Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mob Doctor. Saison 1. Episode 8.

27 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-27-22h45m16s101.png

 

The Mob Doctor // Saison 1. Episode 8. Game Changers.


Avec un titre pareil, on était en droit de demander un épisode qui allait réellement changer les choses mais bien sûr ce n'était qu'une petite boutade ce titre. Seul quelques bonnes idées ici et là vont parvenir à agrémenter cet épisode de suffisamment de bonnes choses pour que l'on ne sombre pas dans le plein ridicule. Le problème encore une fois c'est la partie médicale. Je ne vois pas où The Mob Doctor veut en venir de ce point de vue là. J'aurais largement préféré que la série reste autour de la mafia, cela aurait surement été bien plus passionnant à développer. Mais c'est aussi adapté d'un livre (qui l'eut cru) et dans ce film nous avons comme héroïne : Grace. Elle doit travailler cette semaine sur le cas de Kate qui se trouve être une fille que Grace connait de son passé. Alors que Kate était une jeune fille modèle elle est maintenant accro à l'héroïne et son petit ami est son dealeur. Cela aurait pu faire un très bon reportage pour Enquête Exclusive c'est certain. Mais passons, là n'étant pas le sujet. Ce cas était encore moins intéressant que cet homme traité à l'hôpital et qui croit qu'il va mourir.

Evidemment, la partie autour de Kate aurait pu nous permettre d'en apprendre un peu plus et de comprendre mieux ce qu'il se passe autour de Grace mais rien. L'épisode est beaucoup trop muet de ce point de vue là. J'aurais largement préféré qu'il n'aille pas plus loin sur la partie hospitalière et qu'il prenne plus de temps afin de développer les moments plus touchants. Certes Jordana Spiro ne sait pas vraiment jouer la nuance mais malgré tout, la scène où elle craque dans sa voiture était assez intéressante et avec plus de développement et de fioritures elle aurait surement pu être un poil plus intéressante. Pendant ce temps la série nous propose des choses bien plus pertinentes. D'un côté la révélation de la véritable identité de Franco à Grace était attendue mais arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Il aurait surement fallu un peu mieux préparer les personnages. Mais ce n'est pas grave car cela crée aussi une toute nouvelle dynamique mettant Grace dans une position des plus inconfortable. Notamment quand elle va devoir encore une fois aider Franco.
vlcsnap-2012-11-27-22h43m16s182.pngLa pauvre est sollicité de tous les bords et ne sait plus où donner de la tête. J'ai hâte de voir le prochain épisode presque afin de mieux comprendre ce dont la suite ressort réellement. Car le potentiel est toujours là. De son côté Constantine continue de faire ses petites affaires mais ce que j'ai surtout adoré c'est la première apparition de Jennifer Beals (The Chicago Code). Cette actrice est toujours aussi élégante et apporte à l'épisode une certaine classe dont la série avait bien besoin. Ce n'est pas les pyjamas de chirurgienne de Grace qui vont réellement changer le visage glamour de la série. Du coup, voilà une bonne idée que de mettre Grace sur le devant de la scène. La série a besoin d'elle. Surtout depuis que Moretti n'est plus là (d'ailleurs la série se porte bien mieux sans cet horrible acteur qu'est Michael Rapaport). Je n'ai plus envie de baffer la série plusieurs fois par jour et ça c'est une bonne chose. Pour le moment ce n'est que de la mise en place du point de vue de Constantine depuis que l'intrigue de Moretti est terminée. Cependant, la série ne doit pas se laisser mourir toute seule et prendre du poil de la bête même dans ses derniers instants.

Note : 5/10. En bref, peut mieux faire.

Commenter cet article