Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Hatfields & The McCoys. Mini-series. Part 3 of 3.

31 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-31-20h16m30s161.png

 

The Hatfields & The McCoys // Mini-series. Part 3 of 3.
FINAL PART


Et voilà, hier s'est achevée devant 14.3 millions d'américains (encore un record pour le câble basique américain) cette mini série de près de six heures. L'ensemble était correct mais pas assez transcendant pour surprendre. Je suis même étonné de son succès même si la mini série parle d'une partie de l'histoire des Etats-Unis et que nos chers amis Outre Atlantique sont uniquement fascinés par leur histoire et pas vraiment pas le reste. La mini série dépeint donc avec fierté les valeurs de l'Amérique. Cette dernière partie ne pouvait pas apporter la paix, ni même un happy end. Il fallait que tout se termine mal, ce n'était pas possible autrement. En tout cas, les scéranistes de cette mini série seront restés bien trop sobriquet jusqu'au bout. Expéditive, cette mini série n'aura pas vraiment secoué le genre malheureusement. Je n'ai pas tellement compris ce que recherchait History Channel (même si le carton plein de cette mini série qui n'a pas forcément eu la une de tous les magazines) : une mini série d'éducation sur The Hatfields & The McCoys ou bien une mini série d'intérêt publique afin de nous offrir un divertissement de qualité car fidèle à l'histoire ? Les deux thèmes s'entrecroisent avec une volonté de faire la dictée.

Cela se sent dans les mots que chacun des personnages dit. On sent que l'on récit un livre d'histoire plus que l'on ne la montre. C'est bête parce que je pense qu'ils avaient tous les moyens entre leurs mains pour nous surprendre. Si cette dernière partie reste correcte dans son ensemble, notamment grâce au face à face ultime entre Devil et McCoy. Personne ne gagne dans cette histoire, tout le monde a perdu un être cher (voire même bien plus finalement). Devil veut tuer Randall McCoy. C'est donc dans le but de nous offrir un divertissement de qualité que l'on nous mène petit à petit vers le dernier face à face grâce à quelques interventions entre les personnages que l'on a vu tout au long de la saison. The Hatfields & The McCoys parvient à être très efficace quand il s'agit de nous choquer avec quelques mots ici et là, mais les dialogues manquent vraiment de force. Tout est trop téléphoné. La surprise vient donc à manquer. Ce que tente de nous dire la mini série c'est que la revanche peut tout détruire, même ses propres valeurs. Devil va presque tuer son fils, Johnse, alors que ce dernier révèle où se trouvaient Vance à sa femme McCoy.
vlcsnap-2012-05-31-20h12m55s57.pngVance se retrouve assassiné dans un premier temps, et Anse (Devil) prévoit de tuer son propre fils pour avoir divulguer cette information qui a fait tué l'allié de son père. On peut donc voir que petit à petit The Hatfields & The McCoys prouve combien les personnages sont prêt à tout dans cette histoire, même à tuer la chair de sa chair. Pauvre Roseanna tout de même. Après son histoire d'amour avec Johnse, Randall refuse de faire le deuil de sa fille alors que cette dernière est morte. La querelle va évidemment atteindre son paroxysme dans les scènes sanglantes et tous ces combats à l'aveugle où l'on tire dans tous les sens (on pourrait presque tous se blesser sans même savoir qui est notre allié). Au fond, les deux familles se font une vraie guerre civile. Au final, The Hatfields & The McCoys nous offre un divertissement correct mais pas assez bon pour nous surprendre. Ainsi, je pense que l'on ne peut pas dire que cette mini série est une grande réussite du point de vue de son scénario. Côté interprètes et réalisation, c'est cependant très sympa voire même au top.

Note : 6/10. En bref, une dernière partie correcte mais passez bluffante. Dommage.

Commenter cet article