Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 3. Partie 2. BILAN

20 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

officewallpaper41024pr8.jpg

 

The Office // Saison 3. Episodes 8 à 14 (Partie 2).
BILAN


Baiser fougueux, rupture, amour, coup de poing, prison, démission, retour, non ce n’est pas un malheureux soap de l’après midi, c’est mieux que sa, c’est génial, c’est addictif, c’est The Office !
On débute par Michael, toujours aussi délirant (preuve en est avec « Prison Mike », son « rap » improbable avec Dwight en featuring, son « Scranton Witch Projet », son coup de feutre sur sa copine du moment, la discussion avec Harvey, l’ordinateur, et j’en passe…), ce personnage n’en fini pas pour autant de prendre subtilement de l’ampleur humainement grâce à quelques scènes introduite entre deux blagues comme par exemple lorsqu’il avoue que sa meilleure amie était la cuisinière de la cantine ou lorsqu’il parle de Jeff, l’ami de sa mère. Le Michael de la première saison est bien loin !
Et ce n’est pas Jan qui va s’en plaindre ! Celle qui était rebutée par son odeur de café et autres défauts, avoue enfin que Michael n’est pas si déplaisant. A la grande surprise de Jim, Pam et leurs autres comparses. Le duo Jan et Michael est toujours un vrai plaisir à voir. Les deux personnages sont parfaits à leur manière. Une scène d'ailleurs dans cette flopée d'épisode résume à temps plein la situation.
Michael reste certainement et à part entière le personnage le plus mystérieux des sitcoms actuelles. Mystérieux dans le sens où on ne sait jamais d'où il sort tout ce qu'il dit et qu'il fait. J'aimerais bien voir les coulisses du tournage de la série d'ailleurs rien que pour voir le nombre de prises qui sont faite. Je ne peux m'empêcher de prendre des fous rires avec lui alors sur le plateau de la série, cela doit certainement être pire.

TheReturn.jpgParlons maintenant de Jim et Pam, leur duo est enfin reformé après quelques épisodes séparés. Le calin des retrouvailles est à la fois beau mais aussi étrange puisqu’ils ne sont plus aussi lier qu’auparavant. Jim a depuis été promu, Il est avec Karen, il veut devenir plus sérieux et refuse des blagues, oui  le temps où Jim Halpert faisait tourner Dwight en bourrique est révolu ! Au grand désarroi de Beesly. Mais cela risque de changer, car au fond, Jim sait que Karen n’est qu’un « ricochet »… 
Jim et Pam ont vraiment une vraie alchimie qui montre à quel point leurs personnages sont immenses. Justement, j'adore leurs petits jeux qu'ils se font à l'un et à l'autre. Je crois que The Office détient avec Jim et Pam l'une des plus belles histoires de l'histoire de la sitcom. Je connais déjà un peu le dénouement et la suite des évènements mais cela ne m'empêche pas de savourer les quelques minutes par épisode qu'on nous dévoile.
Seulement pour l’instant, c’est Pam qui souffre, voyant Jim s’éloigner d’elle tandis qu’il se rapproche de Karen, grâce à elle même (!!!), elle s’accroche au peu de moment qu’elle partage avec Jim comme la scène où Andy chante et fait du ukulélé, instrument qu’elle déteste avec une musique qu’elle ne supporte pas non plus, pourtant, elle sourit. Elle sourit et apprécie… la blague de Jim.

office-benihana-christmas-pic-4.jpgEt justement, Jim. Voilà le personnage clé. Celui qui est gentil et qui aime faire des blagues. C'est un peu l'amant rêver en fait quand on regarde les épisodes. John Krasinski avec sa tête innocente livre donc un des meilleurs personnages de la série. Il n'est pas tant celui qui ôte de la bouche du téléspectateur les plus gros rire mais celui qui apporte cette patte de tendresse au fond de ce petit peu de folie qu'est le bureau de Scranton de Dunder Mifflin.
Dans le reste des personnages, on note aussi Andy Bernard qui nous dévoile une fois de plus ses talents de chanteurs avec un « What is Love » mémorable ou un coup de colère tout aussi explosif ! Ce personnage a justement ce petit plus. Je ne l'aime pas trop mais je sais pas, il semble se dégager une envie de faire rire et de déclarer au monde qu'il est le meilleur. Cela me rappelle un peu ce genre de personnage looser dans les films qui deviennent des leaders du jour au lendemain.
Et enfin, Dwight. Il m'a vraiment donner de vrais rires impénétrable en cette suite de saison 3. Je me demande ce que les scénaristes ont dans la tête parfois. Rien que l'épisode 13 avec ses entretiens d'embauche, ou sa démission dans l'épisode 12, le début de l'épisode 8. Il y a des tas de petites scènes comme ça qui font mouche. Et au final, voilà une suite de saison 3 solide qui prouve à quel point The Office se distingue ici comme une des meilleures sitcoms actuellement diffusée.

Note : 9/10. En bref, entre un humour parfait, des personnages allègrement utilisés et de la tendresse, voilà une flopée d'épisodes magiques.

 

P.S : Cette chronique a été écrite à deux paires de mains. Je remercie cette personne d'avoir participer à l'écriture.

Commenter cet article

delromainzika 21/02/2011 16:33



Oui, exactement. Jan est excellente.


Sinon, j'attends de voir, il me reste 11 épisodes. Je sens que je vais pas être déçu.



simon-edina 21/02/2011 16:26



C'est ça que j'aime dans cette série c'est le fait que Mickael soit un personnage complètement innatendu. J'en suis à la saison 5 et même après des dizaines et dizaines d'épisodes, je ne sais
jamais à quoi m'en tenir. Parfois je pense qu'il va faire/dire telle ou telle chose et finalement non, et parfois je ne m'y attends pas et bam Mickael fait son show. La relatin entre Jim &
Pam est parfaite dans cette saison 3, par la suite c'est forcément avec moins d'enjeux mais les histoires restent intéressantes. Jan est tout simplement formidable, elle est encore plus cinglée
que Mickael au final et c'est ça qui est bon ! : )



delromainzika 20/02/2011 23:07



Ah je savais pas ça. En tout cas, c'est bluffant. Et surtout Carrell, on a l'impression que Michael Scott c'est Steve dans la vraie vie quoi.



jean pierre 20/02/2011 22:27



A noter pour ton information , que les 3/4 du casting et des scenaristes viennent du monde de l'improvisation. C'est ce donne cette impression de delire parfois , avec un steve carell qui en fait
des tonnes. ça marche evidemment car les acteurs savent lui donner la replique Mais grosso modo , le scenario est ecrit et il ya une liberté sur la facon dont les scenes sont jouées.



thomasWH 20/02/2011 21:52



Content que tu apprecie vraiment cette série! Et tu va voir, la suite ne te décevra pas! Même si, oui, les saisons suivantes sont un peu en dessous, il y aura quand même de très bons épisodes! ;)