Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 6. Episode 14. Grey Water.

22 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

vlcsnap-2014-03-17-22h51m30s130.jpg

 

The Mentalist // Saison 6. Episode 14. Grey Water.


Durant cette seconde partie de saison 6, la série oscille entre fil rouge et procédural. C’est quelque chose qui réussi plutôt bien à la série, notamment quand il s’agit de réunir Van Pelt et Rigsby qui vont devenir des consultants sur l’affaire de Lisbon et cie pour le FBI. Petit à petit, Van Pelt et Rigsby sont devenus les personnages les plus intéressants de The Mentalist. Je ne m’y attendais pas du tout, surtout que j’ai énormément de sympathie pour les autres personnages. Mais disons qu’avec leur petite entreprise personnelle ils ont su nous éloigner du schéma habituel de la série. Cette petite nouveauté est si intéressante que du coup, on passe un agréable moment. De plus, le fait qu’ils soient constamment mis en danger (le cliffangher de l’épisode donne sacrément envie vous ne pensez pas ?) permet là aussi donner un véritable coup de fouet à une série qui l’année dernière avait perdu quelques plumes (même si la saison 4 reste la moins bonne de la série). Van Pelt peut-elle mourir ? Il y a peu de chances mais en tout cas, j’ai déjà hâte de voir le prochain épisode rien que pouvoir connaître la suite de l’histoire.

L’enquête de la semaine était assez classique dans sa globalité. On ne peut pas dire que cela soit ce que The Mentalist a fait de plus original mais le fait que tout le monde se retrouve était une très bonne idée. Cela permet à la fois de faire le lien entre Van Pelt / Rigsby et le FBI mais aussi de nous permettre de voir que Cho, Lisbon et Jane n’ont pas oublié leurs anciens collègues. Il ne faut cependant pas que cela devienne quelque chose de régulier. Si cela reste évènementiel je pense qu’il y a largement de quoi faire, surtout que Van Pelt et Rigsby sont pour le meilleur bien mieux dans leur coin. Mais le meurtre de Dan Becker (le cas de la semaine), était une bonne idée afin de nous plonger dans un tout nouvel environnement. Si la série conserve donc son envie de nous faire voyager en dehors des bureaux du FBI, elle va beaucoup plus loin que le CBI. C’est en tout cas l’impression que la série me donne. Jane de son côté reste égal à lui même et nous permet de voir les choses de façon originale et intéressante. Comme à son habitude. Il est donc là pour faire le pitre (notamment quand il s’agit d’arrêter un suspect et qu’il pointe du doigt le mauvais pour que le bon se lève).

C’est presque un grand classique de la part de Jane mais j’aime bien. Car The Mentalist, en évoluant, ne pouvait pas jeter tout ce qu’elle faisait auparavant. Il faut garder les bases, l’essentiel, et c’est pourquoi le personnage de Jane et sa personnalité complètement barrée sont toujours là. Je dirais même que Jane est beaucoup plus jovial maintenant qu’au début de la saison (il faut dire que sa quête pour Red John n’était pas de tout repos). Tout cela nous conduit donc dans un épisode plutôt efficace en son genre et qui ne manque pas de piquant. J’avais bien aimé la seconde partie de la saison jusque là mais je crois que je l’aime encore plus avec cet épisode. Et ce même si l’enquête n’était pas exceptionnelle. Car au fond l’enquête n’est qu’un accessoire, une excuse, afin de réunir tout le monde autour d’un seul et même but. Reste à côté de tout ça Fischer. Si j’étais content du flirt entre elle et Jane dans l’épisode précédent, dans celui-ci on a l’impression que la série laisse tout tomber. C’est dommage car The Mentalist méritait que l’on s’y attarde beaucoup plus longtemps.

Note : 6.5/10. En bref, toujours efficace cette saison.

Commenter cet article