Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 4. Episode 17.

9 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2012-03-09-14h29m59s46.png

 

The Mentalist // Saison 4. Episode 17. Cheap Burgundy.


La fin de ce nouvel épisode pose une question assez légitime mais aussi très étrange et débile. Et si Jane était un disciple de John le Rouge. Telle est la question. Darcy est un agent du FBI très perspicace et surtout qui va admettre qu'elle enquête sur Jane et ses agissements. Ses quelques discussions et échanges avec Jane tout au long de l'épisode permettent de nous offrir quelques moments intéressants. D'une part car cela développe un peu plus le personnage de Jane, mais également permet de se questionner un peu plus sur l'utilité de Darcy dans la série. Pour moi ce fût un vrai débat l'arrivée de ce personnage. Elle n'avait jusque là jamais apporté quoi que ce soit de très passionnant, et pourtant j'aime beaucoup Catherine Dent (surtout pour son rôle dans The Shield) mais là, elle m'avait bien déçu. Et avec cet épisode elle met en exergue son personnage et sa propre histoire : enquêter sur Jane pour le compte du FBI et surtout être de plus en plus suspicieuse à son sujet. Elle va même arriver à déduire qu'il est un réel malade mental. Mais de ce côté là, elle a presque entièrement raison puisque Jane est obsédé, et l'obsession pour quelqu'un est en principe un aboutissant d'une maladie mentale.

Dans cet épisode, une certaine Matilda Cruz est tuée par quelqu'un qu'elle a rencontrée dans une communauté shakespearienne. Jane va penser que Gary, le patron de cette dernière, qui dit ne connaître aucun Shakespeare est finalement le tueur. Evidemment, l'intrigue va être bien plus difficile que ça. Je pense que le soucis de cette histoire c'est qu'il ne va y avoir aucun rythme policier mais uniquement du rythme théorique. J'aime bien quand Mentalist tente des choses théoriques et qu'elle nous explique le déroulement de l'enquête mais là, c'est fait avec trop de légèreté. J'aurais aimé que l'épisode soit un peu plus pensé et donc réfléchi. Car il y a des bonnes choses comme par exemple Rigsby qui tente de jouer à l'hypnotiseur, ce qui fût à mon avis une des choses les plus funs et décalées que j'ai durant cette quatrième saison (c'est vous dire l'intérêt que j'ai pour l'humour de Jane ces derniers temps, puisqu'il a perdu tout humour à mon grand damne). Ce qui va être intéressant dans cet épisode c'est l'explication du contexte de l'affaire au début de l'épisode, et cette construction assez différente de l'habituel épisode de la série.
vlcsnap-2012-03-09-14h27m36s157.pngNotamment via la conférence de presse qui ouvre l'épisode, elle permet vraiment de changer tout de suite la donne et d'éviter la découverte du corps comme typique scène d'ouverture (ce qui saoule au bout d'un moment et est fait pour les scénaristes feignants de séries policières). Pendant ce temps, Susan Darcy, l'agent du FBI que l'on connait déjà va demander l'aide de Jane pour une affaire de meurtre. C'est l'histoire d'une jeune femme poignardée à mort dans un parc. L'amour de sa vie, James, est quant à lui retrouvé dans les bois avec un couteau dans ses mains et couvert du sang de sa femme. Sauf que James ne se souvient de rien (évidemment, c'est plus simple aussi bien pour lui que pour nous) et ne sait donc pas si il a tué ou non sa femme. Jane va devoir être là pour aider la police à trancher. C'était correct mais sans plus. Au fond, tout comme cet épisode. Dommage, le sujet de base n'était pas si mauvais que ça et j'aurais bien aimé pouvoir rire un peu plus aussi avec Rigsby notamment qui entamait un bon truc mais ce ne fût qu'une anecdote...

Note : 6/10. En bref, du correct spécial Mentalist. Rien de plus.

Commenter cet article