Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The L.A Complex. Saison 1. Episode 2.

18 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-18-15h37m38s154.png

 

The L.A Complex // Saison 1. Episode 2. Do Something.


Voilà une série pour adolescent(e)s intelligente. Elle joue avec les personnages sans trop se moquer de nous, elle nous développe de bonnes intrigues et le cast est toujours aussi bon. Je m'attendais pas vraiment à tout ce qui se passe. Notamment la dernière scène qui m'a vraiment surpris (on y découvre que Kaldrick King, le grand manitou de la chanson est en fait gay et qu'il va sauter sur Tariq). Tout l'épisode on nous préparait à cette scène mais le moins que l'on puisse dire c'est que c'était vraiment inattendu. D'ailleurs, petit à petit l'épisode arrive à créer une relation de complicité entre Tariq et Kaldrick qui aurait pu me mettre la puce à l'oreille. Ce dernier ne voulait pas parler de musique mais plutôt apprendre à connaître Tariq et savoir si… il pouvait se passer quelque chose. En tout cas, je le vois comme ça. Mais le scénario est tellement transparent qu'on ne voit pas les choses venir. C'est aussi ça les bonnes séries du genre, elles surprennent leurs téléspectateurs. Car pour avoir vu des tonnes de teen-show depuis des années, je peux vous dire que je suis vacciné contre les rebondissements à la noix.

La semaine dernière un commentateur me disais que c'est ce qu'aurait du être Melrose Place 2009, et je suis bien d'accord car au final, The L.A Complex ce n'est qu'un nouveau Melrose Place jeune, et vivant. En tout cas, l'idée de la réussite est bien mieux sentie dans cette série que dans la version remake de The CW. Et pourtant, The L.A Complex est loin d'être un remake de Melrose, juste une nouvelle série qui veut tenter de raconter des histoires pour le moment passionnantes. On va notamment revenir sur la carrière de Connor Lake et sur les coulisses de la série dans laquelle il joue. J'ai trouvé ça intéressant car The L.A Complex ne se contente pas de nous raconter la vie des personnages, elle nous parle aussi des coulisses des séries et des plateaux de tournage. De la vie difficile des acteurs et actrices au final (tout en exagérant un peu pour que l'ensemble soit vraiment palpitant certes). Mais le scénario qui change toutes les dix minutes, les lignes à apprendre au plus vite (bon certes, certains acteurs comme Clooney qui se font tenir leurs lignes devant eux ne connaissent pas ce que c'est que d'apprendre du texte).
vlcsnap-2012-01-18-15h25m56s52.pngNotre petite héroïne, Abby, elle me fait plaisir elle aussi. Son personnage qui tente de réussir et qui va avoir l'aide inattendue d'un homme, Ricky Lloyd qui va la couvrir pour passer une audition alors qu'elle travaille dans une boîte de strip-tease (toutes les scènes dans ce bar étaient largement mieux faites que toutes celles que l'on a pu voir dans d'autres séries pour ado ces dernières années. C'est vous dire combien The L.A Complex est réellement une bonne série). Car il y a du fond dans la série, du fond qui est bien développé, les personnages ne restent pas là pour ne rien faire, ils bougent. Tout comme Alicia qui m'impressionnerait presque. Chelan Simmons était pas terrible dans Kyle XY, autant là, elle retrouve une seconde nature. Quant à Nick, ses premiers pas il va les faire et va découvrir qu'il peut être plus intéressant autre part que dans une salle à raconter des blagues. D'ailleurs, Nick est mon personnage préféré pour le moment. Je sais pas pourquoi mais il a ce je ne sais trop quoi qui me fait accrocher.

Au final, ce second épisode confirme mes dire sur le premier. C'est une bonne série et clairement, j'ai envie qu'elle poursuive déjà au delà de ces 13 petits épisodes de la première saison. Les canadiens ont trouvés un bon truc, loin de la médiocrité d'une Degrassi ou d'une série de The CW, mais plus proche de ce que la réalité peut être. Elle ressemblerait presque de prêt ou de loin à une version de la réussite dans Newport Beach. En tout cas, j'aime les intrigues qui se tricotent au fur et à mesure, les coulisses de Los Angeles, les fêtes, les histoires d'amour qui naissent petit à petit et qui à mon avis nous réservent de bien belles surprises (surtout quand on voit la fin de cet épisode et ce moment vraiment choquant quand on ne l'a pas vu venir).

Note : 6/10. En bref, une bonne série pour ado c'est bel et bien The L.A Complex, à voir d'urgence.

Commenter cet article