Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 4. Episode 4.

21 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2011-10-15-01h12m57s210.png

 

The Mentalist // Saison 4. Episode 4. Ring Around the Rosie.


Jane remarque un homme louche qui a une arme sur lui à un meeting politique, et il va alors tenter de prouver que cet épisode à l'intention de tuer. L'idée de base est bonne, mais dans le fond c'était tout de même pas terrible. Christian Camargo (vu dans Dexter sous le nom de Rudy ou prochainement dans la saga Twilight) incarne ici ce psychopathe en herbe que Jane tente de décoder. Justement, l'acteur n'est pas vraiment intéressant, et son jeu parfois trop bizarre pour accrocher le téléspectateur. Et pourtant, le scénario ne manque pas d'idées pour nous faire rencontrer Jane, et le mettre en face à face avec ce fameux Henry Tibbs. Pourquoi pas après tout, et le jeu du chat et de la souris est louable. D'ailleurs, Jane qui tente de condamner un suspect avant qu'il ne tue quelqu'un, c'est un peu le but de la série que Mentalist a en lead-in : Person of Interest. Sauf que là ce n'est pas une machine mais le cerveau de Jane.

 

C'est une série qui a pas mal d'ambivalence aussi Mentalist, puisque dans cet épisode elle va aussi nous emmener sur la piste d'un meurtre avec Lisbon et l'équipe. Car oui, il ne suffisait pas que de cette petite histoire avec Jane, c'est comme les légumes, il faut varier. Malheureusement cette histoire de meurtre ne m'a pas passionné car dans Mentalist, on suit Jane, et dès que Jane est pas là, c'est la catastrophe. Mis à part ça l'introduction avec Cho et Rigsby était extrêmement fun et me rappelle à quel point ces deux personnages sont excellents, et bien tenus. J'ai pas l'impression qu'on en abuse. Par ailleurs, qu'on revienne sur le passé de Van Pelt avec son petit ami m'énerve, cela doit faire la quatrième fois depuis le début de la saison qu'on nous sort le même disque rayé autour du personnage. Il y a tellement mieux à exploiter, je suis certain. Alors laissons la nature faire son oeuvre. C'est également l'épisode de l'apparition du nouveau boss du CBI.

vlcsnap-2011-10-15-01h18m55s205.png

Incarné par Michael Rady, Luther Wainwright (et bizarrement il s'appelle Luther comme le personnage d'Idris Elba dans la série éponyme) est un personnage qui au fond est fasciné par Jane mais son esprit cartésien va tenter de démanteler tout son propos. Après tout cela pourrait permettre à Jane d'avoir un concurrent, et pour le téléspectateur une analyse plus poussé du personnage. Le fait que Luther connaisse un peu mieux le personnage (notamment en ayant fait des recherches sur son passé) me plaît. De plus, Rady apporte de la fraîcheur à la série, bien qu'il ne soit pas le meilleur acteur du monde. Je regrette un peu Hightower c'est vrai, mais il faut aller de l'avant, c'est le but même de cette série. Au final, cet épisode manquait de fond, et pourtant les diverses formes (notamment avec Jane qui joue avec un personnage, ou encore le développement autour du nouveau boss) sont présentes et enrobent le tout de façon intéressante et passionnante. Cependant il faudra faire attention à la suite de la série et à ce qu'elle pourrait bien apporter de bon pour les autres personnages.

Note : 6/10. En bref, un bon épisode sur la forme, beaucoup moins dans le fond.

Commenter cet article