Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Michael J. Fox Show. Saison 1. Pilot & Episode 2.

27 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-27-15h43m06s197.png

 

The Michael J. Fox Show // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Neighbor.


Je ne pense pas que The Michael J. Fox Show soit une comédie comme toutes les autres. Disons qu'elle ne cherche pas vraiment à faire rire son téléspectateur mais plutôt à l'attendrir. Alors certes, il y a quelques bonnes répliques amusantes qui feront rires les téléspectateurs mais ce que j'ai avant tout apprécié dans cette série c'est le fait que j'étais un peu comme chez moi. Je me suis tout simplement senti bien. J'aime bien les comédies de ce genre là où l'on ne cherche pas à nous balancer des tonnes de répliques énervantes qui n'auraient été là que pour rire de la maladie de son héros. Il y a quelques bonnes blagues autour de ça mais l'on sent que The Michael J. Fox Show ne cherche pas non plus à faire de la maladie de Michael J. Fox et accessoirement de Mike Henry un problème qui doit servir de moteur à la comédie. Il y a des moments dans cet épisode où par exemple Mike qui dit à sa femme qu'il n'a pas pris ses médicaments depuis plusieurs heures et elle qui répond "Good, I won't have to do all the work". Une blague particulièrement drôle, qui s'amuse de la maladie de son héros sans pour autant la dénigrer. On tente de prendre les choses du bon pied.

Ancien animateur télé, Mike Henry est un père de famille atteint de la maladie de Parkinson. Lorsqu'un nouveau traitement l'aide à mieux gérer son état de santé, il décide de reprendre l'antenne, devant alors jongler entre tous les challenges liés à sa carrière, sa vie de famille et son combat contre la maladie.
vlcsnap-2013-09-27-15h23m36s18.pngMais The Michael J. Fox Show cherche avait tout à nous offrir un moyen de passer un agréable moment avec cette ancienne gloire de la comédie qu'est Michael J. Fox. Tous les gens qui ont pu voir Spin City se souviennent de cet acteur (avant qu'il ne soit remplacé par Charlie Sheen) et je dois avouer que c'est aussi presque un sentiment de nostalgie que j'ai ressenti en le voyant tenter de nous faire rire dans cet épisode. Il y a de bonnes répliques, un sens assez aiguisé de la comédie familiale (aussi bien d'un point de vue des personnages que d'un point de vue de la réalisation). Créée par Will Gluck (Sexe entre Amis, Easy Girl) et Sam Laybourne (Cougar Town), cette comédie sait très bien ce qu'il faut à la fois pour ne pas trop en faire mais également pour nous donner envie d'aimer les personnages. Le problème aujourd'hui c'est qu'il y a énormément de comédies à l'antenne et souvent, les téléspectateurs doivent choisir entre l'une ou l'autre. Je peux comprendre qu'ils ne veuillent pas toutes les suivre au risque de se lasser de toutes. Du coup, il faut trouver un moyen de séduire les téléspectateurs avec la tendresse.

Il faut attendrir le téléspectateur. Dans le cas The Michael J. Fox Show, il fallait attendrir le téléspectateur sans pour autant qu'il ne regarde cette comédie avec un oeil pervers (comment on vit Parkinson au quotidien) ou encore avec un oeil de pitié. Ce que j'aime c'est que cet acteur a su faire de sa maladie une sorte de manège à blagues. On se souvient de ses apparitions dans Curb Your Enthusiasm où il utilise sa maladie afin de se voir accorder certains privilèges. Ou encore dans The Good Wife où dans le rôle de Louis Canning, il fait un peu la même chose pour avoir la sympathie du jury (notamment cette scène où il prend devant tout le monde ses médicaments et où Alicia Florick commence à perdre patience). Le premier épisode est passé comme un gant. J'ai vraiment bien aimé l'univers que la série s'emploie à créer. Aussi bien d'un point de vue familial que d'un point de vue du boulot. Au fond, The Michael J. Fox Show est presque un parallèle avec la série de Michael J. Fox puisque Mike Henry va lui aussi revenir sur NBC en tant qu'anchorman.
vlcsnap-2013-09-27-15h33m26s30.pngDurant le premier épisode on découvre qui est Mike Henry, un personnage qui tente de tout contrôler dans la vie de sa famille et ce peu importe si tout le monde est content ou non. On découvre donc sa femme, Annie (incarnée par la très sympathique Betsy Brandt de Breaking Bad, ici bien plus douce), sa fille Eve (incarnée par Juliette Goglia vu dans Easy Girl ou encore dans Desperate Housewives) et les deux fils Graham (un petit nouveau) et Ian (incarné par Conor Romero vu dans The Cake Eaters ou encore dans American Gangster). Chacun des enfants de The Michael J. Fox Show tente de nous intéresser à leurs histoires. Si pour le moment la fille reste l'atout de la série, les deux autres personnages sont un peu des boulets (j'ai par exemple détesté la scène de danse dans le second épisode). Mais ce ne sont pas les personnages les plus importants, fonctionnant d'ailleurs bien mieux dans la sphère familiale qu'en dehors à développer leurs propres intrigues.

Le second épisode tente d'être un peu plus drôle. Notamment alors que Mike rencontre sa voisine qui met la télé trop forte. Il se trouve que la jeune femme est très belle et qu'elle pourrait rapidement rendre Annie jalouse. Il y a quelques très bonnes blagues dans cet épisode même si encore une fois le but (et cela se ressent) n'est pas de faire de la blague au kilomètre mais de nous offrir quelque chose de touchant et d'amusant à la fois. Avec ces deux premiers épisodes The Michael J. Fox Show m'a conquis. Je ne sais pas vraiment si cela a énormément de potentiel mais étant donné que j'aime beaucoup Michael J. Fox, je suis tenté de me dire que les vingt-deux épisodes de la première saison de cette comédie passeront comme une lettre à la poste. Enfin, j'aime à le croire pour le moment. Le casting est en plus de ça plutôt étoilé (malgré ma réserve sur les gosses de la série).

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes plus touchants que drôles mais inspirant énormément de sympathie. Une comédie adorable et mignonne.

Commenter cet article