Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Midnight Beast. Saison 2. Episode 5. Five.

21 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2014-02-21-01h50m30s125.jpg

 

The Midnight Beast // Saison 2. Episode 5. Five.


Cette semaine, The Midnight Beast se décide à nous raconter comment, par un concours de circonstances, le groupe s’est formé. L’histoire prend place au lycée avec Ash, Dru et Stef. Stef est en charge du spectacle de Noël et Ash va se retrouver dedans uniquement parce que la prof de musique l’aime beaucoup. Ou plutôt ses abdos. De son côté Dru n’est là que pour s’occuper de choses et d’autres dans les coulisses. L’histoire fonctionne jusqu’ici comme une sorte de High School Musical légèrement plus trash. J’ai beaucoup aimé la manière dont sont présentés les personnages car leur caractère passé est plus ou moins encore présent dans le présent. Notamment Stef qui est le membre le plus responsable du groupe et qui mène plus ou moins la marche. C’est aussi lui le petit génie finalement. Dru de son côté reste le benêt qui n’est pas forcément capable de tout faire mais qui se retrouve là parce qu’il est là et puis Ash, la caricature du beau gosse des plages qui tente de draguer tout ce qui bouge avec la drague aussi subtile qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Autrement dit, il ne sait pas du tout s’y prendre.

Mais les trois ont tous leur sensibilité. Ils vont bien sûr être entourés de personnages plus secondaires comme les filles du lycée. Le spectacle que Stef a écrit mélange chansons et une histoire sensée être une sorte d’hymne au féminisme alors que l’on est sensé parler de la naissance de Jésus. Ce n’est pas le récit le plus féministe qu’il soit. Le spectacle est garanti pour le téléspectateur. J’ai adoré cette relecture complètement absurde de l’histoire, sans parler du fait que les trois racontent cette histoire avec leurs propres mots. Cela va même parler de « Tiny vagina » en parlant de celui de Marie. C’était assez grandiose dans le genre. En tout cas peu importe si tout cela est blasphématoire, j’ai trouvé ça plutôt mignon et drôle. Les chansons quant à elles ne sont pas ce que The Midnight Beast a pu faire de plus remarquable. Mais peu importe, il y avait tout de même quelque chose dans les paroles qui fonctionne plutôt bien. Il est de toute façon difficile, musicalement parlant, de faire aussi bien que l’épisode précédent (qui reste pour le moment un vrai modèle à mes yeux).
vlcsnap-2014-02-21-01h52m42s165.jpgDans la première saison The Midnight Beast avait déjà introduit une histoire au lycée. C’était même là qu’ils s’étaient volontairement moqué de High School Musical avec leur titre « Life is a Musical ». Un très joli titre, entrainant que j’ai encore en tête (il faut bien avouer que je re-regarde régulièrement un épisode de cette série à droite ou à gauche). Pour en revenir à The Midnight Beast, je suis très heureux qu’ils aient fait un épisode sur la construction du groupe. Il était temps que l’on en apprenne un peu plus sur eux que leurs propres existentiels et relationnels actuel. Il fallait aller à la source. Après la crise identitaire de chacun dans l’épisode précédent, c’était l’issue logique. Je me demande ce que le dernier épisode de la saison nous réserve mais je suis tenté de faire confiance aux scénaristes et aux membres du groupe. Ils savent ce qu’ils font et un seul épisode m’a vraiment déçu pour le moment. Pas de Sloman non plus dans cet épisode ce qui n’est pas plus mal. Ce n’est pas que je n’aime pas Sloman mais parfois il est bien plus intéressant de ne s’attarde que sur le groupe et leur histoire personnelle.

Note : 8/10. En bref, un très bon épisode avec une relecture assez drôle de la nativité.

Commenter cet article