Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Night Shift. Saison 1. Episode 2. Second Chances.

9 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Night Shift

vlcsnap-2014-06-06-14h03m19s90.jpg

 

The Night Shift // Saison 1. Episode 2. Second Chances.


Après un premier épisode assez classique et pas très original, la série poursuit son aventure. Les personnages ne sont pas mieux écrits et les cas de la semaine, se voulant spectaculaires sont toujours là. La comparaison avec Trauma n’est donc pas vaine. On est tout de même assez loin de pas mal de bonnes séries médicales. Le souci avec The Night Shift c’est qu’il y a certains membres du casting qui sont sympathiques et qui ont du potentiel mais la série ne cherche pas vraiment à exploiter le potentiel de chacun et se noie alors dans un gloubiboulga pas toujours très lisible. Il y a donc des personnages qui tentent de sortir un peu du lot et je pense à TC Callahan. C’est certainement l’un des rares bons personnages de cette série. Tout cela, on le doit forcément au charisme de Eoin Macken mais également au fait qu’il est le héros de la série. Du coup, il a forcément ce qui se fait de meilleur là dedans bien qu’encore une fois, cela ne soit pas très original non plus. The Night Shift ne cherche pas à sortir des carcans du genre médical. Ce qu’elle veut nous offrir c’est de l’exceptionnel, du grandiose mais le téléspectateur a aussi envie de voir des personnages évoluer au travers de leurs petites histoires.

C’est ce qu’a pu démontrer des séries comme Urgences, Grey’s Anatomy ou encore dernièrement dans un registre assez similaire Chicago Fire. Les petites histoires des personnages de The Night Shift sont présentes je ne dis pas le contraire mais disons que tout est beaucoup trop prévisible à mon goût. Cet épisode se concentre aussi en partie sur Jordan. C’est le personnage féminin le plus important du casting alors qu’elle tente plus ou moins de se faire une place dans le monde des fameuses « night shift ». Surtout que pendant ce temps TC et Ragosa continuent de ne pas s’entendre. L’attitude de ces deux personnages se heurte forcément à un cas médical et tout est plus ou moins ramené à la même chose. Le second épisode est donc plus ou moins une répétition du premier épisode avec un peu plus d’intrigues maintenant que l’introduction est passée. L’issue de l’épisode pourrait me donner envie de revenir si seulement ce n’était pas aussi étrange. Du côté des cas de la semaine, je suis un peu plus septique. J’ai parfois l’impression qu’ils nous prennent un peu pour des triples buses. En voulant nous donner l’impression que les cas sont impossibles à résoudre et bien trop grandioses, tout cela cache forcément le fait que c’est bel et bien surréaliste.
vlcsnap-2014-06-06-14h02m51s65.jpgLe réaliste est là plus ou moins dans la tension que The Night Shift tente d’installer mais ce n’est clairement pas suffisant à mon goût. Surtout avec l’histoire du député du shérif qui est gravement blessé par exemple. On retrouve alors une tentative désespérée de tout faire pour le sauver, que cela soit appeler une spécialiste de la cardiologie (incarnée par Katherine La Nasa - Deception -) ou encore faire des choses dans le dos de Ragosa, son patron. Ce qui va encore une fois créer des tensions superficielles entre les deux personnages. Finalement, The Night Shift n’est pas une brillante série médicale. Elle fonctionne surtout car elle installe un climat de tension permanent où il n’y a pas de place laissée à l’ennui. C’est important mine de rien de ne pas s’ennuyer dans une série. Mais est-ce aussi suffisant pour ne pas me donner l’impression de perdre plus ou moins mon temps. On va dire que c’est l’été, que j’ai du temps à consacrer à cette série et que je vais donc m’y atteler. Rien que pour la présence d’un casting assez sympathique et de cas improbables, je pense qu’il y a de quoi s’amuser. Après tout on est loin de ce qu’était Saving Hope par exemple il y a trois ans de ça. Une série estivale médicale catastrophique.

Note : 5/10. En bref, pas exceptionnel encore une fois.

Commenter cet article

Krizo 09/06/2014 18:37


Hum. Très très creux mais ... je ne sais pas, c'est léger et sympa. J'avoue m'être moins ennuyée que devant le dernier GoT. Aïe, je crains que ce ne soit pas glorieux pour moi ...