Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Lying Game. Saison 1. Episode 2.

23 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-23-14h26m22s25.png

 

The Lying Game // Saison 1. Episode 2. Being Sutton.


Après un pilot grandement sympathique, The Lying Game tombe dans le piège de la série qui n'a plus tellement de trucs à raconter. Dans le pilote tous les éléments s'enchaînaient un peu facilement certes mais rapidement, ce qui permettait de ne pas du tout s'ennuyer. Au contraire, le second épisode avait quelques moments un peu trop ennuyeux pour être intéressants. Etre Sutton c'est difficile pour Emma et elle doit maintenant faire en sorte de lui ressembler mais sans toutes les informations sur la vie de Sutton puisque son ordinateur était volé dans l'épisode précédent. Le final de l'épisode lorsque Alec Rybak est finalement celui qui a voulu cet ordinateur, ça change un peu la donne mais me rappelle également les cliffangher que j'ai pu écrire pour une série amateur que je faisais avec des amis à moi il y a de ça quelques années. C'est tellement grossièrement écrit et surtout joué qu'on a pas la notion réelle du bon cliffangher.

Mais cela ne m'étonne pas, on est à l'école ABC Family, celle qui a fait les cliffangher de Pretty Litle Liars (ici on tient la série avec les mêmes créateurs que Lying Game) et également Kyle XY pour ne citer qu'elles. Bref, l'épisode nous présente donc Alec, le père de Mads. Toute l'intrigue autour d'elle et de son père permet de tenir un peu en haleine le spectateur devant la série. C'est pas forcément passionnant mais il y a des bons moments (notamment lors du bal, ou encore lors de la première rencontre où il va jouer l'homme mystère). Par ailleurs, l'épisode va s'intéresser à Phyllis et le fait qu'elle a été recalé en tant que danseuse pour une compétition. C'est là que l'épisode blesse. Il raconte une histoire ennuyeuse, qui m'a franchement pas ému (le coup du cadeau et des engueulades avec sa mère c'était le pompon). Et puis il y avait Rick Malambri en… prof de danse. Je ne sais pas pourquoi l'acteur a préféré ce rôle minuscule et mauvais en plus, que de jouer dans Sexy Dance 4...
vlcsnap-2011-08-23-13h42m23s11.pngPuis Sutton doit tenter d'accorder ses violons avec Ethan. Leur histoire est mignonne et surtout la relation amicale qui se dessine (mais qui finira forcément par une lovestory, on ne trompe pas un renard). En tout cas, je n'aime pas du tout Blair Redford mais j'avoue qu'ici il m'énerve moins. Peut être parce son personnage est pas si mauvais que ça ? Après tout, j'attends de voir aussi. Le cliffangher autour de Sutton et de sa recherche pour sa mère biologique à elle et Emma est intéressante. Le virage autour de l'affaire de l'ordinateur (qui va sûrement durer toute la saison, vu comme ça avance) pourrait être intéressant. Tout du moins j'ai hâte de voir la suite malgré cet épisode décevant après un premier épisode passionnant (oui, je n'ai pas peur du mot).

Note : 4/10. En bref, un épisode bien moyen qui nous offre une grande partie inutile et pas intéressante pour un sou.

Commenter cet article