Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mob Doctor. Saison 1. Episode 4.

9 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-08-23h35m11s75.png

 

The Mob Doctor // Saison 1. Episode 4. Change of Heart.


A la fin de l'épisode précédent, nous découvrions que Moretti n'était pas mort mais qu'en plus il travaillait main dans la main avec Franco. Je dois avouer que The Mob Doctor aurait gagné des points à n'être qu'une série mafieuse. Il y a un terrain qui s'est assez bien construit avec certains de ses personnages (je pense évidemment à Constantine) au fur et à mesure des épisodes. Ce n'est pas pour autant que je ne m'ennui jamais devant la série, notamment parce que toute la partie médicale est purement et simplement bâclée et inintéressante. Le problème vient une fois de plus de Grace. Ce personnage est antipathique à souhait et dès qu'elle pense que l'on de ses patients est en danger de mort, alors elle court dans tous les sens, brasse de l'air et nous fait plus de la démonstration de moyens (le côté high-tech de l'hôpital) plutôt qu'une réelle démonstration médicale. D'ailleurs, par certains aspects The Mob Doctor me rappelle énormément une autre série médicale qui avait ce même syndrome mais malheureusement pas une partie mafieuse pour en partie la sauver du naufrage : c'était Three Rivers (avec Alex O'Loughlin) que j'avais réussi à voir intégralement - parlez d'un exploit -.

En effet, cette semaine Grace tente de sauver la vie d'un vieille ami qui s'est fait une vilaine blessure dans un bar. Cette partie de l'épisode n'avait donc pas grand intérêt. Si ce n'est que Grace continue de se faire suivre par deux hommes. D'un côté Brett, qui reste ennuyeux. Le problème de Brett c'est que le personnage ne sert strictement à rien à part tremper son biscuit. J'aurais cru que The Mob Doctor serait plus inspirée parfois, qu'elle tenterait de rendre cette relation sexuelle calamiteuse en quelque chose d'intéressant et de beaucoup plus regardable. Car le problème c'est que le téléspectateur n'a pas envie de voir une héroïne volage. En tout cas, ce n'est pas mon truc à moi. Et pendant ce temps il y a toujours Franco qui rode dans les parages pour remettre les mains sur Grace. Je ne sais pas trop ce que Franco trouve à Grace, je ne suis certain que c'est son côté un peu bad-girl. Il doit aimer se faire mener à la baguette. Et pendant ce temps Daniella Devlin, la mère de Grace, reste elle aussi dans les parages. Sans pour autant que son personnage évolue et soit lui aussi intéressant. Je me demande où veut aller The Mob Doctor finalement.
vlcsnap-2012-10-08-23h44m29s18.pngAlors il faut peut être creuser du côté de Constantine. Sauf que de ce côté là nous avons uniquement une femme enceinte que Grace va devoir aider à accoucher en toute discrétion. Pas de quoi sauter de joie, c'est encore pire que toute la partie à l'hôpital. Mais Constantine reste bel et bien un bon personnage au fond (malgré les grosses ficelles et la prestation assez caricaturale par moment de William Forsythe). Enfin, Franco doit retrouver une jeune femme et c'est crucial pour Moretti. Je ne comprends pas non plus pourquoi Franco est aussi mal utilisé dans la série. Je l'aime bien lui aussi. Notamment parce que sa relation presque perverse avec Grace donne un peu de piment aux épisodes. Et c'est ce qui manque dans cette série, de quelque chose qui nous fasse convulser. Moi je ne veux pas d'une série médicale innocente et sans danger. L'électrocardiogramme plat c'est fini non ? Bref, cette semaine encore The Mob Doctor est aussi laborieuse. Il y a des efforts mais ce n'est pas suffisant pour surprendre. Le téléspectateur que je suis s'ennui un peu.

Note : 3.5/10. En bref, des cas médicaux banals et forcés mais une mafia sympathique.

Commenter cet article

delromainzika 09/10/2012 22:25


Arf non c'est moi là. Mais pour ma défense, banaux se dit (pas dans se sens là certes) ^^

julien 09/10/2012 22:05


banaux?! really?!! mdr!! c'est le correcteur qui commet de telles erreurs or...