Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Killing US. Saison 2. Episode 11. Bulldog.

4 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-04-08h50m43s140.png

 

The Killing US // Saison 2. Episode 11. Bulldog.

 

La semaine précédente, nous avions une petite introspection qui était réalisée sur le personnage de Linden, alors qu’elle était placée sous assistance psychiatrique. Même si je trouve que la série accélère peut être un peu trop son rythme (on passe en un jour d’une Linden hospitalisée à une Linden revigorée et prête à la bataille), j’ai beaucoup aimé ce nouvel épisode qui trouve le temps de changer complètement la situation. Ce que j’adore dans The Killing US c’est que peu importe sur quoi ou qui on spécule, ce n’est pas la bonne. En effet, afin d’avoir accès à la carte magnétique qui est restée dans le casino, Linden va demander l’aide de Gwen ou plutôt de son père de faire interposée. Gwen va faire chanter son père grâce à ce qu’elle sait (merci le Maire Adams d’avoir dit que son père savoir pour les abus sexuels dont elle a été victime à 14 ans) et qu’elle veut un mandant fédéral. Evidemment qu’ils vont l’avoir et s’en suit une course pour les indices et sauver sa propre peau dans l’affaire, sans précédent. L’an dernier, à deux épisodes de la fin nous enquêtions sur la disparition de Jack, le fils de Linden. Un assez mauvais épisode à mes yeux, mais « Bulldog » cette année remonte la pente.

 

J’ai adoré comment tous les éléments viennent se mettre en place, jusque même Linden toute sourire d’enfin pouvoir clouer le bec de Natalie. Avec un peu plus d’imagination, The Killing US parvient donc à nous surprendre et à faire des avancée fulgurante sans même que l’on ne s’en rende compte. Dans un premier temps l’affaire de Rosie (on sait que le ou la tueur(se) sera révélé dans le prochain épisode). Tout avance rapidement dans cet épisode, et l’on découvre que la carte magnétique n’ouvre pas les bureaux du Maire Adams à City Hall mais… ceux du staff de Richmond. C’est encore plus intéressant. Du coup, on peut penser que c’est Gwen ou Jamie (même s’il reste encore la possibilité que ce soit le père de Gwen qui ait subtilisé la carte de sa fille). Du coup, tout change dans ce que j’avais prédit. Bon, la série peut juste nous retourner le cerveau, mais c’est réussi et j’aime ça. Quand j’ai vu ça, j’étais devant mon écran à me dire : en fait c’est Richmond et on avait raison depuis le début… et puis finalement les soupçons vont plutôt vers Gwen et Jamie. Le choix est bon et évidemment, j’ai hâte de voir ce que cela va donner dans le prochain épisode (notamment une confrontation entre Gwen et Linden).

vlcsnap-2012-06-04-08h50m18s140.png

Les quelques scènes de course poursuite et donc de tensions de cet épisode de The Killing US sont suffisamment bonne pour nous laisser les yeux rivés sur l’écran. C’est ultra palpitant tout de même cette série parfois, vous ne trouvez pas ? Je sais que certains peuvent lui reprocher son rythme de croisière assez longuet mais ce n’est qu’à cause du : un épisode, un jour. Pas une mauvaise idée. Pendant ce temps, le Maire Adams menace Richmond de révéler dans la presse la raison pour laquelle il a un alibi pour le soir du meurtre de Rosie. En effet, il avait tenté de se suicider, et on avait eu la réponse à cette question tout au début de la saison 2. Richmond va faire le choix de ne pas se retirer de la course et va jouer un coup de poker et avouer qu’il a voulu se suicider mais qu’il va mieux maintenant. Billy Campbell est un solide acteur et il porte sur ses épaules une jolie prestation en futur potentiel Maire de Seattle. Si je devais choisir entre lui et Adams, vous savez déjà pour qui je voterais, Richmond évidemment. The Killing US a tout fait pour le rendre tendre aux yeux de la population. Peut être un moyen détourné de faire croire qu’il n’est pas le meurtrier ?

 

Enfin, Janek confie à Stan qu’il a besoin de tuer l’un des hommes qui parle à la police ou bien il va le tuer. Mais il ne va tuer personne et va simplement menacer le gars et lui dire de quitter la vie. Cette partie de l’épisode prépare vraiment le départ des Larsen de Seattle (notamment avec cette histoire de maison à vendre). On prépare donc efficacement le retrait de ces personnages de la série si jamais une saison 3 pointe le bout de son nez. J’ai hâte de voir ça (AMC, pitié, renouvelez la série, elle le mérite amplement même si les scores ne sont pas exceptionnels et qu’elle ne fait pas autant de buzz que l’an dernier). La surprise c’est Alexi qui revient pour tuer Janek afin de venger son père. Petit à petit on voit qu’il ne reste plus rien ici pour les Larsen. Au final, ce nouvel épisode de The Killing US était très bon, sûrement l’un des meilleurs de la saison. Palpitant, et plein de surprises, jusqu’au dénouement final que l’on n’attend pas du tout. J’ai hâte de connaitre le nom du meurtrier (révélé dans le prochain épisode en toute logique) car cela fait un an que l’on attend ça et cela commence vraiment à me démanger.

 

Note : 9/10. En bref, palpitant et excellent. Un solide épisode de The Killing US.

Commenter cet article

Steven 09/06/2012 15:17


Gwen ou Jamie?


ou peut-être le père de Gwen effectivement. J'ai plus ou moins compris u'il était lié à la chef, la propriétaire du casino. ce qui pourrait expliquer beaucoup de choses...

Cilou 05/06/2012 23:55


Merci pour l'info , je ne savais pas que ce serait un double épisode. C'est pas plus mal car j'ai  hâte de connaître la fin ( enfin j'espère ... sinon cela va se terminer en
pugilat tout ça)

delromainzika 05/06/2012 23:20


Effectivement mais dimanhce c'est un double épisode que l'on a donc en fait je pense que l'on aura et le meurtrier dans la première partie et son arrestation dans le dernier :)

Cilou 05/06/2012 23:08


La saison 2 contient 13 épisodes non ? si c'est le cas je pense qu'on va devoir attendre encore 2 épisodes pour le dénouement final. Ils ne vont pas nous lâcher la bombe avant. Je ne serai pas contre une saison 3 mais alors il faut qu'elle soit plus rythmée  parce que là j'avoue que je
me lasse de cette série qui m'avait pourtant énormément plus la saison précédente.


Le père de Gwen est toujours mon suspect numéro 1, mais c'est vrai que les scénaristes arrivent à nous faire douter, à un moment je me suis dit moi aussi : putain mais ça ne peut pas être
Richmond quand même. et évidemment l'image de fin nous emmène encore vers une nouvelle piste.