Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Nine Lives of Chloe King. Saison 1. Episode 8.

3 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-08-03-21h37m39s24.png

 

The Nine Lives of Chloe King // Saison 1. Episode 8. Heartbreaker.


On nous laissait la semaine passée avec un baiser échangé entre Alek et Chloe. Voilà qui pouvait être une excellente intrigue pour la suite, sauf qu'en fait… au début de ce nouvel épisode, Brian montre sa frimousse et fait tout capoter (enfin,… je crois pas qu'ils aient eu le temps d'échanger autre chose que de la salive). Le jeu du triangle amoureux me rappelle ici en moins bien Twilight. Oh oui, c'est magnifique. Elle ne sait plus où donner de la tête car Brian voulait la revoir mais croyait que c'était fini entre eux deux, et pour Alek, bah… elle vient juste de découvrir ses sentiments pour elle. C'est mignon.

Ce qui est fun avec cet épisode c'est qu'on attends pas la 40e minute pour avoir des rebondissements. Ca commence avec une petite et bonne scène au premier quart et une dernière à l'habituelle place mais qui était quand même décevante. Je veux pas dire, mais Alek il sait tout bien faire dans le noir, du coup nous on a rien vu, et l'action fait un gros plouf mais ce n'est pas le truc le plus passionnant de l'épisode de toute façon car on sait bien que Chloe est pourchassée, constamment. Je vois pas ce qu'elle a de plus spécial que les autres, c'est une jeune fille blonde qui sait griffer comme une chatte quoi.
vlcsnap-2011-08-03-21h11m48s133.pngEt par contre, j'ai appris à découvrir Meredith, la mère de Chloe. Elle m'a pas ennuyé. C'est un miracle ! Je crois que j'avais jamais espéré ça de toute l'existence même de la série (qui s'achèvera dans deux épisodes qui j'espère me colleront les dents au sol façon cartoon). J'ai même trouvé touchante les scènes mère/fille, c'est dire, j'ai peur de ce qui pourrait m'arriver par la suite. Une Mai va venir me dévorer avec ses griffes crochues durant la nuit ? Quelle idée mais… pourquoi pas me direz vous. Bref, notamment quand elle va tenter de comprendre sa fille, de parler de son père disparu et de savoir où il est.

Bref, au final l'épisode reste sympa, moins fun que le précédent qui jouait tous les clichés des téléfilms Syfy des années 90. C'est cool, ça se prend trop la tête à certains moments et l'on décroche un peu trop facilement mais l'intrigue de cet épisode permettait d'avoir une dynamique entre les personnages qui ne sonnait pas trop faux. C'est ce que reproche à la série depuis ses débuts.

Note : 5/10. En bref, bizarrement j'ai trouvé que l'épisode avait une dynamique différente et correcte (par rapport à ce que la série livre depuis le début).

Commenter cet article