Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 1. Episode 4. B.J. and the A.C.

22 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-21-15h19m30s49.jpg

 

The Leftovers // Saison 1. Episode 4. B.J. And The A.C.


Cette semaine, The Leftovers utilise une métaphore. Une métaphore qui fonctionne plutôt bien dans le sens où cela nous permet encore une fois de nous plonger dans le chaos dans lequel vivent les gens aujourd’hui à cause de ces disparitions inexpliquées. Alors que c’est les fêtes de Noël dans The Leftovers, et que la crèche a été installée dans le village, l’introduction de l’épisode nous offre une métaphore intéressante : la fabrication d’un bébé en poupée (métaphore de la naissance), son achat par une femme et ensuite son installation au pied de Marie dans la crèche. Sauf que ce bébé va être kidnappé, par qui ? La métaphore est facile à voir et cela va permettre tout au long de l’épisode de nous développer une petite histoire autour de la crise que vit la famille Garvey. On va rapidement découvrir que c’est Jill qui a kidnappée bébé avec une bande d’amis peu recommandables. Au fond ces adolescents sont en pleine détresse, en perte totale de repères. Cela va plus ou moins de paire avec cet homme qui voulait dérober l’argent de Matt dans l’épisode précédent. Il y a un chaos qui s’est installé dans la tête des gens. Si Jill ne pourra pas faire flamber le bébé Jesus, c’est simplement car au fond elle a une conscience et notamment celle que sa propre famille a perdu quelqu’un dans cette histoire.

Kevin de son côté sait pertinemment que Jill est responsable du vol de ce bébé mais ce n’est apparemment pas un problème dans le sens où il va lui laisser le temps qu’il faut pour le rapporter avec ses amis. Ce qu’ils vont faire. En parallèle, Kevin va avoir une petite visite de Laurie, sa femme qui a disparu dans cette secte étrange dont on ne connait finalement pas vraiment les motivations. Ce que j’aime bien dans ce moment c’est le fait que Kevin n’ait pas vraiment d’explication sur la volonté de Laurie de demander le divorce. Il y a une idée là dedans mais Kevin ne comprend pas vraiment et je suppose que cette secte a aussi pas mal joué la carte de la faiblesse des gens qui ont perdu quelqu’un. Kevin dit donc gérer tout un tas de choses : retrouver le petit Jesus, faire en sorte que la secte ne se rende pas à la soirée de Noël organisée dans la salle des fêtes de l’école de la ville ou encore de gérer ses problèmes avec sa femme qui ne veut finalement plus de liens avec lui. C’est là que le rôle de Patti est de plus en plus étrange. L’actrice parvient à jouer la dualité de son personnage. Il y a un truc dans le regard qui semble la transformer en quelqu’un de véritablement méchant. Mais pourquoi ?
vlcsnap-2014-07-21-15h37m05s96.jpgEn tout cas, Kevin va être mis en garde par Patti du fait que « il n’y a plus de famille » qui tient maintenant. Bien au contraire. C’est terrible ce qu’elle dit, associant cela à une photo de Laurie. Cela s’accorde parfaitement avec cette volonté de Laurie de divorcer son mari ou encore les questions que Kevin se pose face à une photo de lui et de sa femme. L’action de la secte cette semaine c’est de pénétrer dans toutes les maisons de la ville et d’y enlever toutes les photos, toutes les traces de cette vie antérieure, de cette vie de « souvenirs ». Car au fond, cette secte semble être là pour tenter de faire oublier à tout le monde que ces 2% de la population ont existé un jour. Cela colle très bien avec leur action pacifiste lors du mémorial dans le premier épisode où ils disaient purement et simplement d’arrêter de gaspiller sa salive pour rien. Mais d’un autre côté, Laurie n’a pas oublié sa propre famille et notamment sa fille qui va lui offrir un cadeau (un zipo avec gravé dessus : « Don’t Forget Me »). Laurie n’est pas le personnage le plus ancré dans cette secte et l’on a presque l’impression qu’il y est contre son gré. Elle va même vouloir récupérer le zipo que sa fille lui a offert. C’était très joli encore une fois avec de beaux et bons sentiments.

Les Garvey ce n’est pas que Jill, Laurie ou Kevin c’est aussi Tom. Le fils un peu rebelle. Sa relation avec Christine est toujours aussi médiocre pour le moment. Disons que je ne sais pas vraiment ce qu’ils cherchent à nous dire et ce camion de corps qui s’est éventré sur la route ne va pas m’aider à comprendre où est-ce que The Leftovers veut réellement nous emmener. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y a pas de potentiel là dedans. Bien au contraire, je trouve que le récit est d’une fluidité étonnante et qu’il parvient justement à nous raconter à quel point tout le monde est perdu. Tom le premier. Il s’est réfugier dans l’alcool et ce n’est pas cette secte qui va le convaincre de changer (son ricanement était assez drôle). Finalement, cet épisode nous offre donc encore une fois de belles réflexions sur les conséquences d’une disparition sur la population. Il y a toujours des camps divisés et des envies différentes. Sans compter qu’il y a aussi des rencontres qui vont se faire (notamment pour Kevin) et qui pourraient peut-être permettre à The Leftovers d’aller dans une toute nouvelle direction par la suite.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode encore une fois pour The Leftovers, questionnant très bien le besoin d’avoir des liens, une famille, quand tout a été bouleversé. Sans compter que se raccrocher à cette image de la famille que la crèche donne est-ce une bonne idée ?

Commenter cet article

marc 26/07/2014 13:53


coucou


j'ai toujours pas regarder