Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 1. Pilot (Rentrée US 2008)

28 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Rétrospective

18938773.jpg

 

The Mentalist // Saison 1. Episode 1. Pilot

 

Nouveau cop show mettant en scène une aptitude particulière, Mentalist se démarque des autres séries par son charmant héros : Patrick Jane. Voilà un pilote qui a le mérite d'être à la fois drôle et méfiant, c'est terriblement efficace et je ne vais pas cracher dessus : j'aime beaucoup. Sans être finalement sur un seul terrain à la fois, le pilote joue plusieurs cartes à la fois : l'humour de Jane, le passé sombre de Jane, le passé glorieux de Jane et aussi le charisme de Jane. Tout toujours autour de lui certes mais bon, en même temps, quand on parle d'une série qui s'appelle The Mentalist et que Patrick Jane est un mentalist, c'est le héros tout désigné.
Un mentaliste utilise ses extraordinaires dons d'observation pour résoudre des crimes en tant que consultant travaillant aux côtés de la police. Une façon pour lui contribuer à la justice et de démasquer le mystérieux tueur en série qui a assassiné son épouse et sa fille...
Sherlock Holmes vs Patrick Jane. La profession de mentaliste est finalement très proche du travail décrit par Conan Doyle dans les livres de Sherlock Holmes. Son personnage a les mêmes caractéristiques. Jane est narcissique, Sherlock aussi. Les deux personnages sont assez semblable et Simon Baker, l'acteur derrière le personnage arrive a faire transparaître un personnage tourmenté qui sait gardé le sourire. Sherlock est perspicace, Jane aussi. Les deux personnages ont le sens du détail, ils regardent tout et tout est un signe. Il n'y a pas une seule chose que chaque personne fait qui n'est pas sujette à interprétation. Dans la première partie de l'épisode, quand Jane montre ses talents, son goût pour l'incruste : j'adore le personnage, qui entre chez les gens, se fait un sandwich avec leur nourriture, se fait un thé, voilà, Jane c'est un personnage sans gêne qui ose posé les questions qui fâche. Cette scène d'ouverture est d'ailleurs géniale et vraiment bien foutue. Elle était très drôle et assez violente aussi (la femme qui tue son mari de sang froid).
Bien sûr ce pilote est gonflé aux bonnes idées qui ne sont pas forcément tenue par la suite mais je dois l'avouer, la présence de Robin Tunney en fliquette du CBI c'était inespéré ou presque. Elle est drôle et rude, son personnage ne l'aide pas mais elle a aussi un peu de coeur. Dans le reste de l'équipe, la scène au restaurant avec Van Pelt et Rigsby était sympathiquement drôle, encore une fois grâce à Jane. Voilà, je vois. Mentalist sans Patrick Jane, sans Simon Baker, c'était justement pas possible. On n'oublie pas les guests du pilote dont Zlejko Ivanek en médecin qui se révèle être le tueur à la fin de l'épisode. Bien mené, classique pour l'enquête mais la Jane touch fait mouche. Voilà. Mentalist c'est aussi ça, une vraie série innovante dans le milieu des cop show new age s'intéressants à des pratiques et non plus à des duos de flics (bien que cela soit de nouveau à la mode).

Note : 7/10. En bref, Patrick Jane fait mouche.

Commenter cet article