Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Haves and the Have Nots. Saison 1. Partie 2 (BILAN).

16 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

hhn-jan-7.png

 

The Haves and the Have Nots // Saison 1. Episodes 17 à 26 (Partie 2).
BILAN


L’été dernier j’avais été complètement accro à The Haves and the Have Nots. Et cela n’a pas changé au grand retour de la série. J’étais donc très heureux de retrouver la famille Cryer mais surtout Candace Young, une femme impitoyable et capable du pire. A l’issue de la première partie de la saison 1, nous laissions tout le monde dans le doute : Wyatt allait-il être arrêté pour avoir renversé le fille Young ? C’était une grande inconnue mais The Haves and the Have Nots va réussir à contourner le problème. Notamment en créant des problèmes pour Hanna. Cette dernière va se battre pour sauver la vie de son fils et éviter qu’il soit branché à l’hôpital, elle va plus ou moins tenter de surmonter sa peine auprès de Katheryn qui est bien la seule personne en qui elle peut avoir confiance. Et ce même si au fond Katheryn protège aussi son fils. Petit à petit la relation entre les deux femmes va se dégrader afin de donner une confrontation finale à la fois touchante et terrible. En effet, Katheryn est prête se faire pardonner en sauvant Hanna de prison et en donnant au fils de cette dernière les meilleurs soins qu’il soit dans un hôpital huppé de la région.

Mais en retour, sans savoir ce qu’avait fait Katheryn et en pensant avoir perdu son fils, Hanna a dénoncé Wyatt. Ce cliffangher donne vraiment envie de voir la suite et je me demande vraiment comment tout cela va se goupiller. The Haves and the Have Nots a également failli réaliser l’un de mes fantasmes dans cette série : Wyatt et Jeffrey. Depuis le début de la série, Jeffrey est amoureux de Wyatt. On avait pu suivre le petit jeu de séduction de Jeffrey. Ce dernier était complètement cinglé. Une fois son coming out fait (et mal pris par Veronica, sa mère), il avait une fois de plus tenté d’approché Wyatt. En vain, ce dernier n’aime pas les garçons. Une scène de l’épisode 1.25 où Jeffrey demande à Wyatt de se déshabiller et de l’embrasser simplement pour qu’il garde son silence, c’était grandiose. J’aurais bien aimé que cela aille jusqu’à la relation sexuelle. Wyatt était capable de le faire pour sauver sa peau. Mais Jeffrey voulait simplement montrer à quel point Wyatt était pathétique mais qu’il ne le lâcherait pas car de toute façon c’est aussi son ami.
tyler_perrys_have_and_have_nots_a_l.jpgWyatt va donc devoir apprendre à vivre avec ce qu’il a fait. The Haves and the Have Nots cherche à créer une ambiance propice au malheur de Wyatt jusqu’à ce que ce dernier commence à plus ou moins aller mieux. Et vim… la série lui tombe dessus. De son côté, Jeffrey veut assumer son homosexualité mais sa mère, cette Cruella vivante, ne peut pas le tolérer. Elle menace son fils de dire que c’est lui qui était au volant de la voiture qui a renversé le fils Young, simplement pour le punir. L’homosexualité de Jeffrey est l’une des intrigues les plus intéressantes de cette série et je dois avouer que j’aime beaucoup aussi voir Veronica tenter de tout faire pour que son fils ne sorte pas avec des hommes. C’est tellement perfide de la part de ce personnage. Angela Robinson est parfaite dans ce rôle de folle furieuse qui veut simplement que son fils soit dans sa propre normalité. L’une des déceptions de cette seconde partie de saison c’est certainement Amanda. Petit à petit on tente de nous montrer qu’elle est en train de devenir complètement folle mais malheureusement The Haves and the Have Nots ne va pas suffisamment loin.

On se retrouve alors avec des épisodes qui ne veulent pas mettre trop en avant le personnage d’Amanda et sa folie. Même si dans le dernier épisode elle s’amuse et rit en poignardant quelqu’un, ce n’est pas suffisant. J’attends un peu plus de la part de la série, tout simplement. Il va donc falloir attendre la suite de la série afin de voir où cette histoire veut bien nous emmener. Mais je fais confiance à Tyler Perry qui semble avoir une direction précise pour The Haves and the Have Nots. D’ailleurs, je suis vraiment étonné de voir Tyler Perry écrite plus ou moins tous les épisodes de sa série. C’est rare de voir un scénariste aussi présent, surtout pour un soap qui produit près de 36 épisodes (pour le moment) et qui sera amène à être renouveler prochainement vu le succès que la série a actuellement (plus de 3 millions de téléspectateurs quand on sait que celle-ci a débuté a à peine plus d’un million). Dans le reste des personnages, Jim Cryer continue lui aussi d’être un homme sans foi ni loi. Il est capable de tout pour sauver sa famille des griffes de la tigresse Candace.
hanna_haveshavenots.jpgLe cliffangher de fin me laisse pantois. Je m’attendais à ce que Jim veuille se séparer de Candace une bonne fois pour toute mais The Haves and the Have Nots ne peut pas perdre ce personnage. Candace est tout simplement l’un des meilleurs personnages de la série. La tuer serait une énormément erreur. Cependant, j’ai beaucoup aimé les divers face à face qu’elle va avoir avec Jim (notamment dans le 1.26 où l’on voit la jeune femme furibonde et capable de demander tout ce qu’elle veut car elle est comme ça). On peut dans tout ça regretter qu’il n’y ait pas d’autres personnages introduits. Surtout au travers de la campagne de Jim. Il y a bien cette jeune blonde mais ce n’est tout simplement pas suffisant. Finalement, The Haves and the Have Nots délivrait une seconde partie de saison jouissif comme la première (même si elle a eu un peu plus de mal à démarrer).

Note : 6.5/10. En bref, un soap toujours aussi jouissif et définissant à merveille le cliffangher.

Commenter cet article