Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The L.A Complex. Saison 2. Episodes 10 et 11.

18 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-18-14h01m46s118.png

 

The L.A Complex // Saison 2. Episodes 10 et 11. Make it Right / Now or Never.


J'adore cette série, et je crois que chaque semaine qui passe je l'aime encore plus. Très souvent sous estimée, je pense que l'on peut dire que cette semaine, en deux épisodes, elle a prouvée encore une fois toute sa force de caractère. Dans un premier temps parce que Connor évolue drastiquement. Sa soeur Charlotte va le convaincre de rejoindre l'église de Scientologie. Elle ne veut pas lui faire peur, mais uniquement lui proposer de voir et de tester. Rapidement, The L.A Complex se met en position moralisatrice en proposant à Connor d'aller voir sur internet qu'est ce que la Scientologie est réellement. Il va découvrir que c'est une secte (comme beaucoup l'appelle) contrairement au fait que c'est considéré comme une religion malgré tout. Connor n'est pas heureux et la Scientologie pourrait être la réponse qu'il attendait, celle de devenir heureux. En tout cas, c'est semble t-il ce que The L.A Complex veut nous démontrer (tout en cassant ensuite le tout à mon avis dans les deux derniers épisodes de la saison). 90210 s'était risqué à ce genre d'intrigues parlant de sectes, et l'avait fait assez bien mais trop rapidement (sans trop prendre de temps malheureusement).

Du coup, étant donné que The L.A Complex se laisse le temps de voir évoluer ses personnages, je suis certain que l'on a quelque chose de magique qui se prépare. Il y avait une scène particulièrement touchante où Connor craque devant la thérapeute du centre à qui il confie qu'il ne va pas bien. J'ai trouvé cette scène vraiment jolie. Et elle capturait à merveille toutes les émotions du personnage. Pendant ce temps, Raquel continue de tourner le film de Cam et Kevin. Evidemment, ils vont avoir quelques problèmes comme le fait qu'ils n'ont pas d'argent (mais en on besoin tout de même). Ce n'est pas parce qu'elle a déclarée qu'elle était ruinée que Raquel en a finie avec ses problèmes d'argent. Le premier épisode joue habilement avec cette partie là quand Raquel se retrouve dans une histoire de fraude à la carte bleue dans le bar où elle travaille en tant que serveuse. Mais pourquoi faut-il qu'elle se fourre toujours dans les mauvaises combines ? Car forcément, cela va lui retomber dessus, ils ne pourront pas finir le film et voilà, encore un projet avorté pour Raquel. Enfin, je suppose que ce sera le cas.
vlcsnap-2012-09-18-13h26m15s55.pngMais Raquel veut aussi tourner ce film. J'ai trouvé excellente la scène de tournage sauvage dans la banque. C'était vraiment fun. On voit aussi combien The L.A Complex est une série complètement décomplexée par ce qui se passe. Je trouve ça particulièrement intéressant et passionnant pour ma part en tout cas. J'ai assez aimé la scène entre Connor et Raquel à la fin de "Now or Never". C'était mignon et l'on sent qu'entre ces deux là, il y a encore de l'amour qui rode dans l'air. Je ne sais pas à quoi ressemblera la suite, mais le fait que Connor tourne dans le film avec Raquel pourrait bien être vraiment intéressant. Ce que j'aime chez Connor c'est le fait qu'il est quelqu'un de gentil et prouve qu'au fond, même si l'on a la gloire, on peut être encore quelqu'un de normal qui vit normalement comme tout le monde (il vit tout de même au beau milieu du LUX). Dans un registre totalement différent, Beth et Cam sortent ensemble. Sauf que ce n'est pas vraiment ce que Beth avait en tête puisqu'il va s'occuper de la conduire à ses SAT (des tests pour juger de notre niveau tout simplement).

