Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing. Saison 1. Episodes 6.

2 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-02-22h19m01s153.png

 

The Killing US // Saison 1. Episode 6. What You Have Left.


Tout d'abord et avant toute chose, je dois saluer le choix musical de cet épisode. Terminer sur "Hold On, Hold On" de Neko Case me fait encore plus adorer la série. Cette série je l'adore et voilà pourquoi j'ai bien fait de faire confiance à ce remake américain. Ce nouvel épisode prouve une nouvelle fois tout le talent à mis l'oeuvre pour décrire un peu plus précisément la relation des personnages. Richmond qui apprend l'implication de Bennet dans la vie de Rosie et qu'il est suspect dans son meurtre, que Richmond doit faire face à sa campagne lors d'un débat télévisé, l'enquête qui avance à petit pas, l'enterrement, …

Cette série utilise les codes qu'il faut mais sûr mélange les histoires avec parcimonie. Sans trop en faire on voit sur quelle route on est. Alors que Linden devait quitter la ville à la fin de ce nouvel épisode, il fallait trouver quelque chose de consistant pour la garder ici à Seattle. C'est ce que la série s'emploi à faire puisqu'une série sans son personnage principal ce n'est plus une série. Cependant, le fait qu'elle reste devait être fait de façon intéressante. C'est ce qui est donc fait avec cet épisode. L'épisode fait monter la tension entre les personnages et surtout la pression pour Linden et Holder dans leur enquête.
vlcsnap-2011-05-02-22h28m34s2.pngJe ne regrette pas le déroulement de l'enquête puisqu'au final, elle reste jouissive et intrigante. Elle offre quelque chose de vraiment différent des séries policières habituelles et notamment la recherche de preuves. Dans une série policière normale, on va avoir seulement 45 minutes et forcément, on néglige le détail. Ici c'est tout le contraire, on prend son temps. Alors que Linden et Holder semblent se rapprocher de la vérité, on a toujours cette impression qu'ils restent très loin de savoir qui est le meurtrier. Le fait que l'on transfert l'intérêt de Bennet vers la femme (Bennet devenant donc complice) permet de changer un peu la donne et surtout de surprendre à la fin de l'épisode.

Ce qui surprend d'autant plus c'est que l'on se concentre tellement sur Bennet et sa femme que j'ai l'impression qu'on nous mène par le bout du nez. Ca me rend encore plus impatient. Je crois que ne plus avoir d'ongles pour ce soir. J'en garderais pour la semaine prochaine. Cet épisode axe également son histoire sur le fait que Stan apprend que Bennet est un suspect. La fin de l'épisode donne une impulsion, comme une dose d'adrénaline. Que peut il bien faire de lui ? Va t-il le tuer ? Régler ses comptes ? Telle est la question. On ne sait pas si Stan a déjà tué quelqu'un. Pour la tension, il semblerait que oui. En tout cas, Holder semble bien informé et compte tenu des circonstances (la perte de sa fille), Stan pourrait plonger dans une vague de violence dont on ne connait pas encore l'ampleur
vlcsnap-2011-05-02-22h33m18s26.pngEnfin, du côté politique la campagne de Richmond prend un grand risque quand il se met à défendre Bennet car il n'est que simple suspect et pas encore arrêté pour quoi que ce soit. Il défie alors un peu Jaime et le père de Gwen. Le débat télévisé était mené tambour battant. J'aime bien ce que la série fait avec la politique. C'est jamais tout rose et tout lisse. Il se trame des choses dont on semble ne même pas avoir la connaissance. En tout cas, j'aime bien. Reste à savoir maintenant comment va réagir le public suite à ses déclaration. Son opposé dans la campagne, l'actuel Maire semble bien moins assis sur les principes que Richmond. D'ailleurs on le voit bien, ce dernier est droit et correct, presque trop jeune face à la pression (on semble vouloir le déstabiliser pour le faire abandonner) contrairement au Maire actuel qui connaît déjà tous les filons, …

Au final, ce nouvel épisode permet de garder Linden dans les rangs et surtout de changer de regard sur les suspects potentiels. Par ailleurs en politique on ne fait pas dans les ronds de serviettes et du côté de Stan tout reste assez flou pour le moment. Une jolie petit réussite.

Note : 8/10. En bref, un épisode qui brille pas la tension mise en son sein.

Commenter cet article

Watcher 11/05/2011 11:21



C'est malheureux mais je me suis ennuyée pendant les 3/4 de l'épisode (et j'ai adoré le dernier quart d'heure), j'espère que ça ne va pas me lasser au bout du compte. Je suis en tout cas contente
qu'on évite d'évacuer la piste du prof, au moins, on a plus l'impression de progresser (ce qui est difficile pour une enquête sur 12 épisodes).