Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 4. Episode 2.

8 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2011-10-02-02h06m43s153.png

 

The Mentalist // Saison 4. Episode 2. Little Red Book.


Alors que Lisbon est mise à pied, et que tout le reste de l'équipe est réassignée, Jane est réintégré au CBI en tant que consultant et est forcé de travailler avec une nouvelle équipe menée par un personnage incarné par Reed Diamond (Franklin & Bash, Dollhouse). Sauf que Jane ne l'entends pas de cette oreille et va tout faire pour que tout le monde réintègre son poste dans l'équipe, à commencer par Cho et Van Pelt. L'idée de cette petite conspiration de la part de Jane était prévisible, il lui faut Lisbon autour de lui, mais j'ai trouvé ça plutôt pas mal foutu et l'humour et la légèreté de la série en elle même étaient présent. Le plaisir était donc entier. D'ailleurs, Jane s'amuse de façon très perspicace, comme toujours, et j'adore son face à face avec Gale Bertram, le grand manitou. L'épisode permet d'allier intrigue épisodique à pas mal de sous-intrigues pour la saison. C'est notamment la sortie de La Roche de la série. C'est pas plus mal qu'on explique pourquoi il ne sera plus dans les parage, j'avais peur que la série oublie presque son existence (et ce ne serait pas la première série du genre à le faire).

Ensuite, le petit complot de Jane va semer la zizanie dans un groupe de flic déjà bien encadré. Les petites piques entre Tork et Niskin étaient marrantes, surtout quand on sait que tout est parti de chaussures et que la bagarre est causée à cause de Jane. Il est fait ce personnage quand même. En tout cas, j'admire toujours ce qu'il fait. Même son de cloche avec Kuzmenko qu'il hypnotise en plein milieu d'une fouille dans les affaires de la victime. Alors que parfois Jane perd de son intérêt et de son humour passe-partout qui fait mouche, il y a d'autres fois où au contraire il parvient vraiment à faire ce que l'on aime dans cette série. Ici c'est réussi. Du côté du meurtre cependant, le cas est tellement noyé dans une marre d'intrigues qu'on oublie presque qu'il y a un meurtrier à trouver. Et le pire dans tout ça c'est que la résolution est tout ce qu'il y a de plus mauvaise. On a des indices gros comme des maisons, donc des ficelles peu efficaces. Mais ce manque est vraiment comblé par des informations et une interaction vivante des personnages.
vlcsnap-2011-10-02-01h59m33s206.pngLe personnage de Reed Diamond qui se fait humilié par Jane, c'est donc bel et bien sympathique, mais cela permet aussi de mettre Lisbon dans un autre contexte ailleurs, et en l'occurrence, chez elle. On perd presque l'habitude de voir les héros d'une série dans un environnement différent. Van Pelt va chez un psy pour gérer le choc psychologique que fût de sortir avec un complice de John le Rouge. Mais encore une fois, là c'était survolé comme histoire, donc on ne va pas trop en profondeur. Ce qui est dommage car il y avait moyen à faire quelque chose de touchant. Mais… j'ai dans l'espoir qu'avec toutes les avancées apportée on puisse vraiment voir un supplément d'âme. Au fond, cet épisode était quand même bien sympathique et ce notamment grâce au ton léger qui ressort. Cela change vraiment de ce que la série offre habituellement, trop sérieuse par moment et cela m'énerve un peu à dire vrai.

Note : 7/10. En bref, un épisode mêlant sympathie au crime.

Commenter cet article