Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Inbetweeners (US). Saison 1. Episode 4.

11 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-11-20h59m17s55.png

 

The Inbetweeners (US) // Saison 1. Episode 4. The Wrong Box.


Depuis le début, The Inbetweeners est un pari risqué de la part de MTV. D'une part parce qu'il a sur les épaules une série originale anglaise, mais aussi parce qu'elle peut souffrir d'une comparaison avec Awkward. Après quelques épisodes d'errance à trouver son rythme et le ton de la série, j'ai été déçu par cet épisode. Je n'ai pas réellement compris ce que l'on veut faire de Will McKenzie. Il est obsédé par Charlotte Allen, une fille de son lycée. Il n'ose pas lui demander d'être son ami sur un réseau social (similaire à Facebook). Jusque là on reste dans l'humour assez banal et surtout dans les petites histoires de lycéen qui ne font pas vraiment de mal. La série tente alors de donner de l'importance à Will, sans y parvenir réellement, malheureusement. En effet, cette amour pour Charlotte est souvent trop exubérant dans l'épisode, ou encore engage des scènes particulièrement mauvaise (je crois que le pire moment reste cette pauvre chanson sur scène devant tout le lycée sur le club de cuisine de Will).

J'ai eu beaucoup de mal avec cette scène de l'épisode car elle prend le téléspectateur pour un débile fini. Et ce n'est pas ce que je viens rechercher dans The Inbetweeners. Je viens chercher une série beaucoup plus proche de l'humour sarcastique et surtout très enchanteur de l'excellente petite Awkward, autre production de la chaîne. Franchement, quand on compare les deux séries (car c'est inévitable), on se rend compte combien il manque quelque chose. Il n'y a pas suffisamment d'humour, ou bien c'est de l'humour pas assez réfléchi et bas de gamme. Will est un bon personnage pourtant et l'acteur n'est pas mauvais, mais je ne comprends pas pourquoi le scénario veut le rendre aussi peu intéressant. Et puis ses amis envahissants, ils peuvent être marrants par moment (notamment quand Neil croque dans un oeuf cru à la fin de l'épisode - ce qui doit être la seule bonne scène humoristique de l'épisode -). Et puis je peux aussi saluer la mise en scène de The Inbetweeners. Elle n'est pas mauvaise elle non plus. Je repense encore à la scène de bataille de nourriture à la fin de l'épisode. Très jolie.
vlcsnap-2012-09-11-20h49m17s201.pngMais ce ne sont que de petits exemples dans une marre de choses et d'autres pas toujours très justes. C'est un peu comme le nom du distributeur dans la série "Yum Yum Time". C'est sur les détails que la série semble se concentrer mais quand on a vu la série originale, on a envie de voir des intrigues différentes et qui font réellement évoluer les personnages dans une direction. Du coup, quand on voit l'exploitation assez mauvaise de certains atouts de la série comme Neil (qui ne sert qu'à une seule bonne scène) ou encore Jay (et son humour décapant qui avait donner un coup de fouet à l'épisode précédent), on se rend vite compte du grand vide par moment de la série. The Inbetweeners peut donc être drôle quelques fois mais reste une série assez moyenne finalement. Après un bon premier épisode, le tout s'engouffre petit à petit dans des épisodes pas assez inspirés et proches de quelque chose de pas spécialement bon. J'attends plus de The Inbetweeners (peut être trop).

Note : 3/10. En bref, manque d'humour et d'utilisation de certains personnages. Dommage.

Commenter cet article