de la part de la mère qui s'amuse avec la boîte de vitesse de sa voiture pour se rappeller un jeune capitaine de l'équipe de foot avec lequel elle serait bien sortie mais c'est avec le père de R.J qu'elle a fini. C'était très en dessous de la ceinture et franchement, si c'est ça la représentation de la parentalité en montrant ce genre d'exemple à ses enfants je pleins les enfants des fois. Ils vont devenir aussi cinglé que leurs parents. Surtout que ceux d'R.J sont abonnés aux soirées échangistes.

Comparé les filles aux voitures c'était pas forcément la meilleure idée qu'ils ont eu mais c'est le meilleur truc de l'épisode car entre les scénaristes qui nous refond la blague de l'épisode précédent (il ne faut jamais refaire des blagues qu'on a déjà fait une fois, jamais) : le coup de R.J et son pote qui font les voix des deux filles car ils n'entendent pas leur conversation. C'est pas drôle et très très très raté. Entre ralenti sur Jenny Swanson, chansons d'églises, chants grégoriens, la série tombe dans les travers de la parodie d'elle même. Se moquant complètement de ce qu'est la série et de l'avancement de la saison, on nous met des moments comme ça, comme une sorte de collage. On se croiraient à la maternelle. Et si la série n'était que, comme le dit si bien R.J dans l'épisode : "God's urinal cake".

 

Note : 3/10. En bref, un épisode bien loin de l'amélioration dont avait fait preuve la série jusque là. Il y a deux trois trucs sympathiques mais globalement c'est plutôt mauvais.

Commenter cet article