Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Honourable Woman. Saison 1. Episode 3.

25 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-07-20-00h52m48s53.jpg

 

The Honourable Woman // Saison 1. Episode 3. The Killing Call.


Avec ce troisième épisode, le récit de The Honourable Woman prend un peu d’épaisseur. Cependant, je me demande pendant combien de temps encore dans une saison de seulement six épisodes, The Honourable Woman peut faire de la rétention d’information. Je dois avouer que je commence à perdre vraiment patience, surtout qu’il y a énormément de choses à raconter mais la série se retient de les dire et du coup, on se retrouve avec de bonnes idées qui battent légèrement de l’aile. L’ami de la famille Shiomo Zahary ne sera pas le nouveau partenaire d’affaires de Nessa, elle pense qu’il est corrompu jusqu’à l’os. Ce que j’aime bien encore une fois là dedans ce sont les enjeux israélo-palestinien. Cette série ne pouvait pas mieux tomber (ou pas) qu’avec ce qui se passe actuellement entre ces deux populations qui ne parviennent pas à cohabiter. C’est terrible et ce n’est pas une série qui va régler le problème mais elle a au moins l’avantage de poser quelques questions intelligentes d’un point de vue plus politique et accessoirement économique. Car ce dont la série parle aussi c’est des enjeux économiques avec les relations entre l’entreprise familiale et les représentants des populations sus-visées.

Maggie Gyllenhaal continue d’avoir cette aura qui fait que l’on a envie d’avoir de la compassion pour elle. Le problème actuellement ce n’est pas tant le manque d’enjeux par moment qu’il y a dans The Honourable Woman mais plutôt le fait que l’on a l’impression qu’ils ne veulent pas poser des questions qui fâche. La série reste assez gentillette finalement même si la violence est aussi présente. Le but n’est pas de créer de vrais conflits au delà de ce qui anime cette famille qui ne réjouit pas vraiment tout le monde. Nessa est une femme forte, qui a du pouvoir et des ambitions (notamment celle de régler l’un des conflits les plus importants du monde qui ne parvient pas à trouver de solution viable pour le moment). Ce que gagne cette série c’est donc à ne pas creuser suffisamment un sujet qui a énormément de potentiel. Par ailleurs, le conseiller à la sécurité de Nessa va suivre une piste qui pourrait lui permettre de retrouver les kidnappeurs de Kasim. Cette partie de l’épisode était un peu plus rythmée, plus efficace donc. C’est aussi ce que le téléspectateur attend de la part de The Honourable Woman depuis que cette dernière nous a introduit une affaire de kidnapping.
vlcsnap-2014-07-20-01h15m21s182.jpgMine de rien, je trouve qu’ils y vont un peu trop légèrement pour le moment. Il y a énormément de questions sans réponses qui ne trouveront malheureusement pas de réponse. Ephra de son côté va découvrir pendant ce temps la véritable identité du père du jeune garçon kidnappé ce qui ajoute des mystères et encore une fois des questions. Le téléspectateur n’a pas accès à tout et c’est dommage car du coup, on ne peut pas se laisser complètement immerger dans cette aventure qui a beaucoup plus de potentiel que l’on ne pourrait le croire. The Honourable Woman délivre donc un épisode légèrement plus rythmé que les deux précédents, plus consistant aussi avec des dialogues plus fournis mais ce n’est pas suffisant. Une fois de plus je suis certain que « The Killing Call » avait certainement pour but de nous laisser stupéfaits. Je sais bien que ce n’est pas facile de parler d’un conflit comme celui qui anime Israël et la Palestine. Sans me ranger d’un côté ou d’un autre, les deux peuples ne sont en tout cas pas prêt pour la paix et ce n’est pas Nessa qui va pouvoir y faire grand chose. Mais d’un autre côté, il aurait été intéressant de faire plus de parallèles entre cette série et la réalité actuelle. La série aurait pu être avant-gardiste.

Note : 5/10. En bref, la série ne creuse pas suffisamment tout ce qu’elle entreprend et ce même si cet épisode était un peu plus consistant que les deux précédents.

Commenter cet article