Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 3. Episode 19.

4 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2011-07-11-23h44m58s178.png

 

The Mentalist // Saison 3. Episode 19. Every Rose Has Its Thorn.


Voilà un excellent épisode et c'est au duo Simon Baker / Morena Baccarin que l'on doit ça. Fraîchement débarquée de V, Morena a tout de suite sauté sur l'occasion de jouer la femme fatale dans un épisode de Mentalist. C'est tout gratiné et c'est parfait. Le scénario, à mis chemin entre Basic Instinct (sans tout le côté pervers et sexuel mais uniquement sur le face à face entre l'inspecteur et la belle assassine) et un très bon épisode de Columbo (je me souviens d'une affaire à peu prêt pareil). Bref, tout fonctionne et la mécanique, si bien huilée de l'épisode, a vraiment un côté charmant qui fonctionne dès le croisement des regards entre les deux acteurs. Ce qui forge vraiment l'épisode c'est tout tourne autour de ces deux personnages et uniquement eux.

En grand admirateur de Patrick Jane, j'ai trouvé tout le déroulé de la recherche de la manière dont elle s'y est prise très Columbo-esque. Justement, en grand fan de l'inspecteur à l'imper, je dois dire, que c'est bien ficelé. J'ai pas cru une seule seconde que Jane allait pouvoir résoudre l'affaire aussi vite (et que le final explosif, avec la grande révélation allait être gardée pour les dernières minutes. J'ai trouvé que le jeu était parfait. Notamment quand Jane se retrouve face à la caméra du personnage de Morena, et qu'elle se dit qu'elle pourrait le séduire. Il voit clair comme de l'eau de roche directement dans le jeu de la femme, femme fatale de surcroit.

vlcsnap-2011-07-11-23h22m18s146.png

J'oubliais, le développé n'est pas si classique que ça si l'on regarde bien puisque la série va vraiment confier l'affaire à Jane. C'est rare que ce soit fait, il y a toujours des protagonistes autour habituellement. Là c'est réduit au strict minimum. Le seul intérêt autour des autres personnages c'est Rigsby et sa vie sentimentale qui évolue. En effet, ce dernier va sortir enfin avec quelqu'un d'autre et éviter de penser à… Van Pelt. Il était temps me direz vous et c'est le cas. J'ai hâte de voir si c'est fait pour durer ou non car on le sait tous : Rigsby et Van Pelt sont fait pour être ensemble.

Reste alors les dernières minutes de l'épisode, où Lisbon va découvrir le portrait que Jane fait de la femme parfaite. J'ai retrouvé dans le regard de Lisbon une femme qui est tombée sous le charme de Jane. C'est logique et c'est l'issue même de la série (ce que les fans veulent auront un jour). En tout cas, voilà un excellent épisode qui s'attarde certes sur l'amour mais qui le fait avec intérêt et sans aucun faux pas. Ce côté inspiré est proche du meilleur épisode de la saison (si ce n'est pas le meilleur). Il a le mérite de transcendé les personnages mis en avant et ce duo d'acteur est si fameux qu'on en redemande (j'ai été frustré de n'avoir que 40 minutes d'épisode, c'est moi qui vous le dit).

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode qui prouve que la série sait y faire avec son personnage principal. Un duo Baccarin / Baker parfait.

Commenter cet article