Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 1. Episode 6. Guest.

5 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-08-04-20h31m26s249.jpg

 

The Leftovers // Saison 1. Episode 6. Guest.


Suis-je fou ? « Guest », l’épisode le plus étrange et déconnecté de The Leftovers à ce jour fait partie de mes préférés. Il faut dire que Carrie Coon (Gone Girl) est vraiment surprenante dans le rôle de Nora Durst. On avait déjà pu le remarquer dans les épisodes précédents mais c'est ici que tout se joue. C’est un épisode qui est troublant dès le début. On ne sait pas vraiment quoi en attendre et la série ne cherche pas forcément à rendre le tout moins troublant. Au contraire, on nous plonge dans un mystère qui semble ne pas avoir de grand lien avec le reste de la série. Nora Durst est donc une intervenante lors d’une conférence. Il se trouve que son badge a été subtilisé par quelqu’un d’autre et que son seul moyen de locomotion dans la conférence, sera un badge d’invitée. Ce que l’on va rapidement découvrir c’est que cela va causer des problèmes à Nora et que ce badge subtilisé va avoir des conséquences par la suite alors qu’au premier abord ce n’était qu’un malentendu. La fin de l’épisode est certainement la plus grande surprise de « Guest », cherchant à faire le lien avec le reste de la série. Cela me rappelle dans une certaine mesure « Two Beats and a Helicopter », l’autre épisode déconnecté de The Leftovers où l’on suivait les aventures de notre prêtre. Mais cet épisode est tellement différent qu’il fascine le téléspectateur.

En effet, très rapidement tout ce que l’épisode met en place semble être fascinant et très important. C’est comme ça que The Leftovers me plaît, quand la série tente des choses qui sortent de son propre ordinaire et je dois avouer que j’ai beaucoup aimé « Guest » pour ça. L’épisode ne fait pas avancer grand chose mais il permet surtout de voir l’impact de ces disparitions sous un angle différent avec des personnages totalement différents. Un peu comme avec l’épisode de notre prêtre, on a l’impression que tout ce que l’on voit à l’écran a du sens. Mais peut-être un peu plus avec cet épisode dans le sens où « Two Beats and a Helicopter » était simple à faire quand l’on sait que le Pape a disparu lui aussi dans cette histoire des 2%, impactant forcément la foi des gens. L’épisode passe aussi très rapidement. On ne voit pas du tout le temps passer et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. Mais c’est un plaisir que de voir la série s’amuser de la sorte et nous offrir un spectacle visuellement intelligent au scénario étrange mais fascinant. Car la manière dont tout est introduit dans cette série me fascine. Des images aux personnages. Et du coup, le personnage de Nora, curieusement à l’opposé de ce que la série a l’habitude de nous offrir, nous donne l’occasion devoir les choses différemment et donc de passer un agréable moment (tout simplement).
vlcsnap-2014-08-04-20h58m51s59.jpgCe qu’il y a d’important chez Nora c’est que comme Matthew (plus ou moins en tout cas), elle sait pertinemment que quelque chose doit changer dans l’histoire. Elle se fait confiance à elle même, comme Matthew (même si pour ce dernier est dans un sens assez différent). Les idées se recoupent afin de délivrer quelque chose de réellement efficace en son genre. Tout ce que l’on peut attendre d’une série ambitieuse mais aussi parfois légèrement ambiguë. Car oui, au fond on ne sait pas toujours quoi attendre de la série, des enjeux de celle-ci et de ce qu’elle cherche réellement à nous raconter. Mais je fais confiance aux scénaristes encore une fois qui semblent faire preuve d’une belle plume pour nous surprendre. Je pense que l’on arrive par ailleurs à un moment de la saison où des choses doivent changer et c’est ce que tente de faire « Guest » avec plus ou moins d’efficacité. En tout cas, je sais déjà que certains seront déçu par cet épisode car il ne suit pas la logique de la saison et de tout ce que l’on a pu voir auparavant. Ici on sort vraiment de notre petite communauté afin de voir les choses de façon très différente (sans pour autant raconter la même histoire, loin de là). J’ai terriblement hâte de foi la suite car quelque chose d’inattendu se passe dans cet épisode.

C’est sans compter sur la scène d’ouverture de l’épisode où Nora engage une prostituée afin qu’elle… lui tire dessus. C’est tout de même fou mais le rapport avec la mort dans The Leftovers a toujours été fascinant. Cet épisode tend à rappeler qu’au fond nous ne sommes que des êtres humains destinés à mourir un jour ou l’autre. Je me demande si au fond ce n’est pas la réponse logique de la série, celle de la mort logique qui doit arriver.

Note : 10/10. En bref, The Leftovers est une série brillante et le proue à nouveau.

Commenter cet article

Pierre 04/10/2014 01:17

Je dois dire que je suis assez mitigé. Juste pour être sûr c'est moi où on ne comprend pas grand chose depuis 5 épisodes. Il y a beaucoup d'actes inexpliqués et quasiment aucune réponses c'est vraiment frustrant. Pourquoi Nora s'est faîtes tiré dessus ? Pour les CS fument sans arrêt ? Pourquoi la femme du Sheriff s'est enrôlée chez les CS ?