Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mob Doctor. Saison 1. Pilot.

17 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-17-16h04m40s144.png

 

The Mob Doctor // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Josh Berman, le créateur de Drop Dead Diva s'est entouré d'un scénariste qu'il connait bien, Rob Wright, pour créer The Mob Doctor, une toute nouvelle série médicale originale pour FOX. Malheureusement, on ne peut pas dire que ce soit des plus réussis. En effet, le côté très convenu et froid de ce premier épisode ne permet même pas de passer du temps avec les personnages pour les apprécier. De plus, le pilote ne fait rien pour que l'on comprenne réellement la vie de notre héroïne. Alors certes elle a une double vie de chirurgienne (à l'hôpital et pour la mafia) mais elle coucher aussi avec Brett, le beau docteur de l'hôpital. Elle a une famille avec d'un côté une mère qui tente de garder une famille unie et de l'autre un frère qu'elle doit sauver. Le problème de ce premier épisode est de ne pas arriver à confronter les deux univers sans tomber dans la facilité et dans la série procédurale classique. En effet, confronter le côté médical avec l'univers de la mafia pouvait avoir son intérêt, malheureusement ce premier épisode était d'une bien piètre qualité.

Une jeune doctoresse spécialisée en chirurgie cardiaque est partagée entre deux mondes : la médecine, au sein de laquelle elle espère faire carrière, et la mafia de Chicago, à laquelle elle est liée à cause d'une grosse dette dont elle ne parvient pas à s'acquitter.
vlcsnap-2012-09-17-16h06m05s227.pngLe premier problème c'est Jordana Spiro. Je ne suis pas fan de cette actrice et je ne la trouve pas convaincante. Elle manque de ce petit supplément d'âme qui fait que l'on peut tomber sous le charme de l'héroïne. De plus, ce premier épisode fait constamment courir le personnage principal. Il n'y a pas un seul moment de répit pour elle. Encore un problème puisque toutes les scènes s'enchainent façon gavage de dinde et autant dire que ce n'est pas très digeste. Grace Devlin a pourtant une particularité, elle travaille aussi pour la mafia (en tant que médecin de fortune dans des arrières boutiques de vétérinaire). A voir trop se prendre au sérieux, on retrouve un peu ce qui avait échoué dans Three Rivers il y a maintenant presque 4 ans. C'est beaucoup trop aseptisé, et l'on veut trop nous montrer que cet hôpital est à la pointe de la technologique (des écrans plats de partout, des tablettes entre les mains des médecins, etc… et au bout du compte… derrière cette débandade de moyens… rien). C'est un peu comme A Gifted Man l'an dernier sauf que cette dernière avait beaucoup d'âme et de simplicité.

Quand on sait que FOX est la chaîne qui diffusait House, on peut se dire qu'elle a une certaine expertise des séries médicales novatrices et intéressantes. Le concept de base de The Mob Doctor avait son intérêt. Sauf que dans ce premier épisode on tombe dans les pires clichés du genre (et je pense que Moretti incarné par l'horrible Michael Rapaport - qui heureusement trépasse à la fin - n'aide pas du tout). L'épisode tente constamment de nous prouver que Grace a les fesses entre deux chaises, avec d'un côté la mafia qui lui crée des ennuis alors qu'au boulot elle est obligée de suivre les règles. Malheureusement, comme Grace n'est pas un personnage très emphatique pour le téléspectateur, il faut aller chercher de l'intérêt ailleurs et il n'y a pas grand chose. La relation qu'elle entretien avec Constantine (William Forsythe - Boardwalk Empire -) est assez mal écrite et beaucoup trop floue. L'épisode a préféré nous jouer les introductions foireuses plutôt que de montrer les réelles capacités des personnages secondaires de la série.
vlcsnap-2012-09-17-16h03m44s98.pngJe pense aussi à Brett (Zach Gilford - Friday Night Lights -), le docteur avec qui elle s'éclate au lit. Il aurait pu être un personnage intéressant, sauf que ce n'est pas leur petite histoire de coucherie ou son cas médical d'une jeune fille enceinte (alors qu'elle est encore vierge) qui va me faire changer d'avis. Le seul personnage intéressant c'est finalement Stafford, le chef du département de chirurgie de l'hôpital incarné par Zeljko Ivanek (The Event). C'est à mon sens le seul personnage bien interprété et pour qui on peut se laisser porter par l'épisode. Globalement, The Mob Doctor est donc un raté. On peut aussi parler de la réalisation ultra dégueulasse qui ressemble à une vraie décharge publique (le filtre grisâtre, les jeux de couleurs, …). C'est tellement triste que cela en devient assez déprimant au fur et à mesure. Je ne parle pas de la scène finale de l'épisode qui vaut son pesant d'or pour voir la tête de la pauvre Jordana Spiro marchant face caméra.

Note : 2/10. En bref, malgré un univers pourtant exploitable sur le papier, l'exécution est foireuse. Sans compter sur le talent zéro de Jordana Spiro, dans le rôle d'un personnage déjà antipathique. Passez votre chemin, il vaut mieux.

Commenter cet article