Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Neighbors. Saison 1. Episode 11. The Gingerbread Man.

10 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the-neighbors-gingerbread-cookie.png

 

The Neighbors // Saison 1. Episode 11. The Gingerbread Man.


Depuis que les Zabvronians ont fait leur apparition dans le monde civilisé, The Neighbors est devenue un peu plus fun. Disons que le côté Tuperware hermétique de la banlieue respirant l'eau de Javel, ce n'était pas trop mon truc. Du coup, cette semaine The Neighbors a délivré ce qui pour moi doit être le meilleur épisode de son histoire. D'une part car les personnages ne sont pas casse pied, mais d'autre part car il y a une scène mémorable dans cet épisode qui m'aura offert un joli fou rire. Et au fond, c'est fait pour cela les comédies, pour rire non ? Du coup Larry Bird utilise son expérience de leader afin d'aider Debbie lors des réunions de parents d'élèves afin de prendre la parole et dire ce qu'elle pense. Surtout quand il s'agit de faire face à Linda, une femme féroce qui ne veut pas laisser les autres faire ce qu'ils veulent. Le personnage, incarné par Nora Dunn, va surement vivre la pire nuit de sa vie et nous le plus gros fou rire de l'année lorsque Larry Bird décide de lui faire peur en s'invitant chez elle sous la forme d'un bonhomme en pain d'épice vivant.

Tout cela m'a bien évidemment rappelé Shrek mais au delà de ce qui semble être l'inspiration première des scénaristes, j'ai trouvé cela tellement farfelu mais aussi tellement jouissif. Le rire est instantané et reste jusqu'à la fin de l'épisode alors que les scénaristes créent spécialement un running gag autour du personnage et de cette histoire. A juste titre, je trouve qu'ils ne se prennent pas du tout la tête pour une fois avec quelque chose d'incompréhensible et préfèrent alors nous faire rire dans un lieu différent avec du comique de situation... cosmique. Cette partie de l'épisode était vraiment bonne et pour une fois je n'avais pas envie de tarter Debbie alors que depuis le début, j'en ai un peu ras la casquette des Weaver. Leur air niais de famille moyenne caricaturale américaine ne me plait guère. Mais ce n'est pas grave car au fond, avec des épisodes comme celui ci, on nous prouve que les défauts peuvent se gommer. Pendant ce temps, Jackie tente d'aider Marty pour coacher l'équipe de football de l'école jusqu'à ce sa nature compétitive prenne le dessus.
the-neighbors-debbie-weaver-larry-bird.pngJackie est mon personnage préféré dans The Neighbors. C'est aussi un peu pour elle que je me suis forcé de semaines en semaines à regarder les épisodes (alors qu'au fond, je ne suis pas le plus grand passionné qu'il soit de l'ensemble que je trouve beaucoup trop moche et aseptisé). La sortie de route de cette semaine avec l'exploitation comme terrain de jeu l'école était une bonne idée. Jackie et Marty forment un duo assez efficace même si c'est bien évidemment Jackie qui tire le tout vers le haut. Je n'en dirais cependant pas autant des enfants et notamment de Dick Butkus que je trouve assez ennuyeux. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer mais ils n'arrivent pas à le reste intéressant cette semaine. Généralement, c'est lui qui nous offre quelques sourires dans The Neighbors. Mais ce n'est pas le cas cette semaine. Et puis après tout, chacun son tour. Je suis bien content de voir que les scénaristes prennent enfin de l'assurance avec leur sujet bancal et tentent des choses encore plus folles pour faire rire le spectateur. "Activate Gingerbread Device" restera à jamais gravé dans mon esprit comme la citation référence de The Neighbors.

Note : 7/10. En bref, un bon épisode de The Neighbors. Une belle surprise avec un fou rire à la clé. Pour une fois, merci Dan Fogelman (le créateur de la série).

Commenter cet article

Marissa 14/01/2013 10:03


Je me suis bien marrée pour la partie Debbie / Larry bird un peu moins sur celle de Jackie et le foot mais passons ça reste un bon moment comme a chaque fois