Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 5. Episode 5.

30 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2012-10-30-18h49m31s61.png

 

The Mentalist // Saison 5. Episode 5. Red Dawn.

100th EPISODE


Et voilà maintenant 100 épisodes que je suis les aventures de The Mentalist. Ai-je des regrets ? Oui, quelques uns mais globalement, cette série reste acceptable et plutôt entrainante. Afin de fêter ce centième épisode comme il se doit, The Mentalist joue la carte de l'épisode flashback qui revient sur la première rencontre entre le CBI et Patrick Jane. On retrouve donc par exemple Gregory Itzin dans son rôle de grand patron du FBI, et puis Lisbon dans son rôle de chef de la division. Pendant ce temps Rigsby a une petite barbichette et Cho reste Cho. Si Jane se rend au CBI dans un premier temps c'est pour avoir des informations sur l'assassinat de sa femme et de sa fille par Red John. Evidemment, tout cela n'est pas sans conséquences. Une première rencontre plutôt intéressante qui offre un épisode divertissant Car finalement, "Red Dawn" exploite les ressorts déjà vu de la série durant la première saison notamment. C'est un vrai retour aux sources, efficace et plutôt bon dans son ensemble.

Cependant, je suis plutôt septique sur ce genre d'épisodes. En effet, le coup du flashback ce n'est plus très original pour fêter son centenaire épisodique désormais. Du coup, le fait que cet épisode soit intégralement dans le passé ne m'a pas spécialement plu. Il faut attendre que la série exploite tout son côté comique et ses situations assez rocambolesques (comme le coup des cartes à la fin de l'épisode par exemple que j'ai beaucoup aimé) ou ses piques lancées aux divers personnages. Sans être un épisode des plus originaux, "Red Dawn" parvient malgré tout à rester divertissant. Il y a suffisamment de bons moments pour que l'on ne s'ennuie pas et il était clairement intéressant de voir à quoi ressemblait le CBI à une autre époque. Sans compter que Simon Baker, chemise froissée, est assez différent de ce qu'il est maintenant. Moins souriant (il faut attendre la fin de l'épisode pour le voir esquisser un réel sourire), et beaucoup plus morose. Un Patrick Jane qui est encore en plein deuil tout simplement.
vlcsnap-2012-10-30-19h11m27s177.pngSe dessine également les prémices de la relation entre Jane et Lisbon. Un choix plutôt intéressant dans le sens où c'est assez bien exploité et mis en abime par l'épisode. Les scénaristes n'en font pas des tonnes ce qui me satisfait pleinement. Pendant ce temps, nous allons découvrir l'agent Hannigan (le prédécesseur de Van Pelt). Un personnage assez lisse qui ne vaut le coup que pour son petit coup de poing au début de l'épisode. Un ressort scénaristique qui va permettre à Jane d'accéder aux fichiers sur Red John. Enfin, pour ce qui est de l'affaire de la semaine, j'ai été également assez déçu. Heureusement que Simon Baker est là pour faire le show. Sans lui, l'épisode n'aurait sûrement pas été aussi bon. Nous allons également avoir droit à une présentation en bonne et due forme de ce qui semble être Red John. Bruno Heller nous avait promis les clés pour Red John. Je suppose donc que cette apparition à la fin de l'épisode est celle de Red John. En espérant qu'ils ne foirent pas cette bonne base.

Note : 6/10. En bref, un épisode assez classique avec quelques bons éléments ici et là.

Commenter cet article