Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 2. Episode 2.

22 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-22-11h14m49s47.png

 

The Newsroom // Saison 2. Episode 2. The Genoa Trip.


Le premier épisode de la saison 2 de The Newsroom est parvenu à renouveler l'air de la série, et surtout à lui offrir une toute nouvelle direction. La série ne se contentait pas de nous balancer ici et là des choses, elle voulait aussi nous plonger réellement dans la manière de faire de l'information. L'idée reste encore une fois la même avec "The Genoa Trip", bien que cet épisode ne soit pas aussi bon que le précédent. Il y a des intrigues qui sont tout de suite bien moins passionnantes et des personnages qui cherchent encore leur place dans la saison. Dans le premier épisode, j'avais trouvé Maggie réellement chiante. Je ne sais pas pourquoi ce personnage a pu passer de sympathique à aussi ennuyeux. Le problème était donc ette fameuse vidéo Youtube qu'elle va tenter cette semaine de faire retirer. Sauf que ce n'est pas aussi simple qu'elle ne voudrait le croire. La jeune femme qui a posté cette vidéo a enfin un nombre de vues important qui lui permet d'avoir des visiteurs sur son blog de fan-fiction de Sex and the City. La scène de face à face est amusante, surtout quand Sloan doit satisfaire toutes les demandes de la jeune femme.

Mais au fond, c'est le seul bon moment que Maggie va nous offrir dans l'épisode, car elle est avec Sloan. Les crises de nerf de Maggie ce n'est pas ma tasse de thé, et j'aimerais bien que Jim fasse enfin son choix. Cela commence déjà à devenir ennuyeux. Mais ce n'est pas pour autant que les relations au sein d'un même bureau sont mauvaises. On peut le voir avec Will et Mackenzie que je trouve de plus en plus charmants à suivre l'un avec l'autre. Leur petite scène au bar était amusante et perspicace. Cela permet de faire d'un côté évoluer l'intrigue de la saison, mais aussi leur propre histoire. Je me demande ce que Sorkin va faire des deux tourtereaux car pour le moment, je n'en ai clairement aucune idée. Par ailleurs, je suis bien content de voir que la série nous offre de belles choses. Cette histoire d'opération Genoa, que le premier épisode avait lancé en grande pompe, évolue à la fin de l'épisode grace au témoignage d'un soldat de l'US Air Force. Nous devrions donc en apprendre un peu plus sur le sujet dans le prochain épisode et le grand déballage. Je suis certain que l'erreur sera commise dans le prochain épisode (celle qui va valoir l'introduction de la saison).
vlcsnap-2013-07-22-11h31m49s5.pngBref, au delà de tout cela, The Newsroom revient un peu trop sur Will McAvoy. Dans le premier épisode il était éjecté de la soirée hommage au 11 septembre et se retrouve le soir devant sa télé à jouer la nostalgie. Notamment quand l'épisode nous passe son moment de gloire lors du 11 septembre alors qu'il s'est retrouvé propulsé sur le devant de la scène alors qu'il n'y avait soit disant personne d'autre disponible au studio pour animer cette édition spéciale (ce qui est vraiment gros comme une maison).
I'll be with you all night, I'm not going anywhere. I'll be right here,
Jeff Daniels est convaincant, et toujours bon dans son rôle de Will McAvoy, mais je pense que la série n'avait pas besoin d'en faire encore des tonnes sur le personnage et les questions qu'il peut se poser (notamment pourquoi tout le monde le déteste alors qu'au fond il était là pour les téléspectateurs le jour le plus important de la décennie des années 2000 dans l'histoire des Etats-Unis).

Si la justification est un peu facile et la série joue un peu trop avec ces facilités, on a envie de compatir pour Will. C'est un gros salaud mais au fond il est quelqu'un de gentil. C'est tellement paradoxal que les deux premiers épisodes de cette saison 2 se contredisent. Le premier épisode était là pour nous rappeler que c'est un con et que l'on ne peut rien y faire. Dans cet épisode on revient un peu en arrière en disant que l'on ne devrait pas être aussi haineux envers lui, et que lui doit faire un travail sur lui même. C'est en tout cas de cette façon que j'ai ressenti toute cette histoire. Côté information, si l'assassinat du citoyen américain al-Awlaki sans procès était une belle idée pour dynamiser la partie information de l'épisode, ce n'est clairement pas ce ce que j'ai retenu. En effet, j'ai largement préféré tout le passage sur Occupy Walt Street qui permet de mettre un peu plus en avant ce que The Newsroom sait réellement bien faire. Alors certes, Will passe encore une fois pour celui qui fait tout dans cette série, mais bon cela permet encore une fois de justifier que même si c'est un salaud, il est quelqu'un de bien qui se bat pour la vérité. C'est beau non ?
vlcsnap-2013-07-22-11h14m51s68.pngJe sais que je suis un peu vilain avec The Newsroom mais elle l'a bien mérité cette semaine. D'un côté j'aime beaucoup ce qu'elle fait, ses dialogues, et ses personnages sont tous plus ou moins bons, mais d'un autre côté cet épisode ne capitalise pas entièrement sur ce qu'avait fait le premier épisode. Je pense que cela vient peut être du fait que Aaron Sorkin a réécrit les épisodes et que tout a donc été remonté... On verra dans le prochain épisode si ce n'était qu'une mauvaise heure à passer ou non.

Note : 6/10. En bref, un épisode un peu décevant qui ne fait que détruire ce que le premier épisode avait construit.

Commenter cet article