Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 4. Episode 10.

17 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2011-12-17-00h58m00s249.png

 

The Mentalist // Saison 4. Episode 10. Fugue in Red.


Ce nouvel épisode de Mentalist était correct, mais c'est sûrement parce que Jane qui est amnésique de son passé avec le CBI, ou encore avec John le Rouge qui permet de nous prend au jeu sans trop se poser de questions. La série tente donc le retour aux sources (ou avant la série). Jane croit qu'il voit des esprits et qu'il peut faire encore ses trucs de charlatans. Le début de l'épisode commence comme tout épisode de Mentalist, avec la découverte d'un corps et d'une scène de crime sauf que Jane, à vouloir trop dans la foret, se retrouve noyé par un malfrat qui pourrait bien être le tueur de l'épisode. Jane se réveille sans le moindre souvenir (temporairement bien sûr). Le retour de la personnalité égocentrique et autodestructrice de Jane est sûrement ce qui fonctionne le mieux dans l'épisode puisque le crime de ce pompier n'était pas vraiment original, et le développement de l'épisode se fait de façon très classique à ce niveau là. D'ailleurs, je suis déçu que la série n'est pas voulu nous plonger encore plus dans un épisode fun, décalé où Jane pourrait faire ce qu'il veut sans ses soucier des autres.

Bon ok, il le fait un peu dans l'épisode là, mais voilà, il y a clairement un manque de quelque chose, peut être un supplément d'âme. Je ne sais pas trop. Simon Baker a toujours été une sorte de Houdini dans cette série, à jouer avec sa tête comme le magicien jouerait avec l'illusion. Jane version escroc c'est très sympathique quoi qu'un peu déroutant au premier abord. On avait depuis deux saisons un Jane torturé, plus bas que terre, qui tentait d'oublier ce qui lui était arrivé à cause de John le Rouge. Là c'est comme si rien ne s'était passé. Le choc final quand Lisbon l'envoi voir les traces de John le Rouge dans sa propre maison m'a rappelé à quel point le personnage avait souffert depuis le pilote de la série. Il lui en ait arrivé des tas de choses. Mais Jane peut -il partir maintenant ? Peut être vraiment quitter le CBI et sa nouvelle vie avec de nouveaux amis et un travail pour aider réellement les gens ? Telle est la question.
vlcsnap-2011-12-17-01h07m20s225.pngD'ailleurs, je me demande si Mentalist ne pourrait pas s'arrêter cette saison (en terme d'histoire car avec les bonnes audiences elle sera forcément renouvelée). La série est arrivée à un point d'épuisement au niveau des intrigues, et les épisodes sont de plus en plus sombre (celui ci en témoigne, tout comme le précédent). Mais même si elle s'arrêtait cette année, je sais pas, il manquerait peut être aussi quelque chose dans les séries par là suite, comme ce personnage (Jane) qui a fait renaître le genre des consultants (car personnellement, je considère un peu Sherlock Holmes comme ça). Au final, ce nouvel épisode de Mentalist pose les bases de ce qui semble être une seconde partie de saison où Jane va se poser des questions sur son futur. J'espère qu'il choisira les bonnes choses, et que les scénaristes donneront au fur et à mesure de la seconde partie de la saison de nouvelles pistes de réflexion sur John le Rouge (il serait temps de faire tomber ce complot).

Note : 6/10. En bref, la série tente un petit retour aux sources, sans vraiment y parvenir avec tout l'intérêt nécessaire.

Commenter cet article

jonath666 17/12/2011 13:37


Mouaih pas terrible cet épisode.


 


A vrai dire je pensais que Patrick Jane faisait semblant d'être amnésique.


Le rendre vraiment amnésique était complètement con . On se croirait dans Desperate Housewives.


En ce qui me concerne c'est vraiment le personnage de Patrick Jane qui fait tout le charme de la série. Ces petits coups en douce ou ses réflexions sarcastiques sont beaucoup plus intéressantes
que les intrigues pateuses;


 


Maintenant une des faiblesses de la série c'est le manque de présence de John Le rouge . Profiler avec les vues subjectives de Jack de tous les coups était quand même beaucoup plus efficace .