Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Newsroom. Saison 2. Episode 7. Red Team III.

26 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-26-16h44m33s167.png

 

The Newsroom // Saison 2. Episode 7. Red Team III.


C'est d'épisodes comment celui-ci dont je parle quand je parle du bon The Newsroom. The Newsroom est une série étrange mais intelligente. Elle peut passer du pire au meilleur en l'espace d'un seul épisode, ne serait-ce que grâce au génie de Aaron Sorkin. Si ce dernier a pu se sentir bien dans ses baskets à certains moments, je trouve tout de même bien plus intéressant de voir le scénariste faire avancer les choses. "Red Team III" était brillant. Enfin, je pèse aussi mes mots dans le sens où c'est brillant par rapport à la saison. Si celle-ci a des qualités, globalement elle nous a déjà délivré bien mieux. C'est dommage de voir une série qui, malgré ses audiences, ne va pas nécessairement au bout des choses. Du coup, cette frustration qui se met en place est plutôt bien balayée par le scénariste depuis deux ou trois épisodes. La première partie de l'épisode se concentre sur la grande révélation de l'affaire Genoa au grand public. Le ACN Reports est un immense succès, 5.2 millions d'américains étaient présents
"That's our I Love Lucy number". Autrement dit, c'est une audience dithyrambique pour la chaîne.

Ce que j'ai par ailleurs adoré dans cet épisode c'est le fait que toutes les questions que l'on pouvait se poser vont avoir des réponses. Que cela soit d'un point de vue purement judiciaire (pourquoi sont-ils entendus pour cette affaire ?) que d'un point de vue de l'information délivrée en elle-même jusqu'au moment où tout le monde va se rendre compte qu'ils ont fait une grosse boulette. La boulette va aussi causer tout un tas de problèmes par la suite et le désaveu du public qui ne fait plus confiance à ACN. Pour cela j'ai adoré la fin de cet épisode et ce même si le petite speech de Jane Fonda nous disant à quel point elle une grande fan de la chaîne et qu'elle n'a pas envie d'en prendre ceux qui en font son succès - alors que durant la saison 1 elle voulait tout faire pour virer Will McAvoy -). Tout est construit afin que l'on puisse être en face d'un épisode qui ne laisse rien au hasard. Je ne vais pas entrer dans les détails de l'affaire Genoa, mais tout cela m'a aussi rappelé l'affaire qui vient de tomber sur la Syrie et la potentielle attaque au gaz Sarin.
vlcsnap-2013-08-26-17h12m39s130.pngSam Waterston reste encore une fois l'un des hommes de l'ombre mais qui parvient à faire briller la série sans que l'on ne s'en rende réellement compte. C'est quelque chose que je trouve d'assez remarquable finalement. Jerry est donc placé au centre à un moment dans cet épisode alors que généralement ce n'est pas celui que l'on voit le plus souvent dans la série. La seconde partie de l'épisode, c'est aussi un moyen pour tout le monde de tenter de reprendre les choses où on les a laisser. En tout cas, cet épisode était remarquablement bien fait et permet au téléspectateur de se plonger du début à la fin au coeur de cette affaire sans pouvoir réellement respirer tranquillement. Le but est de tenir en haleine le spectateur alors qu'au fond la construction d'une news, la faute commise, etc. auraient pu être aussi fait de façon ennuyeuse. Mais en plus de bénéficier d'un montage assez bien ficelé, l'épisode bénéficie de dialogues efficaces et ce même si le Will McAvoy héros qui démissionne est un peu too-much.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode de The Newsroom qui fait plaisir à voir.

Commenter cet article

delromainzika 28/08/2013 19:30


@Charlie : Hihi :p

Charlie 28/08/2013 19:17


Ouais c'est pas faux... Arrête d'avoir toujours raison ! (ou presque)

delromainzika 28/08/2013 12:35


@Charlie : Ouais je sais bien mais c'est lui qui dit qu'ils donneront leur démission devant la femme qui les interroge

Charlie 28/08/2013 03:35


"même si le Will McAvoy héros qui démissionne est un peu too-much." Il n'y a pas que lui qui veut donner sa démission, donc au contraire j'ai adoré !


Le "Get it back" de Jane Fonda à la fin est juste magnifique !