Même si la partie avec Simon et Kevin qui font des bulles était assez ennuyeuse, j'ai trouvé la partie autour de Beth et Cam vraiment passionnante. Il se passe quelque chose entre ces deux personnages. C'est amusant et mignon à la fois. The L.A Complex sait vraiment y faire avec les intrigues amoureuses. C'est dingue mais terriblement attachant pour une série comme celle ci. Dans l'épisode suivant, Beth et Simon reçoivent la visite tant attendue de leur père. Beth n'a pas envie de revoir son père, surtout quand il ne fait qu'accaparer Simon pour finalement tenter de le convaincre de partir avec lui dans une cabane dans les bois (non, pas le film de Joss Whedon) au beau milieu de l'Alaska. Mais heureusement que Simon veut rester avec sa soeur. Les retrouvailles furent intéressantes à traiter, mais ce retour a durer suffisamment de temps. Je pense que The L.A Complex sait très bien comment gérer ses personnages et le fait astucieusement sans trop en abuser. Du coup, le père de Beth et Simon n'est pas ennuyeux mais uniquement intéressant pour nous offrir quelques scènes touchantes avec ses enfants.
vlcsnap-2012-09-18-13h20m10s250.pngLa scène au parc d'attraction aurait cependant pu être plus inspirée mais peu importe, on passe un bon moment. Le but est aussi de parler de tranches de vie des personnages de la série. D'un autre côté, Sabrina présente Nick à ses parents. Ce dernier découvre que sa petite amie ment à ses parents sur ce qu'elle fait réellement dans la vie. Elle dit qu'elle est étudiante en médecine alors que finalement ce n'est pas le cas : elle est comédienne. J'ai trouvé intéressant de mettre Sabrina devant le fait accompli alors que Nick tente de la convaincre de ne plus mentir à ses parents. C'était assez touchant et bien trouvé pour le coup. Je ne dirais pas que j'ai hâte d'en voir plus, ce serait mentir, mais du couple Nick / Sabrina oui. Nick retrouve enfin son intérêt. Et j'avais peur qu'il ne serve plus à grand chose. Mais au contraire, il est amusant. Maintenant, Sabrina doit emménager chez Nick car elle n'a plus d'argent (ses parents se sont occupés de lui couper les vivres). Même si la scène du dos bloqué de Sabrina n'était pas des plus passionnantes de l'épisode "Now or Never", elle permet aussi de faire le bilan.

Les deux personnages peuvent donc trouver le temps de se parler et donc de parler aux téléspectateurs. Quant à Abby, durant "Make it Right" elle va accompagner Kal à Montréal afin de rendre visite à Tariq afin que Kal puisse lui dire ce qu'il a sur le coeur. Sans le pardon de Tariq, Kal ne pouvait plus continuer à vivre, et surtout aller de l'avant. C'était donc un retour intéressant et la scène entre les deux personnages était réellement touchante. Je ne m'y attendais pas du tout (à ce que ce soit aussi touchant), mais c'est une vraie réussite. Maintenant, Tariq sort avec un blondinet, pas tellement la même chose que Kal tout de même. Le petit duo Abby / Kal fonctionne encore une fois assez bien et permet d'offrir des interactions entre les divers personnages de la série. Mais dans "Now or Never", Kal fait enfin son come-back. Il est prêt à enregistrer la fin de son album, il est heureux avec son nouveau petit ami l'avocat et puis… il découvre malheureusement que son producteur lui a fait un coup dans le dos : il travaille aussi avec son pire ennemi dans le monde de la musique : Rook.
vlcsnap-2012-09-18-13h54m11s181.pngJe ne sais pas ce que cela va donner par la suite, mais je suis certain qu'il y a anguille sous roche. Et si Rook était amoureux de Kal ? Je sais que je vais loin mais pourquoi pas après tout. Vous ne trouvez pas ? Ce pourrait être vraiment intéressant en tout cas je trouve. Et pendant ce temps, Grey rend une petite visite à Abby. J'aime bien ce nouveau petit couple. Mais j'aime bien tous les petits amis de Abby. Elle sait bien les choisir. Ce sont des hommes toujours amoureux transit. Elle en a de la chance, c'est une vraie bourreaux des coeurs. En tout cas, je ne sais pas où cette histoire va nous mener mais pour le moment, j'ai de bons espoirs vis à vis de celle ci. Au final, ces deux épisodes de The L.A Complex prouvent une nouvelle fois tout le talent des scénaristes de la série. On a envie d'en voir plus, de connaitre encore mieux les personnages que l'on ne les connait déjà. Reste à savoir comment les deux derniers épisodes de la saison vont être orchestrés. Mais ne fait confiance aux scénaristes.

Note : 8/10 et 8/10. En bref, deux très bons épisodes encore une fois.

Commenter cet article