Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Lottery. Saison 1. Pilot.

21 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-21-16h42m41s36.jpg

 

The Lottery // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Ce n’est pas souvent mais j’avais hâte de découvrir le pilote de The Lottery, nouvelle série de Lifetime. Cette chaîne est pourtant la maison de Devious Maids (entre autre) mais je ne trouve pas qu’elle soit non plus la chaîne de rêve, surtout pour une série de science-fiction aussi ambitieuse que celle-ci. Etrangement, après avoir vu ce premier épisode j’ai envie de faire confiance. Le casting est bon, l’histoire semble tenir debout et la science fiction est un genre que j’aime beaucoup. Je ne vais donc pas cracher sur une telle série qui, en plus d’associer ce qu’une femme pourrait avoir enfin de regarder (une histoire de problème de fertilité des femmes) avec un genre qui pourrait attirer aussi de nouveaux téléspectateurs. Créée par Timothy J. Sexton, The Lottery reprend plus ou moins la base de son film Les Fils de l’Homme qu’il avait écrit avec Alfonso Cuaron. Un film que j’ai encore en tête comme un brillant film de science-fiction. Bien entendu, la version série n’est pas aussi réussie et efficace mais j’ai hâte de découvrir la suite, notamment car il y a des mystères, de la théorie du complot de la part du gouvernement qui veut faire taire tout un tas de gens, etc. La thématique est intelligente et dans le monde de la science-fiction, presque novatrice.

Dans un futur proche, les Femmes ne peuvent plus enfanter. Par miracle, l'Humanité a une chance de survivre. Ou plutôt 100. Cent embryons ont en effet été conservés. Une loterie est alors organisée pour déterminer quelles femme porteront ces bébés...
vlcsnap-2014-07-21-16h58m33s81.jpgAprès tout, on n’a pas souvent la chance de voir des histoires comme celle-ci dans les séries. The Lottery prend donc le point de vue de plusieurs personnages. D’un côté celui d’une chercheuse, le Dr. Alison Lennon (incarnée par Marley Shelton - Eleventh Hour - qui semble aimer les rôles de scientifique). Cette dernière est à l’origine de ces embryons et de toute la recherche qui l’a accompagné. Alors que le gouvernement compte mettre la main là dessus afin d’organiser une loterie, Alison va alors tenter de se mettre au milieu de tout ça et donc d’arrêter le gouvernement pour faire sa cuisine de son côté et poursuivre ses propres recherches. Je me demande ce que le cliffangher va réellement nous dire mais je suis persuadé que ce n’est pas pour son propre plaisir qu’ils la kidnappent. Le gouvernement est représenté dans The Lottery par Darius Hayes (incarné par Martin Donovan - récemment vu dans Rogue -). Ce personnage est pour le moment mystérieux. On ne sait pas vraiment quelles sont ses motivations dans l’affaire et ce qu’il va réellement faire. En parallèle nous avons également l’histoire de Kyle (incarné par Michael Graziadei - Les Femmes de l’Amour -) qui est le père de l’un des derniers enfants nés.

Kyle se rend compte que le gouvernement cherche également à mettre la main sur son fils. Je suis donc persuadé qu’il va rapidement croiser le chemin d’Alison et que les deux vont tenter de faire tomber toute cette affaire de loterie que le gouvernement est en train d’organiser et qui semble beaucoup plus louche qu’il n’y paraît. Si l’on retrouve la thématique de Les Fils de l’Homme, la manière dont tout cela est raconté dans The Lottery est très différent ce qui permet donc de voir autre chose et de nous donner l’impression que ce n’est pas du tout la même chose. Si je regrette que la mise en scène de Danny Cannon pour ce premier épisode ne soit pas plus inspirée que ça, je ne vais pas bouder mon plaisir non plus. Pour le moment The Lottery est une série qui, sans être parfaite et très intelligente, se suit sans problème grâce à une belle énergie du casting, une mise en place rapide des personnages et des enjeux mais également à une ambiance conspirationniste qui me plaît énormément. Surtout quand en parallèle je suis en train de revoir dans son intégralité X-Files. Côté théorie du complot, je suis donc énormément servi. Mais je suis aussi curieux de voir la suite des aventures d’Alison qui fait une héroïne tout de suite attachante (alors que ce n’était pas gagné, je me souviens de cette actrice dans Eleventh Hour, ce n’était pas le charisme incarné non plus.

Note : 6/10. En bref, un premier épisode efficace, pas parfait mais suffisamment rythmé et défini pour donner envie de revenir.

Commenter cet article