Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 5. Episode 4.

23 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2012-10-23-01h11m37s164.png

 

The Mentalist // Saison 5. Episode 4. Blood Feud.


Cette semaine c'est Rigsby qui a droit à son épisode. Un choix pas forcément des plus passionnant mais qui offre une certaine conclusion à l'histoire de Steve, le père de Rigsby. William Forsythe (actuellement dans la très mauvaise The Mob Doctor) reprend donc le rôle de Steve alors que le personnage est retrouvé à moitié mort sur une scène de crime par son fils et le CBI. S'en suit alors des aventures rocambolesques et surtout une construction de l'épisode assez étrange et douteuse. A l'ouverture nous assistons à l'arrestation de Rigsby, tout cela pour l'interroger à propos de l'affaire. C'était l'occasion de faire revenir J.J Laroche (incarné par Pruitt Taylor Vince - Deadwood -). Une bonne idée puisque le personnage, perspicace, offre à la série un supplément d'âme intéressant. La confrontation était cependant assez lisse et c'est dommage, la faute à un Rigsby mollasson et pas toujours très juste. J'ai beau bien aimé ce personnage, notamment quand il est maladroit avec Van Pelt, mais cela s'arrête là. Disons que The Mentalist n'a jamais cherché à réellement creuser ce personnage malgré l'épisode qui avait été fait sur lui précédemment.

"Blood Feud" est également une réponse à cet épisode précédent qui nous introduisait à Steve. Un personnage sympathique et bien interprété. Les scènes de père et fils sont correctes sans être tonitruantes. The Mentalist joue beaucoup trop sur la mélancolie et ce genre de mélodie est très vite redondante dans une série comme celle ci. Cette histoire secondaire de guerre des gangs avait son potentiel que j'ai trouvé assez mal exploité. Disons que le personnage de Fletcher Moss (incarné par Max Martini - vu récemment dans Revenge -) n'était pas assez bien développé. L'épisode manquait de pas mal de choses et je pense que le côté gang a été très bâclé. J'aurais largement préféré que l'on ressente réellement la menace peser et le Steve meurt dans l'épisode de façon plus héroïque avec la petite musique à la fin de l'épisode pour fanfaronner un peu plus. Mais rien, la mort de Steve était presque ridicule. Non mais que William Forsythe est un mauvais acteur mais la scène en elle même arrive un peu comme un cheveu sur la soupe.
vlcsnap-2012-10-23-01h19m04s28.pngDu coup, cette semaine malgré quelques bonnes choses et une brochette de stars, The Mentalist prouve qu'elle reste encore enfoncée dans ses retranchements pas toujours très inspirés. On peut également saluer la présence de Jeannetta Arnette (Sois prof et tais-toi) qui a du se faire injecter du ciment dans le visage pour l'avoir aussi figé. Je me demande ce qu'il se passe dans la tête des stars par moment. Mais je préfère ne pas trop faire d'efforts pour le savoir. Rigsby reste donc encore une fois à la fin de l'épisode la bonne poire. L'épisode manquait également de l'humour de Jane, en mode mineur afin de ne pas cannibaliser Rigsby. En soit c'est une bonne chose mais dans l'exécution c'est assez moyen. Bref, voilà le premier épisode réellement faiblard de cette nouvelle saison alors qu'elle avait si bien débuté mais je vais mettre ça sur le compte de l'écartement de l'histoire de Jane pour prendre celle de Rigsby durant 40 minutes. Maintenant le prochain devrait nous permettre de retrouver le schéma logique et initial de la série.

Note : 4/10. En bref, superficiel et bâclé, un épisode sur un Rigsby mollasson malgré un bon casting et une histoire à potentiel.

Commenter cet article