Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Hard Times of R.J Berger. Saison 2. Episode 6

28 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-04-28-20h38m35s3.png

 

The Hard Times of R.J Berger // Saison 2. Episode 6. Saving Dick.


"Hye, My name is R.J Berger and sometimes nightmares do comme true". Malheureusement, cette dernière citation de R.J s'avère vraie dans ce nouvel épisode. En effet, c'était encore une fois assez mauvais, pas tellement drôle et les intrigues sont toujours au point mort. C'est ce que je regrette c'est que l'on développe des choses sans le faire avec intelligence. Alors certes, la série est bête comme ses pieds mais ce n'est pas une raison. Son recyclage en série plus adéquate et moins éparpillée m'avait plu durant quelques épisodes. Cependant, depuis que R.J et Jenny ne sont plus ensemble, c'est la débâcle.

Le meilleur ami d'R.J est tout aussi ridicule. Sa soudaine réputation fait de lui à mes yeux un personnage détestable. Je n'arrive pas du tout à trouver de qualificatif. Les scénaristes ont crus faire sympathique mais c'est un peu trop le contraire. C'est presque devenu un personnage détestable. Même son de cloche du côté de l'ancienne amie de R.J, cause de la fin de la relation de Jenny et R.J. Elle était moins détestable que dans l'épisode précédent mais quand même, ses intrigues mêlent le ridicule au peu d'intérêt. Le seul truc qui reste intéressant c'est peut être l'intrigue de R.J et son père mais sans plus...

Au final, un épisode raté qui ne permet pas de retrouver une dynamique autour des intrigues de la saison. C'est devenu une série avec des loners, des épisodes sans suites réelles. C'est pas désagréable pour qui aime la série, j'ai eu du mal à trouver ma place avec cette série qui ne me correspond pas du tout. Je pense que cet épisode vient de sonner le glas. Hard Times et moi, c'est fini, à moins que vous, chers lecteurs, trouviez les mots pour me convaincre de poursuivre l'aventure…

Note : 2/10. En bref, un peu mieux que le précédent mais ça reste toujours mal développé.

Commenter cet article