Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing. Saison 1. Episodes 7.

9 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-09-16h01m03s255.png

 

The Killing // Saison 1. Episode 7. Vengeance.


Encore une fois, la série joue avec le téléspectateur. Elle se dépatouille pas trop mal avec ses intrigues croisées. Il y a encore plein de zones d'ombres, maintenant que Bennet et sa femme ne sont plus vraiment des suspects vu que l'enquête les déroutent petit à petit de ce meurtre. J'ai en tout cas toujours une hâte de savoir que c'est et ce sera surement très surprenant, à l'instar (et la référence est très loin de The Killing) du meurtre de Lily Caine dans Veronica Mars. On laissait le personnage entre les mains de Stan. Allait-il le tuer ? C'était tout l'enjeu du début de l'épisode. La scène sous la pluie, silencieuse, se jouait d'un noir ferme et surtout d'un son pluvieux parfaitement orchestré.

C'est aussi ce que la série sait faire : les silences. Elle donne un impact fort aux scènes grâce au silence. Je repense bien sûr à Breaking Bad par exemple sur la même chaîne mais c'est ça. Le silence veut dire tellement de choses à la fois. L'émotion était donc là et forcément, il ne va pas le tuer, ce serait trop facile à la fois pour nous dans notre raisonnement mais aussi pour l'intrigue qui pourrait se buter à de nouvelles révélations. C'est en questionnant sa femme que Linden découvre qu'un certain Mohamed a les clés de chez eux et qu'il vient souvent passer du temps. C'est donc sur ce nouveau personnage que les yeux de l'enquête vont dérivées.
vlcsnap-2011-05-09-16h19m45s217.pngLinden doit partir mais comme la série doit garder le personnage, elle rate son avion. Les relations entre Linden et son mari semblent s'envenimée. Elle ne sera pas là pour le mariage, … Je trouve la série très intéressante finalement dans son développement des personnages. C'est fait avec intérêt et sans être archaïque et dans les clichés même. J'ai adoré quand elle apprends à son fils à tirer avec un fusil de paintball. La complicité, le sourire d'une mère fière de son fils. Tout était parfait et apportait un peu gaité à cet univers morose et presque étouffant à certains moments, commee si l'on nous prenait sous la gorge.

Du côté des Larsen on reste toujours dans le deuil, dans le côté éteint. La mère est touchée. Les scènes avec elles sont assez prenante et j'ai adoré la fin avec son mari. Le duo est plutôt bien parti alors que finalement, je perdais un peu leur fil au fur et à mesure. On tente de les reconnecter c'est adorable. Les frères de Rosie découvre avec stupeur à la télévision ce qui est arrivé à leur soeur. La scène est bonne et permet justement de mettre un peu tous les personnages en relation autour de ce meurtre.
vlcsnap-2011-05-09-16h32m59s218.pngEn politique Richmond a de plus en plus de mal. Depuis que l'on a appris qu'il soutenait un programme de la ville de Seattle avec dedans un professeur qui est suspect du meurtre qui émeut la ville tout entière, il a du mal à retrouver les faveurs de l'électorat. J'aime bien Billy Campbell car on voit qu'il n'a pas tellement la carrure pour être Mairie. Il est l'anti-Maire. Il est trop sensible. La scène de sexe avec Gwen n'était pas nécessaire. J'ai trouvé ça assez grossier, comme si ça coulait de source que les deux devaient être ensemble. Dommage.

Au final, ce nouvel épisode permet de se plonger une nouvelle fois dans l'histoire sans trop se faire de chemins sinueux. La fin de l'épisode nous laisses avec Linden et Holder arrêtés par le FBI. Mais qu'est ce que cela peut bien donner par la suite. En tout cas, c'est un cliffangher assez décevant car au final, un sait très bien qu'ils ne vont qu'être arrêtés comme ça et vite relâchés dès qu'on les aura identifier.

Note : 7.5/10. En bref, un épisode qui nous plonge dans un silencieux passage avec beaucoup de bons dialogues et une relation fine et délicate.

Commenter cet article

brady 15/05/2011 19:58



je pense surtout que le clifanger permet de nous montrer que le FBI menait déja une enquete bien plus sérieuse dans le coin, ce qui montre qu ca va devenir plus dificile de coincer le meurtrier
(enfin, c'est comme ca que je l'ai compris moi) .


Bref, 7 épisodes et toujours aucun essouflement . déja la premiere moitié de faite, esperons que la seconde moitié soit de cette qualité



Camille 12/05/2011 09:20



Un vrai coup de coeur cette série ! j'aime beaucoup cette ambiance froide et policière. J'espère qu'elle va être renouvelée