Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 1. Episode 8. The Blackout Part 1

14 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-14-00h02m35s207.png

 

The Newsroom // Saison 1. Episode 8. The Blackout Part 1 : Tragedy Porn.


Avec un titre aussi douteux, j'ai crains le pire. Et pourtant, cet épisode était plutôt bon. Encore une fois, The Newsroom avait des choses à raconter et c'est toujours aussi finement écrit. Aaron Sorkin a une vraie plume. Ce qui pourrait lui faire défaut c'est uniquement le fait qu'il a écrit tous les épisodes de la saison si j'en crois ce que je vois chaque semaine "Written by… Aaron Sorkin". Pas que cela me dérange. Dans ce nouvel épisode, Charlie va apprendre l'identité de l'informateur de la NSA. Ce dernier va lui dire qu'une machine qui permet d'écouter les conversations des américains et de les analyser, le tout en complète illégalité (en violant les amendements), existe. En gros, Sorkin utilise une image que tous ceux qui ont vu The Dark Knight comprendront. Celle de cette machine à la fin du film que Morgan Freeman découvre et décrit comme la chose la plus instable qu'il est été donner de voir. C'est un peu la même chose ici. En tout cas, ce clin d'oeil au film de Nolan était une bonne idée.

Ce n'est pas tout. Will McAvoy a perdu près de la moitié de son audimat. Il doit tout faire pour retrouver ses téléspectateurs sinon… la patronne (incarnée par Jane Fonda) pourrait bien lui dire au revoir pour de bon. On sait très bien que c'est ce qu'elle veut depuis le début. Alors il faut trouver des informations attrayantes et surtout changer la donne. Cette semaine on creuse un peu plus, on va à la pèche aux informations et c'est quelque chose que l'on n'avait pas encore réellement vu dans The Newsroom. Surtout quand Charlie va rencontrer un informateur important qui va lui confier une information encore plus importante. La série se permet aussi de parler d'éthique à la fois journalistique mais aussi dans la vie privée et le boulot. Le triangle Will, MacKenzie et ce jeune homme avec qui elle avait trompé Will était amusant. Ce n'est pas entièrement exploité, car l'épisode se concentre avant tout sur le côté info, mais j'ai trouvé que pour une fois MacKenzie était… intéressante.
vlcsnap-2012-08-13-23h09m41s212.pngDepuis le début, ce personnage manque de densité. C'est évidemment dû à l'actrice qui l'incarne et que je n'apprécie pas tellement dans cette composition. Je préfère largement le reste du cast féminin. Notamment Allison Pill, toujours aussi fantastique dans le rôle de Maggie. Ou encore Sloane, incarnée par la brillante Olivia Munn qui nous fait oublier sa guest toute pourrie dans Chuck et revient ici à quelque chose de bien plus passionnant. Le personnage de Sloane apparait de plus en plus comme quelqu'un d'important dans la série. Et ce n'est pas pour me déplaire. Petit à petit, cet épisode construit quelque chose de soigné et surtout de délirant sur le papier. A l'écran, cela donne un spectacle tout simplement jouissif. Encore une fois, Sorkin s'amuse avec ses personnages et les fait évoluer dans différentes directions. Ce que j'apprécie avec Will c'est qu'il ne se prend pas la tête et va un peu de partout (chez son psy, se moque de l'ex de MacKenzie ouvertement dans la scène du début de l'épisode, …). Tout cela permet évidemment de créer un très bon épisode de The Newsroom.

Note : 7.5/10. En bref, un nouvel épisode satisfaisant pour cette belle série, soignée et surtout jouissive.

Commenter cet article