Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 1. Episode 4. I'll Try to Fix You

16 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-16-21h01m57s246.png

 

The Newsroom // Saison 1. Episode 4. I'll Try to Fix You.


Même si la série a pu largement fait mieux avec ses trois premiers épisodes, "I'll Try to Fix You" nous a malgré tout offert de très bonnes choses et notamment les dix dernières minutes. Comment est-ce possible que The Newsroom achève ses épisodes sur tant de bonnes choses ? Je ne sais pas vraiment. En tout cas, c'est terriblement efficace. De même que l'utilisation de "Fix You" de Coldplay en guise de fin d'épisode, assez osé je dois bien l'avouer. Je veux bien que la série de Sorkin soit soap-esque mais finalement, je ne m'attendais pas du tout à cette apparition musicale. Mais ce n'est qu'un détail. Ainsi, Will se retrouve encore une fois dans la tourmente. Il va se retrouver à la une d'un magazine people, TMI, propriété du groupe qui détient ACN. Assez ironique nous ? Mais depuis que l'on a vu que Leona Lansing (incarnée par l'excellente Jane Fonda - prennent exemple sur son ex mari pour incarner ce personnage -) voulait se débarrasser de lui, on peut mieux le comprendre. Ce que j'ai trouvé fascinant dans cette partie de l'épisode c'est la confrontation de l'histoire avec Charlie, Mackenzie et Will. Ce trio fonctionne à merveille.

La scène où ils vont commencer à s'insurger les uns contre les autres c'était assez amusant. J'adore Charlie. Sam Waterston est vraiment sympathique et on sent qu'il adore Will. Il ne veut pas le perdre car il sait combien il est bon et peut renouer avec le succès. Mais ce n'est pas l'avis de Leona, qui est prête à larguer le pauvre Will, même si les audiences sont bonnes. Son but est clairement de se débarrasser de quelqu'un de gênant pour elle car il ne fait jamais ce qu'il veut que l'on fasse. Disons que son petit discours de l'épisode précédent n'a pas plu à tout le monde. Et justement, le but de l'émission de Will est désormais de dire la vérité au monde entier, de ne plus les cacher derrière une tonne de mensonges ou encore la course à l'information. C'est pourquoi à la fin de l'épisode, alors que MSNBC, CNN ou encore FOX News annoncent la mort d'une femme dans une attaque à mains armées, ils vont attendre que le communiqué soit fait pour s'assurer de la véracité de l'information. Will ne doit plus sauter sur les scoops mais uniquement dire la vérité.
vlcsnap-2012-07-16-20h47m07s56.pngCette histoire, on l'a tous plus ou moins entendue dans la presse, il s'agit de la fameuse prise d'otage où Gabrielle Giffords perdait la vie. J'ai trouvé ce moment assez touchant, et bien géré par la série. Les dialogues n'en font jamais des tonnes, c'est sobre. Peut être un peu trop finalement, surtout quand on voit à côté combien la série se déchaine. Notamment pour juger Barack Obama et ce qu'il a réellement fait dans sa campagne, ou encore pour juger les concurrences (FOX News coucou) sur la masse de fausses informations qu'ils divulguent au public (ici sur un voyage de Barack Obama en Inde qui aurait coûté 200 millions de dollars par jours. Ahurissant tout de même). D'ailleurs, au début de l'épisode Will veut faire des émissions spéciales où il reprend les vraies informations qu'ils ont loupés durant l'année. Un moyen d'ajouter un peu plus de réalisme au temps exploité par la série (nous sommes maintenant en janvier 2011 après le "shooting").

Reste malgré tout quelques intrigues pas très droites. Je pense notamment à l'histoire de Big Foot. J'ai trouvé ça assez ridicule, et le souci c'est que Dev Patel n'arrive pas à nous convaincre que ce qu'il raconte est réellement passionnant. Pendant ce temps, on tente aussi de nous en mettre plein les mirettes avec Olivia Munn qui reste bien trop secondaire et surtout chaperonne pour une histoire d'amour entre Will et l'une des ses amies, un peu détraquée du cerveau (et surtout obsessionnelle avec les amants qu'elle peut avoir). Malgré le côté un peu aéré de l'histoire, je n'ai pas trouvé ça passionnant. Au final, The Newsroom nous offre donc un épisode assez sympathique dans son ensemble pour tout ce qui est du travail au sein de la rédaction et la confrontation des personnages principaux. C'est encore un peu faible sur certains personnages et Maggie est injustement remisée au placard. Elle mérite la une, peut être même une apparition dans l'émission de Will. C'est la plus dévouée.

Note : 6.5/10. En bref, c'est toujours intelligent mais certaines histoires ont ternies l'épisode. Malheureusement.

Commenter cet article

delromainzika 20/07/2012 15:23


Oui mais justement, c'est que ce tous les médias annonçaient à l'époque et ils sétaient trompés :)

Romain 20/07/2012 15:16


"Gabrielle Giffords perdait la vie". Elle n'est pas morte.